Deux jeunes filles se filmant en dansant

Instagram dit stop aux « repost » de vidéos TikTok sur Reels

© Artem Podrez - Pexels

Instagram apporte à sa plateforme quelques nouvelles modifications axées sur les créateurs, qui, selon le directeur d'Instagram, Adam Mosseri, visent à « s'assurer que le mérite revient à ceux qui le méritent » . En clair, « arrêtez de reposter des TikToks sur Reels !  » .

Si vous créez quelque chose à partir de zéro, vous devriez obtenir plus de crédit que si vous partagez quelque chose que vous avez trouvé auprès de quelqu'un d'autre. Nous allons essayer de faire plus pour essayer de valoriser davantage le contenu original, en particulier par rapport au contenu republié.

Adam Mosseri - Directeur d'Instagram

Traduction ? « S'il vous plaît, s'il vous plaît, s'il vous plaît, arrêtez simplement de publier vos TikToks préférés sur Reels. Nous vous en supplions. »

Créateurs, devenez des Instagrammers et des Facebookers !

Meta a clairement indiqué qu'il considère Facebook et Instagram comme des plateformes axées sur les créateurs, plutôt que comme des outils permettant aux gens de se connecter avec leurs amis. Les deux plateformes ont donc investi dans des outils d'achat et des moyens pour les créateurs de développer leurs audiences qui, espèrent-ils, inciteront les créateurs à « cesser d'être des TikTokers et des YouTubers et à commencer à être des Instagrammers et des Facebookers » . Reels est au cœur de cette ambition. Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a ainsi indiqué que Reels était « le format de contenu à la croissance la plus rapide, de loin » , et qu'il serait désormais disponible sur Facebook et Instagram.

Toutefois, quiconque connaît Reels sait que cela ressemble grandement à un clone de TikTok (souvent avec le même contenu qui vient d'être republié et le logo TikTok en prime ! ).

Décourager le partage de vidéos TikTok sur Reels

Comment décourager cette pratique ? Enterrer la vidéo Reels dans le classement. Et c'est exactement ce que Mosseri semble vouloir faire.

Quant à la façon dont Instagram déterminera ce qui est considéré comme original, Mosseri a seulement déclaré que c'était difficile et « nous allons itérer au fil du temps » . Le changement risque notamment d'être un problème pour les comptes d'agrégateurs, dont beaucoup sont des sources de mèmes et de tendances, mais qui sont souvent accusés de voler du contenu et du crédit aux créateurs. « Alors que nous nous penchons davantage sur les recommandations, il devient de plus en plus important de ne pas surévaluer les agrégateurs » , a tweeté Mosseri, « car ce serait mauvais pour les créateurs, et donc mauvais pour Instagram à long terme. »

Si Instagram et Facebook veulent être des plateformes de créateurs à succès, ils doivent trouver un moyen de renverser la vapeur. À commencer par leur atout le plus puissant : l'algorithme de classement qui décide ce que des milliards de personnes voient chaque jour. Une autre option consisterait à payer davantage les créateurs, mais compte tenu du fait que Meta semble réduire ses paiements Reels, cela n'a pas l'air d'être la piste envisagée.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.