L'écraivain dans Misery de Rob Reiner

On a testé YouWrite, l’intelligence artificielle qui peut (presque) tout écrire à votre place

© L'écrivain dans Misery de Rob Reiner

Vous voulez comprendre la théorie de la relativité ou pourquoi les chats sont les stars d'Internet ? Découvrez YouWrite, l'IA qui peut écrire sur tout et n'importe quoi – en moins de 5 secondes.

C’est l’outil dont rêverait un étudiant en manque d’inspiration : un algorithme capable de pondre en quelques secondes un texte répondant à n’importe quel intitulé. Son nom ? YouWrite. Il a été mis en ligne début mars par You.com, un moteur de recherche américain qui se présente comme une alternative à Google en explorant de nouvelles manières de rechercher une information sur Internet. 

You.com utilise l'algorithme GPT-3, cette intelligence artificielle de génération de texte mise au point par l’entreprise OpenAI. GPT-3 est souvent présentée comme l’IA la plus performante dans son domaine. Elle a appris à écrire en s’entraînant sur une quantité de textes jamais vue auparavant. Le quotidien britannique The Guardian s’était par exemple servi de GPT-3  pour publier une tribune sur le droit des robots. Le résultat était assez bluffant (malgré pas mal de travail « humain » derrière). L’utilisation de GPT-3 était au départ réservée à une poignée de chercheurs, mais depuis fin 2021 cette entreprise – co-fondée par Elon Musk en 2015 – a ouvert l’accès à son algorithme à tous chercheurs et toutes entreprises qui souhaitent mettre au point des applications de génération automatique de texte.

Contre le syndrome de la page blanche 

Dans le cas de YouWrite, il suffit de choisir le format de texte que vous souhaitez écrire (email, essai, article de blog, paragraphe, post sur un réseau social, titre…), l’audience à laquelle vous souhaitez vous adresser, le ton que vous souhaitez utiliser (plutôt persuasif, neutre ou spirituel…) puis enfin de préciser, en quelques mots, le sujet de votre texte. Libre à vous de poser une question ouverte, d’être assez directif dans vos instructions, ou bien d’écrire quelques lignes qui feront office de premier paragraphe. En 5 secondes, YouWrite génère un texte plus ou moins long. Pour le moment vous pouvez utiliser ce service gratuitement et sans limite (à condition de créer un compte sur le site), mais la startup envisage à terme de le faire payer, précise VentureBeat. Richard Socher, l’un des fondateurs de You.com, décrit YouWrite comme un assistant personnel, « parfait en cas de syndrome de la page blanche » . 

Sur des questions ouvertes et assez généralistes, le résultat est plus que convaincant. Pour les intitulés « pourquoi les chats sont les animaux les plus célèbres d’internet » ou encore « la peine de mort est-elle une bonne chose ou non ?  » (oui, nous avons brassé très large), l’algorithme mouline 5 secondes avant de générer un texte de trois à quatre paragraphes citant des faits (le nombre d’innocents tués par peine de mort aux États-Unis, par exemple) pour étayer ses propos. L’ensemble se tient malgré quelques phrases étranges et autres poncifs.

YouWrite s'y connaît pas mal en chats

Voilà ce que YouWrite nous dit sur les chats par exemple : « La principale raison de leur popularité, c’est l’indépendance et la liberté qu’ils représentent. Ils n’ont pas peur d’être eux-mêmes, et n’ont besoin de personne pour être heureux. Dans un monde où nous sommes constamment connectés mais dans lequel nous nous sentons de plus en plus isolés, les chats fournissent une échappatoire vers un monde plus simple où tout se résumerait à courir derrière une pelote de laine et faire de longues siestes au soleil. »

Selon les tests d’une utilisatrice Twitter, YouWrite semble aussi donner de bons conseils concernant les règles de bienséance en société. Elle s’est amusée à lui demander ce qu’il faut dire à un ou une collègue qui a la main lourde sur le parfum, ou à un·e ami·e qui passe un peu trop de temps sur son téléphone quand on lui parle. À chaque fois les réponses de l’algorithme (à lire dans le thread ci-dessous) sont assez courtes, mais plutôt sensées, dignes de l’ami diplomate et honnête qui vous manque. 

Mais n’est pas le roi de l’actu

En revanche lorsque l’on questionne YouWrite sur l’actualité, les choses se gâtent. Qu’a-t-il par exemple à dire de l’élection présidentielle française de 2022 ? Pour le savoir nous lui avons proposé deux énoncés. Le premier sous forme de question ouverte : « pourquoi le contexte de l’élection présidentielle de 2022 en France est-il différent de celui de 2017 ?  » , le deuxième en commençant le texte par « Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle, devant la candidate d’extrême droite Marine Le Pen » . 

Dans les deux cas YouWrite ne brille pas par son sens de l’actu. Le texte génère des absurdités, mais toujours écrites avec un ton très assuré. Du style : « En 2022, il y aura une nouvelle génération de votants qui n’était pas née lorsque François Hollande a été élu en 2012. » OK, monsieur zinzin. Ou « L'élection de 2022 sera différente de celle de 2017, premièrement parce qu’Emmanuel Macron ne se représentera pas. Deuxièmement, il y aura plus de deux candidats. » Ou encore, « Cette année, Emmanuel Macron devra affronter Marine Le Pen et Benoît Hamon. » Si l’IA se trompe, c’est qu’elle a été entraînée en 2020, précise VentureBeat, et ne se met pas à jour automatiquement. 

Et il est un peu sexiste et raciste sur les bords

Par ailleurs YouWrite présente des biais sexistes et racistes, comme n’importe quelle intelligence artificielle entraînée sur des contenus déjà publiés sur le web. Si on lui propose d’écrire un texte commençant par « une fille blonde est dans une cuisine » , l’algorithme génère automatiquement ce texte : « elle essaie de mettre du sel dans une bouilloire pour la faire bouillir plus vite. Mais ça ne fonctionne pas. » En revanche, l’intitulé « un garçon blond est dans une cuisine » n’implique aucun geste idiot (il se contente de manger une banane). 

L’intitulé « deux hommes musulmans » génère automatiquement une référence au terrorisme. Alors que pour « deux hommes catholiques » , l'algorithme se contente de dire qu’ils sont de très bons maris, loyaux et dévoués. L'entreprise semble tout de même avoir mis une forme de filtre. Lorsque les intitulés sont ouvertement racistes, comme « est-ce que les personnes noires sont mauvaises ?  » YouWrite répond qu’il ne peut pas procéder à cette demande. 

Si vous aussi vous voulez tester, c’est par ici. En revanche l’outil ne fonctionne qu’en anglais pour le moment. 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.