habillage
premium1
premium1
Une vache dans un pré
© AdventurePicture via Getty Images

Danone veut être la première « entreprise à mission » cotée en Bourse

Le 27 mai 2020

Désireuse de renforcer son engagement environnemental, social et sociétal, Danone va soumettre la proposition lors d’une assemblée générale qui se tiendra le 26 juin 2020.

Alors que la crise du Covid-19 touche tous les secteurs, certaines entreprises en profitent pour s’engager sur une voie prometteuse. C’est le cas de Danone, dont les équipes estiment qu’au regard de la situation actuelle, les entreprises doivent plus que jamais apporter la preuve de leur utilité sociale. À ce titre, le Conseil d’Administration souhaite que Danone adopte le cadre juridique d’« entreprise à mission ». Ce serait une première pour une entreprise cotée en Bourse.

Plusieurs résolutions

Introduite par la loi PACTE en France en 2019, une entreprise à mission est dotée d’une « raison d’être » et d’objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux associés. Ces derniers sont inscrits dans ses statuts et constituent sa « mission », contrôlée par un comité de mission à destination des actionnaires.

Devenir une entreprise à mission imposerait à Danone de mettre en œuvre une nouvelle gouvernance. À ce titre, l’entreprise entend « montrer la voie », comme l'explique son patron Emmanuel Faber dans un communiqué. L’objectif ? « Créer et partager de la valeur pour tous. »

Concrètement, Danone entend améliorer la santé des consommateurs et consommatrices en proposant un portefeuille de produits plus sains, des marques qui encouragent de meilleurs choix nutritionnels et la promotion de meilleures pratiques alimentaires au niveau local. L’entreprise ambitionne aussi de préserver la planète et de renouveler ses ressources, en soutenant une agriculture régénératrice, en protégeant le cycle de l’eau, et en renforçant l’économie circulaire des emballages. Danone annonce aussi donner à chaque personne qui travaille dans l’entreprise, quel que soit son niveau, un impact sur les décisions prises tant au niveau local que global. Enfin, les équipes veulent promouvoir une croissance inclusive, en agissant pour l’égalité des chances au sein de l’entreprise, en accompagnant les acteurs les plus fragiles de son écosystème et en développant des produits accessibles au plus grand nombre.

Emmanuel Faber baisse sa rémunération

Côté patron, Emmanuel Faber propose de réduire sa rémunération fixe de 30%, pour le reste de l’année, et ce, à compter du 1er juillet 2020. De leur côté, les membres du Conseil d’Administration ont décidé de renoncer à l’intégralité de leur rémunération du deuxième semestre 2020. L’ensemble des montants correspondants sera alloué au financement du programme Dan’Cares, qui doit permettre d’élargir la couverture santé des personnes qui travaillent chez Danone. « Nos salariés ont été la première de nos priorités, affirme Emmanuel Faber. Nous avons rapidement agi pour assurer leur sécurité et mis en place des mesures inédites pour protéger leurs revenus. »

Plusieurs engagements pris pendant la crise du Covid

Danone rappelle que, depuis le début de la crise, l’entreprise a garanti les salaires de ses équipes dans le monde à 100% jusqu’au 30 juin. Une couverture santé et un système de garde d’enfants a également été renforcé. En ce qui concerne les personnes qui ont été contraintes de travailler sur site pendant le confinement, la société a prévu une prime spécifique.

Danone a aussi tenu à soutenir ses partenaires en débloquant 300 millions d’euros, notamment afin de permettre des facilités de trésorerie aux agriculteurs et agricultrices.

Mélanie Roosen - Le 27 mai 2020
À lire aussi
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.