Il faut parler de Bruno

« Ne parlons pas de Bruno »  : comment Disney a gravé sa nouvelle rengaine dans nos têtes ?

© Disney

Le titre a atteint la première place du prestigieux Billboard Hot 100 américain et a remplacé l’insupportable « Libérée délivrée » dans la bouche des enfants et la tête des parents.

« Ne parlons pas de Bruno, no, no, no, ne parlons pas de Brunoooooo » . Si vous avez des enfants, il est plus que probable que vous ayez entendu ces paroles de très nombreuses fois. Depuis la sortie du dernier film Disney, Encanto : La Fantastique Famille Madrigal, ce morceau est un carton absolu et squatte 24 heures sur 24 le cerveau de ceux qui ont le malheur de l’écouter. Lundi 31 janvier, le titre s’est même hissé à la première place du Billboard Hot 100 en comptabilisant 34,9 millions de streams aux États-Unis, 1,5 million d’écoutes radio et 12 300 téléchargements payants pour la dernière semaine du mois.

Sur la partie française de YouTube, les trois premières vidéos diffusant le morceau cumulent plus de 5 millions de vues. Pourquoi un tel engouement ?

Pourquoi Ne parlons pas de Bruno est addictif ?

Lin-Manuel Miranda, le compositeur de la musique d’Encanto n’est clairement pas un débutant. C’est à lui qu’on doit les airs entêtants du film Vaiana, la Légende du bout du monde ainsi que la comédie musicale Hamilton, devenue culte outre-Atlantique. Pour Ne parlons pas de Bruno, il a littéralement créé un madrigal, en référence au titre du film lui-même – Encanto : La Fantastique Famille Madrigal. Un madrigal, c'est une forme musicale polyphonique au sein de laquelle les voix se suivent et se complètent jusqu’à former un mash-up final grandiose et complexe. Toutes ces voix s’accordent sur une ligne de basse un peu inquiétante et très proche de la salsa cubaine très rythmée. Le tout forme un véritable « ear worm » , à traduire par un « ver d'oreille » , soit une rengaine qu'on n'oublie pas et sur laquelle il nous prend une irrésistible envie de danser. Et c’est à ce moment-là que TikTok intervient.

Le morceau parfait pour TikTok

Quelques mois après la sortie du film, on compte plus de 2,3 milliards de vues sur les vidéos TikTok comprenant le hashtag #WeDon’tTalkAboutBruno. Rien d’étonnant à cela tant le morceau semble calibré pour les usages de la plateforme, qui joue un rôle toujours plus important dans la propulsion d'un titre en tête des charts. On y retrouve des pas de danse à reproduire, mais aussi de multiples personnages qu’il est possible d’incarner tour à tour. Il aura fallu un sacré alignement de planètes pour effacer « Libérée délivrée » de nos oreilles, mais ne vous réjouissez pas trop vite. D’ici peu, vous aussi vous devriez avoir envie qu’on arrête de parler de Bruno. 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.