Militants Just For Oil à côté de tableau dans des musées

Les militants de « Just Stop Oil » enchaînent les opérations coup de poing

© « Just Stop Oil »

Les militants écologistes de « Just Stop Oil » enchaînent les opérations de sensibilisation pour alerter sur la crise climatique et demander l'arrêt des nouveaux projets pétroliers et gaziers.

Depuis une semaine, le mouvement « Just Stop Oil » qui se bat pour l'arrêt de toute nouvelle infrastructure liée aux énergies fossiles fait parler de lui. Afin de faire pression sur le gouvernement britannique pour qu'il accepte un moratoire sur tous les nouveaux projets pétroliers et gaziers, le collectif « Just Stop Oil » a décidé de perturber les évènements sportifs et culturels.

Les militants de « Just Stop Oil » envahissent la piste de Silverstone

Dimanche 3 juillet, juste après le départ du Grand Prix de F1 de Grande-Bretagne, les militants anti-énergies fossiles ont franchi les grilles de sécurité pour pénétrer sur la piste et s'y asseoir. Peu de temps après leur évacuation, les membres du collectif ont revendiqué l'action via un communiqué. « Cinq membres de Just Stop Oil ont perturbé le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone en envahissant la piste et en s'asseyant. Ils exigent que le gouvernement mette immédiatement un terme aux nouveaux projets pétroliers et gaziers au Royaume-Uni et ont déclaré qu'ils continueront à perturber les événements sportifs et culturels jusqu'à ce que cette demande soit satisfaite. L'invasion de la piste s'est produite pendant une interruption de la course après un accident au premier tour. Les membres de Just Stop Oil ont été expulsés par les responsables du circuit et la police, et s'attendent à être arrêtés. »

Désobéissance civile à la Royal Academy

Le 5 juillet, trois manifestants se sont collés au cadre d’une copie de « La Cène » de Léonard de Vinci à la Royal Academy of Arts de Londres. Les activistes ont également tagué à la peinture blanche « No new oil » sur une cimaise du musée. « Quand j'enseignais, j'amenais mes élèves dans de grandes institutions comme la Royal Academy. Mais maintenant, il semble injuste d'attendre d'eux qu'ils respectent notre culture alors que leur gouvernement est déterminé à détruire leur avenir en autorisant de nouveaux projets pétroliers et gaziers » , a déclaré une militante et ancienne institutrice, Lucy Porter, citée dans un communiqué de « Just Stop Oil » .

Résistance civile à la National Gallery

Le 4 juillet, deux militants ont visé un tableau du peintre britannique John Constable, « La Charrette de foin » (1821) à la National Gallery de Londres. Avant de se coller au cadre du tableau, ils ont recouvert l'œuvre d'une version « réinventée » , avec une route à la place de la rivière et des avions de ligne dans le ciel. « Une scène cauchemardesque qui montre comment le pétrole va détruire nos campagnes » , a expliqué Just Stop Oil dans un communiqué.

Les militants ont également mené des actions à Manchester et Glasgow. À en croire les déclarations de l'un des militants – déjà arrêté à 20 reprises et venant de passer six semaines en prison pour avoir participé au blocage de l'autoroute qui entoure Londres – les actions coup de poing devraient se poursuivre. Il avait récemment déclaré à l'AFP qu'il était prêt à devenir l'ennemi public numéro 1 pour alerter sur la crise climatique.

Les actions du collectif s'intensifient alors qu'un rapport indépendant pointait fin juin les « défaillances majeures » dans la stratégie de Londres pour atteindre ses objectifs climatiques, et ce alors que le pays s'est engagé à atteindre la neutralité carbone en 2050.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.