Édition 2021

Chaillot - Théâtre national de la Danse s’est associé à L’ADN pour la 2ème édition de L’ADN Dance Living Lab en accueillant en résidence d’une semaine les 4 chorégraphes et 4 chercheurs associés du 26 octobre au 5 novembre.

Une soirée de lancement à Chaillot – Théâtre national de la Danse le mardi 26 octobre a réuni les 4 philosophes et 4 chorégraphes au cours d’une table ronde destinée à nourrir chaque artiste. 

A l’issue de cette table ronde et de ces rencontres, chaque chorégraphe est partie en résidence de création du mercredi 27 octobre au jeudi 4 novembre. Un laboratoire de 3 jours pour créer une courte forme artistique inspirée de ses échanges avec le/la philosophe. 

Accompagnées d’un.e vidéaste, cette résidence a également été l’occasion de filmer les fruits de ce laboratoire de création à découvrir tout au long des mois de janvier et février 2022.

Les 4 créations ont été présentées au public les 4 et 5 novembre 2021 sur le plateau de la salle Firmin Gémier à Chaillot – Théâtre national de la Danse.

Nacera Belaza développe une chorégraphie qui prend sa source dans un cheminement intérieur, une écoute sensible du corps, de l'espace et du vide en soi. 

Répétition du geste, lenteur infinie, étirement du temps : les pièces de Nacera Belaza explorent toutes le mouvement comme on explorerait un souffle serein, profond et continu qui se frotterait au « vacarme assourdissant de nos existences » .

Etienne Klein est physicien, directeur de recherches au CEA et docteur en philosophie des sciences. Ses travaux et essais traitent de physique et de la question du temps. Il a publié en 2021 un livre intitulé « L’Esprit du corps » dans lequel le corps nourrit sa pensée foisonnante.

De la rencontre entre Nacera Belaza et Etienne Klein, est née cette matière chorégraphique qui convoque l’imaginaire pour dépasser nos limites et transforme l’espace-temps.

La Rencontre

La Restitution

Imprégnée de culture japonaise et formée à la danse occidentale, Kaori Ito a développé un vocabulaire hybride et singulier qui lui ressemble. A partir de thématiques essentielles comme les tabous, la fin du monde, la mort, l’amour, la solitude, elle fait émerger des textes bruts et spontanés. De ces mots crus et vifs jaillit le mouvement nécessaire, fulgurant et sauvage qu’elle recherche.

En rencontrant Coralie Camilli, philosophe et championne d’aïkido, autrice de Le temps et la loi (2013) et de L’Art du Combat (2020) ; Kaori a choisi de travailler sur ce qui fait l’une des caractéristiques de cette discipline qu’est l’aïkido : le faire d’accueillir la force de l’autre, d’accueillir sa violence aussi, et de dresser ainsi un parallèle avec la sexualité.

La Rencontre

La Restitution

Musicienne, auteure et chorégraphe, Dorothée Munyaneza développe une œuvre ardente. Elle part du réel pour saisir la mémoire et le corps, individuels et collectifs ; pour prendre la parole et porter les voix de ceux qu’on tait ; pour faire entendre les silences et voir les cicatrices de l’Histoire.

Elsa Dorlin est professeure des universités, elle enseigne la philosophie politique et sociale à l’université Paris-VIII. Elle étudie les imbrications entre les rapports de genre et de race ainsi que les logiques de domination.

Le travail d’Elsa Dorlin entre ainsi en parfaite résonnance avec celui de la chorégraphe qui dans Moi, toi, nous… Tituba – Ontologie de la trace fait entendre et montrer les voix et les corps dominés, à partir d’un texte d’Elsa Dorlin.

La Rencontre

La Restitution

Jann Gallois confirme sa signature artistique en échappant aux conventions de sa famille hip hop. Dans quelle dimension un corps peut-il s’engager afin de raconter ou d’évoquer quelque chose ? Voici la première question qui habite la chorégraphe, car l’essentiel de ses recherches est de donner une traduction sensible à ce qui peut paraître, dans un premier temps, abstrait.

Arthur Lochmann est juriste, philosophe, traducteur, mais aussi charpentier. En 2019, il se fait remarquer par la publication d'un essai consacré à la charpente :  La Vie solide - La charpente comme éthique du faire. Deux ans plus tard, il s'attaque à décrypter une sensation à la fois physique et métaphysique, à laquelle lui-même est sujet : le vertige. Il lui consacre son nouveau livre Toucher le vertige.

Avec Arthur Lochmann, la chorégrapge Jann Gallois s’intéresse au phénomène de déstabilisation sensoriellevoire de déstabilisation existentielle qui peut advenir lorsque l’on passe d’un état connu à un état inconnu.

La Rencontre

La Restitution

L’ADN DANCE LIVING LAB
Une coproduction L’ADN/ Chaillot - Théâtre national de la Danse / Compagnie d’Après
Direction : Adrien de Blanzy / Direction artistique : Maxime Fleuriot – MC2