habillage
Une femme triste avec son téléphone portable
© Tero Vesalainen via Getty Images

Match (Tinder, Meetic...) recrute une ancienne d'Uber pour lutter contre les agressions sexuelles

Le 29 sept. 2020

Tracey Breeden a été recrutée par Match Group (Tinder, Meetic,…). Sa mission ? Assurer la sécurité des utilisateurs et utilisatrices, notamment en ce qui concerne les risques d’agressions sexuelles, de harcèlement ou de traite d’êtres humains.

Veiller à la sécurité des femmes : Tracey Breeden n’est pas novice sur le sujet. Cette ancienne officière de police était chargée des affaires de harcèlement sexuel et violences domestiques avant de rejoindre Uber au poste de Directrice de la sécurité des femmes et des violences liées au genre. C’est notamment à elle que l’on doit le « bouton anti-viol » du service de VTC. Aujourd’hui, c’est pour le groupe d’applications et sites de rencontres Match qu’elle œuvre. Sa nouvelle mission ? Aider les équipes techniques et produits afin de prévenir et d’éviter tous les cas d’agression sexuelle, d’abus, de harcèlement ou de traite d’êtres humains.

Créer des espaces sûrs

« J’ai passé ma carrière à me battre afin de créer des espaces sûrs pour chaque personne », explique Tracey Breeden, qui gèrera l’interface des équipes de développement et des utilisateurs et utilisatrices. De son point de vue, les grandes entreprises ont un rôle à jouer dans la conduite du changement social, mais aussi dans la conception d'expériences sereines pour tous les individus. « J’ai hâte de développer des solutions plus équitables et inclusives pour toutes les communautés de Match Group », a-t-elle précisé.

Des engagements pour protéger les enfants

Plus tôt cette année, Match Group avait été la première entreprise de la tech à soutenir une loi contre l’exploitation sexuelle des enfants. Alors que d’autres sociétés du numérique faisaient part de leurs réticences, craignant pour les données privées de leurs utilisateurs et utilisatrices, la CEO du groupe Shar Dubey avait apporté son soutien à cette initiative.

« En tant que mère d’une adolescente, je pense constamment à la sécurité de ma fille. Et en tant que dirigeante d’un groupe d'applications leaders dans le domaine de la rencontre, il m’arrive souvent de rester éveillée la nuit et de penser à l’avenir de ma fille, son empreinte numérique, et les questions liées à la vie privée qui vont avec », témoignait-elle alors. En plus d’interdire ses services aux personnes mineures, Match Group investit beaucoup sur la modération pour bannir les prédateurs et les comportements pédophiles.

Des antécédents de harcèlement

Avec ces deux initiatives, Match Group annonce une nouvelle dynamique. Il faut dire que les comportements n’ont pas toujours été modèles au sein de l’entreprise. En 2018, l’ancien PDG par intérim de Tinder, Greg Blatt, avait en effet été accusé de harcèlement et d'agression sexuelle par l’une de ses collaboratrices.

Mélanie Roosen - Le 29 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.