premium
premium
Série de QR code
© Mitya Ivanov via Unsplash

QR code, le gagnant de la crise du Covid c’est lui

Le 10 juin 2020

Les QR nous agaçaient dans les années 2010… Désolé, mais ils sont de retour. Et la crise sanitaire n'y est pas pour rien.

Vous avez sans doute remarqué de petits carrés pixelisés fleurir sur les tables des restaurants ces derniers jours. Le QR code (QR pour Quick Response) est devenu un outil de choix pour nos nouvelles interactions sans contact.

Cette technologie née dans les années 1990 au Japon, rappelle Le Huffington Post, s’offre un retour de hype grâce aux mesures de distanciation sociale. Plutôt que de se passer la carte de main en main, on préfère désormais scanner un code avec son smartphone pour accéder au menu.

La tendance devient même un business. Vazee, startup strasbourgeoise, vend depuis peu des dômes adhésifs équipés d’un QR code que les restaurateurs peuvent fixer sur leurs tables. La très jeune pousse Sqilt (créée il y a quelques semaines) propose aux bars un service de digitalisation de leurs cartes et de génération de QR codes.

Un outil pour tracer les populations

La restauration n’est pas le seul secteur touché par ce retour en grâce du code carré. Certains États l’utilisent comme moyen de tracer leur population pour éviter la propagation du virus. C’est le cas de Singapour qui demande à ses citoyens de s’enregistrer dès qu’ils entrent et quittent un lieu via un QR code. En France, c’est également par le biais d’un QR code que les personnes testées positives au nouveau coronavirus peuvent se déclarer sur l’application Stop Covid.

L’utilisation du QR code va de pair avec le boom du paiement sans contact – qui lui aussi profite de la pandémie. Paypal vient d’annoncer le lancement d’une fonctionnalité permettant de payer par QR code. Les applications de paiement mobile comme Lydia et LyfPay l’utilisent aussi.

En 2010, tout le monde se moquait des QR codes

Pourtant cette technologie a bien failli se faire oublier. Dans les années 2010, les QR codes nous agaçaient plus qu’autre chose. Il fallait souvent télécharger une application tiers pour les scanner, une main légèrement tremblotante ou une faible luminosité suffisaient à rendre sa lecture impossible, le code ne fonctionnait pas toujours et, quand il fonctionnait, il apportait rarement une information essentielle…

La crise du Covid a fait explosé ses usages, mais son comeback n’est en fait pas si récent. Dans un article de 2017, Wired expliquait que la meilleure qualité des appareils photos de nos smartphones combinée à l’accroissement de leurs usages (il est devenu banal de dégainer son téléphone pour prendre une photo) rendait possible un nouvel avènement du QR code. Le chinois WeChat a été l’un des premiers à s’en rendre compte. Ses utilisateurs s’en servent depuis plusieurs années pour échanger leurs contacts, payer, interagir avec les marques…

Mais il aura fallu attendre une pandémie pour rendre cette technologie réellement utile au plus grand nombre.

Marine Protais - Le 10 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.