habillage
premium1
premium1
Les nouveaux gobelets McDonald's sans plastique
© Nestlé Japon

6 grandes marques qui ont décidé de réduire le plastique

Le 21 nov. 2019

Pas toujours facile de passer en mode zéro déchet… alors pour jouer leur part dans la bataille contre le plastique, certaines marques réduisent, petit à petit.

Lush : emballages réduits et produits autoconservés

L’histoire entre Lush et le plastique pourrait bientôt toucher à sa fin. L’entreprise de produits cosmétiques a entamé ses démarches pour réduire son empreinte écologique il y a déjà quelques années. En 2015, Lush a notamment diminué l’épaisseur de ses bouteilles transparentes en plastique recyclé de 13%. Depuis, les équipes ont lancé plusieurs gammes de produits solides pouvant se passer d’emballages. Le concept store Fresh & Flowers propose, en ce sens, des produits frais dotés d’ingrédients conservateurs. La marque a également lancé l’application #LushLabs. Celle-ci donne des informations sur les produits aux consommateurs et consommatrices, remplaçant ainsi les étiquettes.

McDonald’s : des gobelets sans paille ni plastique

La chaîne de fast food a dévoilé ses nouveaux gobelets. Ceux-ci sont dotés d’un petit « bec », qui doit permettre de se passer de paille. Bonus : ces gobelets sont fabriqués en fibre naturelle de papier, issue de bois certifié, précise McDonald’s.

Le Parisien rappelle que l’initiative coûte plus cher à l’entreprise que l’ancienne solution.

Bon, il reste peut-être quelques ajustements à faire : sur Twitter, ça râle déjà… mais il paraît que c’est typiquement français.

Nestlé : l’origami papier plutôt que l’emballage plastique

Au Japon, le géant de l’agroalimentaire a remplacé les emballages plastiques de ses KitKat par du papier, à transformer en origami. Le Japon est le premier marché pour KitKat, avec 4 millions de barres chocolatées vendues chaque jour à travers le pays. Avec cette nouveauté, Nestlé prévoit de diminuer sa production de plastique d’environ 380 tonnes chaque année.

Lego : une gamme en plastique végétal 

Les célèbres petites briques se déclinent maintenant en plastique végétal ! Bon, a priori, si vous marchez dessus, ça fera toujours aussi mal aux pieds… mais moins à la planète. Cette nouvelle gamme a le mérite d’être fabriquée à partir de polyéthylène issu de canne à sucre biosourcée. Le seul hic, c’est que pour l’instant, le choix est assez limité. Mais c’est une première brique à l’édifice : Lego ambitionne de n’utiliser que des matières durables pour ses produits d’ici 2030.

E.Leclerc : vers 100% d’emballages recyclables

La Marque Repère d’E.Leclerc a annoncé que 100% de ses emballages plastiques seraient recyclables d’ici 2023. Les premières marques concernées – Bio Village, Bio Naïa et Uni Vert – devraient même faire leur transition dès 2021. Ces nouvelles actions s’inscrivent dans un plan plus large :

  • supprimer le plastique
  • remplacer le plastique
  • réduire l’impact du plastique utilisé

Parmi les initiatives proposées, tous les coton-tiges de la marque sont déjà en bâtonnets papier (ce qui permet d’économiser 200 tonnes de plastique par an) depuis juin 2019.

Danone : le test du vrac

Pour l’instant il s’agit d’une expérimentation. Mais elle mérite d’être soulignée. À l’été 2019, Danone s’est invité dans les magasins en vrac day by day. Un distributeur test, développé par Danone, été installé dans la boutique des Batignolles. Les Parisiens et Parisiennes ont pu essayer les yaourts bio Faire Bien dans des pots en carton alimentaire recyclable.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.