premium 1
premium 1
une plante pousse dans une machine

Obtenez des bitcoins, ethers sans griller la planète

Le 23 mars 2018

Comment miner des cryptomonnaies (Ether, bitcoins…) sans faire grimper la facture énergétique ? En utilisant des déchets comme énergie renouvelable.

Les cryptomonnaies représentent une consommation énergétique considérable. En particulier lorsqu’il s’agit de créer cette devise (une technique également appelée minage), les ressources nécessaires sont importantes. Il faut en effet se munir de machines suffisamment puissantes pour créer la monnaie, et les faire tourner à plein régime.

Ce gouffre énergétique n’est pour autant pas une fatalité. En Grande-Bretagne, la startup 4new a imaginé un moyen de créer de l’énergie à partir de déchets recyclés. Une fois mélangés à des matières organiques et mis dans l’eau, certains d’entre eux vont générer du méthane, du monoxyde de carbone et de l’hydrogène. Matières transformables ensuite en énergie.

Cette énergie peut ensuite être vendue. Mais pas n’importe comment. La société 4new propose d’échanger l’électricité qu’elle produit non pas avec de l’argent classique mais avec sa cryptomonnaie. En référence au kilowatt, la start-up a ainsi baptisé sa propre devise le KWATT (un dérivé de l’Ether). Elle l'utilise pour ses échanges avec ses clients. Energie contre crypto en somme.

Le système fonctionne bien. 4new a déjà généré 41,5 millions de dollars grâce à la revente d’énergie. L’objectif pour la société est à présent de développer et détenir ses propres « usines » de production à partir des déchets collectés. En devenant autonome, elle pourrait éviter de recourir à d’autres centrales polluantes lorsque la demande de ses clients est forte.

Toujours est-il qu’à l’horizon 2019, pas moins de 3 installations de récupération et de production d’énergie renouvelable pourraient voir le jour en Grande-Bretagne. Le challenge est de taille, certains analystes considèrent que la consommation annuelle utilisée pour le minage de cryptomonnaies est identique à celle de pays comme le Bangladesh. Dans ce cadre, instiller une dose d’écologie dans cette activité appelée à grandir ne peut être que bénéfique... même si, le plus simple, resterait de ne pas miner du tout...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.