habillage
Une femme affalée sur son canapé en pyjama
© Spauln via Getty Images

Confinement : les influenceurs mode adaptent leurs contenus

Le 30 mars 2020

Pendant le confinement, de nombreux influenceurs mode ont mis en pause leurs partenariats. Les priorités de leur communauté n’étant pas à l’achat d’une nouvelle garde robe, ils ont dû s’adapter et faire évoluer leurs contenus.

Changement de stratégie

Désormais, près de trois milliards de personnes sont confinées. Une situation inédite qui a brutalement changé nos habitudes et notre rapport au numérique, notamment aux réseaux sociaux. Les posts présentant des sacs de luxe, tenues haute-couture, chaussures de marque… se sont peu à peu transformés en photos d’influenceurs en jogging, sur un canapé, un mug de café à la main, nous exhortant à rester chez nous.

Voir cette publication sur Instagram

STAY POSITIVE & STAY PUT 💕🙏🏻#IStayHomeFor all the @makeawishamerica kids that are not able to get their wishes until this virus has ended. For all the heros in the healthcare space who are working around the clock to care for the ones who can't care for themselves, for the grocery store clerks, the government officials, the doormen, and all the mailing and shipping workers. THANK YOU SO MUCH for everything you are doing to keep our world afloat. If I could tag every single one of you in this message I would, but instead, I ask you to join me in this challenge and help me spread this message in your feed! We are all in this together. Who are you staying home for?! #StayHome #COVID19 (SHOUTOUT to the incredibly talented illustrators who have helped me spread this message with creativity and kindness. I’m always blown away by your talent)

Une publication partagée par Katie Sands (@honestlykate) le

Un article de The Verge prend en exemple l’influenceuse américaine Elizabeth Savetsky. Depuis l’annonce du confinement le 22 mars à New-York, l’influenceuse se montre habillée de façon simple sur son canapé, plutôt que parfaitement coiffée et vêtue de tenues hors de prix. « Cette situation va nous forcer à être créatifs », confie Elizabeth Savetsky.

Voir cette publication sur Instagram

Almost everyone I know has been impacted by the COVID-19 virus, with either 1 degree of separation or personally infected. My cousin, an MD PhD and scientist at Yale, has been working tirelessly in his lab to find more information. He says those with official diagnoses represent LESS THAN 10% of people who actually have or carry the virus. My best friend in NYC and her husband have it. My husband’s cousin has it. My brother-in-law’s mom has it...and so many thousands of others we know and love who either don’t know or don’t yet. Many of these people are fighting for their lives in the hospital without a single loved one around, because it is prohibited. Can you imagine their fear? After speaking with many of our close friends on the front lines of the health care industry, I want to share their number one request: STAY HOME. Hospitals can’t handle the exponential volume at which this virus is spreading. The only way to get ahead of further infection is to limit all physical contact as much as possible. Don’t tempt yourself with a socially-distanced prayer service (minyan), exercise group, or play date in the park. That is playing with fire and someone will get burned!! I also want to dispel a myth. Many have said only elderly and immunosuppressed individuals are greatly impacted. THAT IS NOT TRUE. Plenty of young individuals with perfect health records now have the virus and are in critical care. We don’t yet know how anyone’s immune system will react to the virus. DON’T BE AN IDIOT! #StayTheFuckHome

Une publication partagée par Elizabeth Savetsky (@elizabethsavetsky) le

Revoir ses priorités

L’instagrameuse Charlotte Bickley a souhaité avoir l’avis de ses abonnés sur le fait de continuer ou non les contenus sponsorisés durant la pandémie. Même s’ils ont répondu favorablement, la jeune femme le reconnaît : « Je trouve ça un peu bizarre de faire des choses superficielles dorénavant ».

Voir cette publication sur Instagram

Look today 🤍 I’ll be rocking 👙 nd sweats till further notice @shopplanetblue

Une publication partagée par CHARLOTTE BICKLEY (@chbickley) le

Des fins de contrats prématurées

Alors que la plupart des influenceurs mode cherchent à adapter leurs contenus à la crise actuelle, bon nombre de leurs contenus sponsorisés ont été renégociés. Certaines marques ont mis fin à des contrats, ne pouvant obtenir ce qu’elles souhaitaient en temps de confinement. « Comme pour n’importe qui d’autre, mon business a été durement touché », reconnaît l’influenceuse Katie Sands.

Repenser son business modèle

Mais comme l’explique Guillaume Doki-Thonon, le CEO de Reech, certains partenariats d’influence peuvent avoir une utilité pendant la crise. « Les acteurs de l’alimentation, du loisir, de la culture, du e-commerce, du DIY vont nous permettre à tous, et à l’économie, de tenir bon. Des services et produit qu’on ne peut faire connaître qu’en communiquant ».

En effet, les marques doivent repenser leurs modèles et leur communication comme le rappelle l’expert en marketing Mark Ritson « Développez des produits et des services qui vont répondre aux nouveaux défis annoncés par le Covid pour l’été à venir (…). Faites de l’argent, pas de jolies déclarations morales. Et magnez-vous ».

Anaïs Farrugia - Le 30 mars 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.