Un homme devant le logo de Google Maps

Pour les géants de la Tech, il est temps de retourner au bureau !

© Sundry Photography via GettyImages

Google, Twitter, Facebook, Amazon… les grandes entreprises de la Tech américaine ne semblent pas convaincues par le 100% télétravail.

Ça n’aura échappé à personne, la pandémie de Covid-19 a permis une mise en place à grande échelle du télétravail. Dès le début de la pandémie, Google faisait partie des premières entreprises à s’y mettre, suivi par d’autres grosses boîtes de la Tech. En mai 2020, Twitter avait même annoncé que l’entreprise autoriserait le « télétravail à vie » . Pourtant après un an de pandémie et une campagne de vaccination bien avancée aux États-Unis, les géants de la Silicon Valley penchent plutôt pour le retour au bureau.

Pas plus de deux semaines à distance chez Google

En mai 2020, Alphabet, la maison mère de Google, annonçait que ses 200 000 employés resteraient à la maison jusqu’à l’été 2021. À l’époque, la date faisait partie d’un futur si lointain qu’on se demandait même si les Googlers retrouveraient un jour le chemin du bureau. Hé bien oui ! Fiona Cicconi, Chief People Officer de l’entreprise, a annoncé un retour dans les locaux dès le 1er septembre 2021. À partir de cette date, les employés qui désirent faire plus de 14 jours de télétravail par an à l’étranger devront demander une autorisation. De plus, l’entreprise précise que ses salariés en télétravail doivent rester à une distance raisonnable de leur bureau.

Un changement sur une décennie pour Facebook

Du côté de Facebook, les locaux devraient rouvrir progressivement dès le mois prochain. Une occupation de 10% dans les premiers temps, puis moins de 50% jusqu’en septembre 2021 sera mise en place ainsi qu’un protocole sanitaire strict. En 2020, Mark Zuckerberg envisageait que 50% de la masse salariale de Facebook travaille à distance au cours de la prochaine décennie. Visiblement, ça n’est pas pour tout de suite.

L’ère du « travail flexible »

Chez d’autres géants de la Silicon Valley, on observe un retour au travail en présentiel. Dans un billet de blog daté du 30 mars 2021, la direction d'Amazon affirmait son ambition d’un « retour à une culture d’entreprise centrée sur le lieu de travail. »  Et même Twitter, dont l’annonce de télétravail à vie avait fait les gros titres, nuance sa position. En effet, cette possibilité ne concernerait que les postes considérés comme « télétravaillables » .

Le 100% télétravail et ses réunions exclusivement en visio n’ont pas convaincu sur la durée. Mais la réouverture des bureaux ne veut dire « retour à la vie d’avant ». Au contraire, nous sommes entrés dans l’ère du travail flexible. Un mode de travail hybride que revendiquent toutes les entreprises de la Silicon Valley – qu’importe ce qu’elles mettent derrière le buzzword. Mais une chose est sûre : l’open space n’a pas dit son dernier mot.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.