premium1
habillage
Une femme brune tenant dans la main un ballon en forme de smiley qui envoie un bisou coeur
© Polina Tankilevitch via Pexels

4 bonnes nouvelles pour se remonter le moral en cette fin d’année

Le 8 déc. 2020

Au programme : un impôt éthique, des découvertes scientifiques, et les jeunes à l’honneur.

Les grandes fortunes taxées en Argentine pour lutter contre le Covid-19 et la pauvreté

L’Argentine n’est pas épargnée par la crise sociale et sanitaire en cours. Pour aider les personnes les plus démunies, le gouvernement a instauré un « impôt extraordinaire » : une contribution de 2% sera prélevée sur les fortunes dont le patrimoine dépasse les 2 millions d’euros, rapporte RFI. Par ailleurs, une taxe pouvant s’élever jusqu’à 5,25% sur les biens détenus à l’étranger pourra être appliquée.

Du poisson fabriqué en labo pour sauver les océans

La pandémie n’est pas la seule crise en cours. Côté environnement, ce n’est pas non plus la joie. Et si la Terre souffre, les océans ne sont pas en reste : les ravages de la surpêche, notamment, pèsent lourd sur l’écosystème marin. Pour lutter contre le phénomène, l’université des sciences et des technologies marines de Tokyo a développé une technique pour faire proliférer in vitro des cellules de poisson.

Gitanjali Rao : 15 ans, génie scientifique, et personne de l’année du Time

En parlant de découvertes scientifiques, Gitanjali Rao succède à Greta Thunberg ! L’adolescente de 15 ans a été sacrée « Kid of the Year », par le Time. Le magazine a tenu à la récompenser pour ses travaux scientifiques. Parmi ses inventions, un capteur pour détecter l’eau contaminée au plomb, et un plug-in pour lutter contre le cyberharcèlement.

Des élèves au service des commerçants en crise

Niveau ados qui s'engagent, les écoles de commerce et communication ont mis leurs élèves à la disposition des commerçants en difficulté. Objectif : les aider à se digitaliser pendant la crise. Qu’il s’agisse de créer des pages sur les réseaux sociaux, un site de e-commerce, ou de proposer une offre en click and collect, il y a l’embarras du choix ! Il faut dire que la pandémie a mis en avant un énorme retard à combler.

Mélanie Roosen - Le 8 déc. 2020
À lire aussi
premium 2
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.