Logo Cameo

Cameo procède à 87 licenciements un an après avoir atteint le statut de licorne

© Cameo

Steven Galanis, PDG de Cameo, plateforme qui permet aux fans d'acheter des vidéos personnalisées de célébrités, vient d'annoncer le licenciement de 87 membres de son personnel.

Créée en 2015 par un ancien de LinkedIn, Cameo a vu son usage exploser en 2021. Mais les conditions du marché ont rapidement changé et Cameo est en difficulté. Après une croissance massive pendant la pandémie qui a vu les effectifs passer de 100 à 400 employés, Steven Galanis vient d'annoncer 87 licenciements, soit près de 25 % de l'effectif, pour « corriger le cap » . Il poursuit en indiquant que cette vague de licenciements résulte de la nécessité pour l'entreprise d'équilibrer ses coûts.

Toutes les strates de l'entreprise sont impactées. En effet, la vague comprend également des cadres supérieurs comme le directeur de produit, le directeur des ressources humaines, le vice-président du marketing ainsi que le directeur technique. « Ce n'est pas quelque chose qui est fait pour protéger un groupe spécifique de personnes, mais plutôt pour améliorer l'entreprise dans son ensemble » , a indiqué un employé à TechCrunch. Des indemnités de départ ont été offertes aux employés, y compris huit semaines de salaire.

Les licenciements surviennent un peu plus d'un an après que l'entreprise, qui bénéficie du soutien de Google Ventures, SoftBank Vision Fund 2, Lightspeed Venture Partners et Kleiner Perkins, a obtenu le statut de licorne.

Cameo veut développer de nouveaux segments commerciaux

Pour rebondir face à la crise que connaît la startup, Steven Galanis a déclaré que l'entreprise allait se concentrer sur le développement de nouveaux segments commerciaux tels que Cameo for Business, Represent et wWeb3. Mardi, la société a d'ailleurs annoncé, dans le cadre de son offre Cameo for Business, un partenariat avec Snap Inc. qui permettra aux annonceurs d'embaucher des artistes Cameo pour apparaître dans les publicités Snapchat.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.