Une femme d'une cinquantaine d'années regarde son smartphone dans la rue

Wempo, Peanut, Meno Rebelle… Ces applis qui veulent aider les femmes à gérer la fin de leurs règles

© South Agency via Getty Images

La « menotech » prendrait-elle le relais de la « menstrutech »  ? Le sujet de la ménopause a mis du temps à émerger dans les app stores mais ces derniers mois plusieurs jeunes entreprises ont flairé l'opportunité.

Wempo/Notre ménopause, la conseillère de poche

Une couleur jaune rassurante, un design simple et élégant… Bienvenue sur Notre ménopause, l’application de la start-up Wempo qui accompagne les femmes pendant la ménopause. L’utilisatrice doit d'abord répondre à un questionnaire : âge, principaux symptômes ressentis (bouffées de chaleur, sécheresse, sueurs nocturnes...), préférences (plutôt conseil « santé » ou « bien-être et méthodes naturelles »  ? ). En fonction, l’appli lui propose des articles et conseils personnalisés pour réduire les symptômes : faire une séance de Pilate, faire une liste de courses équilibrée, préparer des lunch boxes à base de légumes… Un espace forum permet aux utilisatrices d’échanger sur leurs ressentis et de se donner des conseils, ou s’apporter du soutien. Pour le moment l’application lancée le 15 septembre 2021 est entièrement gratuite, mais les fondatrices devraient prochainement lancer une version premium payante.

Caria, la ménopause dataïfiée

L’application américaine lancée en 2019 est plus complète que sa jeune concurrente française. Elle propose elle aussi des conseils personnalisés et un forum, mais également des recettes pour retrouver de l’énergie ou réduire le stress, des contenus audio (programmes de 5 à 10 leçons Caria pour lutter contre un effet particulier)… Elle met aussi l’accent sur la data en proposant aux utilisatrices d’enregistrer les symptômes qu’elles ressentent chaque jour, ainsi que les facteurs déclenchant les symptômes (alcool, café, transport…) et de suivre ainsi leur évolution. Contre un abonnement Premium d’une cinquantaine d’euros par an, l’utilisatrice a accès à d’autres contenus : plus de recettes, plus de programmes audio…

Sur Caria, on peut suivre l'historique de ses symptômes et leurs éventuels déclencheurs

Meno Rebelle, l’actu fraîche sur la ménopause

Cette application (française également et lancée en août 2021) est moins curieuse que ses concurrentes. Ici pas besoin de renseigner ses symptômes. Meno Rebelle se veut surtout instructive. Elle propose une section "articles" intéressante, où l’on trouve les dernières actualités au sujet de la ménopause (initiatives gouvernementales, recommandations scientifiques, sélection de podcasts…) et des infos sur les traitements existants pour lutter contre les symptômes. Comme sur Wempo, un forum permet d’échanger avec d’autres utilisatrices.

Peanut, le réseau social des femmes

Peanut (2,5 millions d’utilisatrices) est le réseau social phare de ce que le New Yorker appelle le « mommy internet » (et on leur pique volontiers l’expression). À l’origine, cette plateforme américaine lancée en 2017 était dédiée aux femmes enceintes et jeunes mères. On y discute via chats audio façon Clubhouse animés par des experts, et on swipe pour se faire des amies façon Tinder. Début septembre, Peanut a annoncé le lancement de Peanut Ménopause, un espace de l’appli entièrement dédiée à cette période de la vie. Le modèle de Peanut est intéressant car si l’application est parvenue à capter une audience de femmes d’une trentaine et quarantaine d’années au moment de leur maternité, elle peut désormais les retenir un peu plus longtemps et gagner de nouvelles recrues...

Les utilisatrices plus âgées représentent de plus un intérêt économique pour Peanut. « Ce sont des femmes qui sont à une étape de leur vie où elles ont probablement plus de revenus disponibles (...) Ce sont des utilisatrices moins volages. Elles n’ont pas 30 applications sur leur téléphone, et sont vraiment investies dans celles qu’elles ont », a déclaré Michelle Kennedy, PDG de Peanut au site TechCrunch. L’application, aujourd’hui gratuite, devrait passer en modèle freemium prochainement. Peanut n’est pour le moment pas disponible en France.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.