Poutine et jet privé

L'ado qui traque les déplacements d'Elon Musk se met sur les traces de Poutine

Jack Sweeney, 19 ans, s’est fait remarquer en documentant tous les déplacements du jet privé d’Elon Musk. Désormais, il veut suivre les oligarques russes et Vladimir Poutine himself...

L’histoire a fait glousser Twitter et les médias du monde entier. Le multimilliardaire de la tech, « twitto » qui peut gagner des millions en un post, Elon Musk himself, est tenu en échec par un geek qui n’a même pas encore fêté ses 20 ans. Depuis juin 2020, Jack Sweeney, étudiant américain de 19 ans, anime le compte @ElonJet. Son objet ? Un seul. Suivre minutieusement chacun des déplacements du jet privé d’Elon Musk. « Arrivé à Austin, Texas. Temps de vol : 39 minutes », « Vient de décoller d’Hawthorne, Californie. Direction : Brownsville, Texas », peut-on par exemple lire sur son compte. Une précision horlogère qui n’est pas du goût du milliardaire.

Merci, mais non merci...

Car Elon Musk sait que divulguer ses données personnelles peut présenter un gros risque. Dont celui de nuire à sa vie privée, mais aussi à sa sécurité. Lui qui manie le tweet comme Zorro son épée a préféré prendre contact avec le jeune homme en message privé. En substance et sans trop de manières, il lui demandait d’arrêter son passe-temps – right now ! Pour motiver le gamin, il lui proposait un petit cachet de 5 000 dollars. Mais Jack Sweeney n’est pas seulement un passionné d’aviation. Il sent aussi quand on peut pousser les gaz : il propose alors au milliardaire de faire monter sa générosité à 50 000 dollars, en y ajoutant la livraison d’une Tesla Model 3 – merci, m’sieur, et bien le bonjour chez vous. Elon Musk a réfléchi un moment, et pour toute réponse a préféré bloquer le gamin sur son compte Twitter et rompre ainsi toutes négociations.  

Le petit business du Flight Radar 

Mais Jack Sweeney n’a pas dit son dernier mot. Le jeune homme a profité de sa notoriété soudaine pour monter son petit business, dont il évalue le potentiel à plusieurs millions de dollars. Baptisée Ground Control, son entreprise récupère et analyse les données d’ADS-B Exchange, une base de données qui collecte et met à disposition des internautes le détail de tous les déplacements aériens civils. En plus d'Elon Musk, Jack a commencé à « stalker » les jets d’autres personnalités, dont le rappeur Drake, le patron d'Amazon, Jeff Bezos, ou encore Bill Gates. On peut désormais suivre leurs déplacements sur le Discord de Jack Sweeney. L’étudiant a créé un algorithme maison pour trier ses données et des bots pour gérer ses publications sur les réseaux sociaux. 

Si l’activité du jeune homme est parfaitement indiscrète, a priori, elle n’est pas illégale. Il profite d’un manque de prévoyance de la Federal Aviation Administration, une agence gouvernementale américaine qui demande aux avions civils de transmettre leurs données de géolocalisation afin d’éviter les collisions.  « Monsieur Musk peut trouver l’activité de M. Sweeney agaçante, comme l’est celle des paparazzis, cependant, cette information est déjà publique à partir d'une myriade de sources, explique Dan Streufert, fondateur d’ADS-B Exchange au New York Times. N'importe qui avec quelques connaissances de base en électronique peut capter les signaux des avions qui diffusent leurs emplacements. L'information est également disponible en écoutant les contrôleurs aériens. »    

Suivre les oligarques russes et Vladimir Poutine...

L’insolent étudiant est loin d’être le seul à s’intéresser aux déplacements des avions. La communauté des fans d’aviation partage sa passion en ligne notamment sur le subreddit r/Aviation (900 000 membres). Mais Jack Sweeney, qui se décrit comme un fan d’Elon Musk, a une ambition plus large. Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, le jeune homme a ouvert deux nouveaux comptes. Sur @RUOligarchJets, il traque désormais les déplacements des oligarques russes. Gonflé ? Oui. Mais pas tant que son dernier projet. Sur @PutinJet, il a décidé de se lancer sur les traces de Vladimir Poutine himself. En attendant, un lobbying discret se met en place pour faire en sorte que cette pratique d’écoute des jets privés bascule du côté de l’illégalité.

commentaires

Participer à la conversation

  1. TL dit :

    Interessant, mais juste pour noter que le compte Twitter the @ElonMuskJet n'est suivi que par 14K personnes et non pas 330,000 followers !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.