Chiffre 140 rouge sur fond jaune

140 millions : c'est le nombre de Chinois qui utilisent le Yuan numérique

Quand la Chine et sa monnaie numérique centralisée prennent de l'avance sur le monde.

Depuis le mois de mars 2021, des grandes villes chinoises comme Beijing ou Shenzhen ont commencé à expérimenter le Yuan électronique. Aujourd'hui, son utilisation s’est largement démocratisée au sein du pays.

Mais à la manière de Pékin. Car depuis septembre, la Banque centrale chinoise a assumé sa mission régulatrice en interdisant purement et simplement les cryptomonnaies. Enfin, pas tout à fait ! Car si cette opération anti-crypto sonnait la fin du Bitcoin, elle sonnait aussi le début du Yuan électronique !

62 milliards de Yuans ont déjà été dépensés

Pour la Banque centrale chinoise, l’année 2021 sera une année clé en matière de cryptomonnaies avec leur mise sous contrôle d'une part et le développement du Yuan numérique d'autre part. Et l'opération est un succès. D’après des chiffres rapportés par Reuters, près de 140 millions de personnes utilisent l’eCNY de manière courante, et 62 milliards de Yuans ont déjà été dépensés – en équivalent crypto-monétaire – depuis le début des phases de test en mars 2021 !

Un système fermé : mais plus pour très longtemps

Au départ, la feuille de route de la Banque centrale chinoise prévoyait d’avancer selon deux axes. D’abord, reprendre le contrôle sur les flux volatils avec une monnaie bien de chez eux. Et puis, tester son utilisation dans les régions les plus dynamiques du pays. La Chine ne renonce donc pas aux cryptomonnaies pour de bon, ni à l’ouverture du pays à des porte-monnaie étrangers !

D’après Siècle Digital, le gouvernement chinois développerait sa crypto en vue des prochains Jeux olympiques d’hiver, prévus à Pékin en 2022. Au-delà d’en faire la promotion à l’échelle nationale, il s’agirait donc d’ouvrir l’eCNY aux portefeuilles étrangers et aux visiteurs de la compétition. Alors, si l’on évoque souvent ce phénomène d’emprise numérique par les forces politiques chinoises, leur ambition de faire rayonner leurs outils économiques à l’échelle du monde se confirme ici. 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.