Gateau de crême glacée en forme de char

Un influenceur chinois ravive le souvenir interdit des manifestations sanglantes de Tiananmen

© TAOBAO

Le direct de Li Jiaqi, influenceur chinois aux millions de followers, a été brusquement interrompu vendredi dernier. À quelques heures de l'anniversaire de la répression de 1989, le jeune chinois avait présenté un gâteau à la glace et au chocolat en forme de char d'assaut.

Si bon nombre d'entre nous se souviennent de la tristement célèbre photo d'un jeune homme essayant de bloquer les chars d'assaut place Tiananmen, des générations de jeunes chinois ont grandi dans l'ignorance de la répression militaire des manifestations étudiantes de 1989. Depuis, le sujet est soigneusement censuré par le gouvernement chinois. Aujourd'hui encore, aucun livre d'histoire ne fait référence à la répression du mouvement démocratique, la presse locale n'est pas autorisée à l'évoquer et les publications traitant du sujet sur les réseaux sociaux sont systématiquement bloquées.

La disparition de Li Jiaqi des réseaux sociaux inquiète ses fans

Il aura suffi d'un simple gâteau pour susciter l'intérêt des jeunes chinois pour ces événements dramatiques que le gouvernement s'acharne à cacher... Vendredi soir, alors qu'il faisait la promotion de glaces Viennetta lors d'un livestream, Li Jiaqi, influenceur aux 64 millions de followers, a été brutalement coupé. En cause : sa présentation d'un gâteau glacé au chocolat en forme de char d'assaut à la veille du 33ème anniversaire du massacre de la place Tiananmen à Pékin.

Peu de temps après la coupure, Li Jiaqi a déclaré à ses fans que le live reprendrait dès que ses équipes auraient résolu un « problème technique. » Toutefois, la non-reprise de l'émission puis l'absence de la star dans une autre émission programmée le lendemain a passablement inquiété les fans. Ces derniers se sont fortement mobilisés sur les réseaux à coups de hashtags, dont certains auraient été vus plus de 100 millions de fois sur Weibo.

L'effet Streisand, où comment attirer l'attention sur une information en voulant la cacher

Rapidement, messages et commentaires liant la suspension de la diffusion de Li Jiaqi à la glace en forme de tank ont proliféré sur Weibo (plateforme sociale chinoise). La discussion s'est poursuivie tout le week-end, alors que certains fans déclarent avoir découvert la signification du symbole du char en contournant le grand pare-feu de Chine (système de censure d'Internet géré par le ministère de la Sécurité publique de la république populaire de Chine), découvrant au passage l'écrasement du mouvement de la place Tiananmen, qui selon les estimations aurait fait plus d'un millier de morts.

Les censeurs chinois ont toutefois vite rattrapé leur retard. Dès lundi, les recherches internet au nom de Li Jiaqi ne donnaient plus de résultats pertinents sur Taobao (site de vente en ligne où l'émission était diffusée en direct) et toutes les images du gâteau à la crème glacée en forme de tank avaient été effacées des réseaux sociaux chinois, indique le site bbc.com.

Pour Eric Liu, analyste chez China Digital Times interrogé par CNN, le gouvernement chinois se trouve dans une position délicate baptisée « effet Streisand » , phénomène qui se manifeste par la sur-diffusion d’une information faisant l’objet d’une tentative de retrait ou de censure.


commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.