Bored Ape 8398

Seth Green se fait « kidnapper » son singe Bored Ape et doit renoncer à sa série

© Bored Ape Yacht Club

Seth Green, acteur et réalisateur, vient de se faire dérober un Bored Ape. Au-delà de la perte financière, ce vol l'oblige à renoncer à son film d’animation dans lequel le singe tenait le premier rôle.

Décidément les « Bored Apes » suscitent bien des convoitises. Après le vol par un hacker de 2,4 millions de dollars de NFT du Bored Ape Yacht Club (BAYC) fin avril, l'acteur Seth Green vient d'annoncer s'être fait dérober quatre NFT issus de la même collection.

Un projet de série qui tombe à l'eau

Un coup dur pour l'acteur (vu dans Buffy contre les vampires et Austin Powers), contraint de renoncer à la série comique « White Horse Tavern » sur laquelle il travaillait depuis plusieurs mois et dans laquelle « Fred » (nom du NFT) devait tenir le premier rôle, comme nous pouvons le voir dans la bande-annonce présentée lors de la conférence NFT VeeCon.

« J'ai acheté ce singe en juillet 2021 et depuis cette date, j'exploite les droits de propriété intellectuelle pour en faire l'une des stars de ce film » , a expliqué le producteur dans une interview. En clair, en se faisant voler son « Bored Ape » , Seth Green vient également de perdre les droits d’exploitation commerciale qui vont avec.

Seth Green victime d'une escroquerie par hameçonnage

Green s'est fait voler son NFT via un lien de phishing, une technique de vol classique dans le monde des NFT. Croyant interagir avec le site dédié aux NFT « Gutter Cat Gang » , l'acteur Green s'est malheureusement connecté à un site web frauduleux imitant le site original. Il a ainsi perdu la totalité de son wallet (portefeuille) contenant le Bored Ape #8398 (estimé à 100.000 euros) ainsi que deux Mutant Apes et un Doodle NFT (estimés à 30.000 euros chacun).

Si, selon des experts en propriété intellectuelle cités par le site Mashable, un titre de propriété ne peut être légitimement transmis à un acheteur de biens volés, les NFT Bored Ape font figure d'exception. En effet, dans le cas présent, Yuga Labs, la société propriétaire du Bored Ape Yacht Club, est en fait la détentrice de la propriété intellectuelle de Bored Ape. Ainsi, lors de la vente d'un NFT, Yuga Labs accorde une licence à l'acheteur l'autorisant à utiliser l'image du Bored Ape. Les conditions de Yuga Labs ne prévoient pas d'exceptions pour les NFT volés. À ce jour, la licence stipule que le titulaire actuel du Bored Ape Yacht Club # 8398 NFT est DarkWing84, lequel est jusqu'ici resté sourd aux sollicitations de l'acteur.

De son côté la place de marché NFT OpenSea a déclaré avoir gelé les transactions des NFT de Seth Green, comme elle l'avait déjà fait pour d'autres actifs signalés volés. Les quatre NFT de Green sont désormais marqués de l'avertissement « activité suspecte » . Cet énième vol (OpenSea fait actuellement face à trois poursuites judiciaires de la part de propriétaires de NFT qui ont perdu leurs Bored Apes à la suite d'attaques de phishing similaires) soulève à nouveau la question des droits de propriété intellectuelle sur les biens non physiques.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.