habillage
premium1
premium1
bebe deforme dans du formol

Monsanto : une enquête choc en photos

L'ADN
Le 11 oct. 2017

Découvrez l'enquête choc du photographe français Mathieu Asselin et partez à la rencontre des victimes de la multinationale et de ses biotechnologies agricoles.

Cet article est paru dans la revue 12 de L’ADN : Ordre et Chaos. A commander ici.


 

Aux Rencontres photographiques d’Arles, vous avez présenté votre travail issu de votre ouvrage paru chez Acte Sud : Monsanto. Une enquête photographique. Quel est le propos de cette exposition ?

MATHIEU ASSELIN : Mon travail a été pensé pour être publié en format livre. Avec Sergio Valenzuela Escobedo, commissaire de l’exposition, nous avons absolument tenu à garder la lecture chronologique de mon ouvrage. Comment montrer en images l’histoire de Monsanto, comprendre d’où la société vient, comment elle s’est imposée et voir ce qu’elle sera dans le futur ? Monsanto est un bon exemple de ces multinationales qui nous mentent. On voit à quel point l’histoire de la contamination se répète sans cesse et l’on se rend compte de toutes les informations cachées.

Fondée en 1901, la société a depuis fabriqué une centaine de produits ayant eu des répercussions néfastes sur l’environnement et la santé. Le problème, c’est que les États ne financent pas de recherches sur ces questions, alors que Monsanto verse des sommes astronomiques pour bloquer toutes les informations qui pourraient la décrédibiliser. Faire le lien entre la hausse des cancers, les malformations et les produits toxiques de la firme n’est pas évident mais lorsque l’on voit les fermiers malades, les enfants malformés, on ne peut que s’interroger. Le plus connu des produits Monsanto est le Roundup, l’herbicide le plus vendu au monde et contenant du glyphosate.

L’Organisation mondiale de la santé a indiqué qu’il était « probablement cancérigène » mais la Commission européenne a autorisé l’an dernier la prolongation, pour une période de dix-huit mois de la présence de ce composant. Comment laisser faire de telles choses ? Maintenant, Monsanto tente de redorer son image. Il y a deux ans, aux États-Unis, l’État a tenté de faire passer une loi obligeant à indiquer sur les étiquettes la présence d’aliments génétiquement modifiés. Monsanto a versé 4 millions de dollars pour bloquer son acceptation. Des chercheurs, des grands scientifiques sont eux aussi payés pour ne rien dévoiler. Le rachat de Monsanto par Bayer est un moyen pour la société de survivre. Ce qui veut aussi dire qu’elle va devenir européenne.

enfant sans yeux dans les bras dune infirmiere

Photo de Mathieu Asselin

Qu’est-ce qui a déclenché votre envie de faire cette enquête photographique ?

M.A. : La première personne qui m’en a parlé était mon père. J’ai tout de suite vu une histoire à raconter. Beaucoup d’experts m’ont inspiré, comme Marie-Monique Robin qui a écrit un livre et réalisé un documentaire : Le Monde selon Monsanto. Mais photographiquement parlant il n’y avait rien. C’était donc un moyen de toucher différemment le public. Étonnement, beaucoup ne connaissent pas les dégâts causés par Monsanto ou même l’histoire de l’agent orange.

Justement, quelle est l’histoire de l’agent orange ?

M.A. : L’agent orange est issu de l’herbicide 2,4,5-T. Il a été fabriqué pour repérer le mouvement des troupes du Viêtnam du Nord qui se déplaçaient dans les forêts. Les avions arrosaient les sites pour tuer tout ce qui était vert et mieux repérer les combattants. Or, dans cet agent, se trouve l’un des composants les plus dangereux du monde : la dioxine. Au Viêtnam comme aux États-Unis, les petits-enfants des vétérans contaminés naissent encore avec des malformations. Kelly, cette jeune femme américaine que j’ai photographiée dans son lit, ne peut quasiment plus bouger de chez elle et avale chaque jour une quantité incroyable de médicaments.

Dans ce projet, vous êtes photographe mais aussi activiste ?

M.A. : Je fais cela par indignation. Je voudrais que cela puisse faire bouger les choses. Quand il faudra voter, acheter, on pensera à ces images. Mais je risque très peu. Je n’ai eu aucun contact avec Monsanto et je ne voulais absolument pas en avoir. C’est une démarche politique, comme le dit mon père, un acte de « citoyen concerné », l’expression d’une conscience sociale. Il y a derrière tout ça les intérêts économiques immenses d’une agriculture intensive et chimique. C’est un business. Cette firme a une vision courtermiste. Il s’agit juste de faire le plus d’argent possible maintenant, après on verra. Mais la terre est déjà morte. Tout est sec. On n’a plus le temps. C’est urgent.

Qu’apporte la photographie sur un tel sujet ?

M.A. : La photo montre une vérité. Contrairement à un documentaire où l’on avale l’information très rapidement, ici, on peut prendre le temps de regarder, d’analyser et de comprendre plus en détail. C’est pour cela que j’ai voulu faire un livre, pour que les gens puissent apporter l’objet chez eux, le garder, revenir dessus, s’arrêter et plonger dans les images.

Comment fait-on pour photographier quelqu’un d’handicapé ?

M.A. : Je photographie assez rapidement. Là n’est finalement pas le plus important. Je parle beaucoup, avant, avec la personne. À l’hôpital, avec les enfants, je me suis rendu compte de l’horreur mais aussi de leur combat, de leur force pour trouver des alternatives à leur handicap. Avec eux, par exemple, je suis resté deux jours avant de prendre la photo. Et au final, j’ai fait en sorte qu’ils me disent eux-mêmes qu’ils avaient envie d’être photographiés.

On pense toujours que c’est le modèle qui doit être à l’aise mais le photographe aussi doit l’être. Le plus impressionnant, c’est que c’est eux qui vous mettent à l’aise. Je me souviens de cette femme d’une association qui se bat pour la reconnaissance des victimes. Elle avait les doigts malformés et quand elle m’a montré une photo de son père qui avait participé à la guerre du Vietnam, arrosé d’agent orange, j’ai tout de suite pensé à photographier sa main tenant la photographie. Mais comment le lui demander ? À force de parler, elle a compris ce que je voulais et m’a tout naturellement proposé de le faire. Je montre ce que les gens veulent me montrer. Je n’aime pas voler les images. Les gens posent pour moi, ils connaissent mon intention.

Personne nee sans bras

Photo de Mathieu Asselin

Vous avez peint certains de vos clichés… quel était l’effet voulu ?

M.A. : Dans le chapitre « Saint Louis : Monsanto, un paradis dérégulé », j’ai photographié la campagne. Je me souviens de cette odeur chimique qui vous prend à la gorge. J’ai trouvé cette rivière que j’ai après peinte en rouge. Avant je peignais sur des photos juste pour l’esthétisme mais ça ne m’intéressait pas parce que ça n’avait pas de sens. Dans mon enquête, le rouge montre le souvenir qu’avaient les enfants qui se baignaient dans cette rivière. Dans leurs souvenirs, elle était rouge, mauve. Était-elle vraiment rouge cette rivière ?

Était-elle mauve ? Ils étaient enfants. C’était il y a soixante ans. Peut-être qu’avec le temps cette parole a été déformée. Ce qui est certain, c’est qu’ils ont été contaminés. Cette couleur représente le souvenir, un moment éphémère, qui change avec le temps.

Vous insistez sur le fait que votre travail tient plus de l’enquête que d’une approche artistique ?

M.A. : Tout à fait. Mes photos jouent sur les contrastes et la saturation. Mais la façon dont je photographie n’est pas révolutionnaire. Ce qui est intéressant, c’est la façon dont j’ai construit l’histoire et tout le matériel d’archives que j’ai utilisé.

Vous dites que vous cherchiez à montrer l’invisible… Comment le montre-t- on en photographie ?

M.A. : C’était un vrai challenge. Par exemple, avant de montrer une maison abandonnée à côté du site contaminé, je parle de la maison du futur fabriquée par Monsanto à Disneyland, tout en plastique. C’était ça leur vision du futur. Mais quand on voit le résultat, le futur est tout autre. Il est contaminé, abandonné, gris.


PARCOURS DE MATHIEU ASSELIN

Après avoir commencé dans la production de films documentaires, il s’intéresse au photojournalisme et travaille pour de nombreux magazines. Avec Stephen Shore, William Eggleston, Douglas E. Richards, William Golding, Joel Meyerowitz..., il découvre une façon différente de narrer. Son projet Portraits of a Tornado Path remportera de nombreux prix et sera publié, entre autres, dans The New Yorker. Fin 2011, il entame le projet documentaire Monsanto : A Photographic Investigation aux États-Unis et au Vietnam.

À LIRE

Mathieu Asselin, Monsanto. Une enquête photographique, Acte Sud, 2017.

Un article signé Margot Guicheteau

Commentaires
  • Lecture peu objective. Mosanto a livré un produit commandé par le gouvernement américain. Faut-il consacrer un ouvrage aux fabricants d'armes et de bombes ? Ou blâmer les responsables US (dont Nixon). Que les multinationales fassent du lobbying est (légal et) vieux comme le monde. Faut-il aussi faire un ouvrage sur ce point ? Pourquoi Monsanto est-il toujours agité comme un épouvantail universel ? Ah oui ! Parce que c'est une facilité intellectuelle…

  • Lecture peu objective. Mosanto a livré un produit commandé par le gouvernement américain. Faut-il consacrer un ouvrage aux fabricants d'armes et de bombes ? Ou blâmer les responsables US (dont Nixon). Que les multinationales fassent du lobbying est (légal et) vieux comme le monde. Faut-il aussi faire un ouvrage sur ce point ? Pourquoi Monsanto est-il toujours agité comme un épouvantail universel ? Ah oui ! Parce que c'est une facilité intellectuelle…

  • @Alex. Ainsi, combattre Monsanto serait une facilité intellectuelle ?
    Les ravages que cesse firme perpétue n'ont rien d'anodins.
    La prétention de votre remarque n'est qu'insulte aux victimes.

  • @Alex. Ainsi, combattre Monsanto serait une facilité intellectuelle ?
    Les ravages que cesse firme perpétue n'ont rien d'anodins.
    La prétention de votre remarque n'est qu'insulte aux victimes.

  • @Joke oui. Monsanto est un épouvantail pavlovien agité trop facilement. En l'espèce, le photographe associe Monsanto à un criminel de guerre. Or, il n'était que fournisseur du gouvernement US. Pourquoi ne pas associer les autres fournisseurs ? Ceux qui ont fabriqué les bombes, les jeep, les hélicos, etc.
    Faut-il un ranking des victimes de guerre ? Les "bonnes" tuées par les bombes, et les "mauvaises", "tuées" par Monsanto ?
    Je me demande où est l'insulte…

  • @Joke oui. Monsanto est un épouvantail pavlovien agité trop facilement. En l'espèce, le photographe associe Monsanto à un criminel de guerre. Or, il n'était que fournisseur du gouvernement US. Pourquoi ne pas associer les autres fournisseurs ? Ceux qui ont fabriqué les bombes, les jeep, les hélicos, etc.
    Faut-il un ranking des victimes de guerre ? Les "bonnes" tuées par les bombes, et les "mauvaises", "tuées" par Monsanto ?
    Je me demande où est l'insulte…

  • Cet Alex me semble peu respectable. Tout d'abord le minimum serait de reconnaitre la valeur de la photo comme révélateur subjectif d'une réalité indiscutable.
    Ensuite, tout est vrai et aucune multinationale n'est contrainte de produire des produits qu'elle sait extrêmement nocifs et encore moins de le faire à travers le temps. De ce point de vue le lourd historique de Bayer et de Monsanto n'est pas des moins suspects. Je rappelle à ce sujet que plus une industrie est douteuse plus elle paie ses salariés ( pour réduire leur malaise?) ex l'industrie du tabac, une partie de l'industrie pharmaceutique, l'armement évidemment, le pétrole etc.

  • Cet Alex me semble peu respectable. Tout d'abord le minimum serait de reconnaitre la valeur de la photo comme révélateur subjectif d'une réalité indiscutable.
    Ensuite, tout est vrai et aucune multinationale n'est contrainte de produire des produits qu'elle sait extrêmement nocifs et encore moins de le faire à travers le temps. De ce point de vue le lourd historique de Bayer et de Monsanto n'est pas des moins suspects. Je rappelle à ce sujet que plus une industrie est douteuse plus elle paie ses salariés ( pour réduire leur malaise?) ex l'industrie du tabac, une partie de l'industrie pharmaceutique, l'armement évidemment, le pétrole etc.

  • @kid. Vous serez gentil de débattre sur mes arguments et d'éviter d'essayer de me disqualifier en m'attribuant un statut de "peu respectable" selon vos propres critères dont je me fous.
    Je vous le redis, en écrivant lentement pour bien que vous compreniez, Monsanto était -et c'est le cadre de ce travail de photographe- un fournisseur du gouvernement américain. Pourquoi focaliser sur cette marque et pas sur les dizaines d'autres qui ont participé à la guerre.
    J'avance une explication. Essayez d'argumenter plutôt que de pompeusement "rappeler que plus une industrie bla bla bla" sans rien sourcer.
    Merci

  • @kid. Vous serez gentil de débattre sur mes arguments et d'éviter d'essayer de me disqualifier en m'attribuant un statut de "peu respectable" selon vos propres critères dont je me fous.
    Je vous le redis, en écrivant lentement pour bien que vous compreniez, Monsanto était -et c'est le cadre de ce travail de photographe- un fournisseur du gouvernement américain. Pourquoi focaliser sur cette marque et pas sur les dizaines d'autres qui ont participé à la guerre.
    J'avance une explication. Essayez d'argumenter plutôt que de pompeusement "rappeler que plus une industrie bla bla bla" sans rien sourcer.
    Merci

  • Travail de reportage intéressant, ça fait toujours du bien de voir des artistes engagés qui dénoncent des abus trop longtemps laissés sous silence ! On peut toujours dire que c'est "facile" de critiquer des "grands méchants" comme Mosanto, Neslé, Total... mais c'est ce genre de travail qui permet d'ouvrir les yeux de certaines personnes. On ne peut pas dire que ce genre d'entreprises n'a aucune responsabilité dans les produits ou la prestation qu'elle fournit : ces gros groupes sont certes financés par l'état, mais la mise en application est de leur propre ressort ! Je suis d'accord cependant sur le fait qu'il ne faut pas s'arrêter à la "façade" et penser à creuser jusqu'à la vraie tête pensante. A méditer !

  • Travail de reportage intéressant, ça fait toujours du bien de voir des artistes engagés qui dénoncent des abus trop longtemps laissés sous silence ! On peut toujours dire que c'est "facile" de critiquer des "grands méchants" comme Mosanto, Neslé, Total... mais c'est ce genre de travail qui permet d'ouvrir les yeux de certaines personnes. On ne peut pas dire que ce genre d'entreprises n'a aucune responsabilité dans les produits ou la prestation qu'elle fournit : ces gros groupes sont certes financés par l'état, mais la mise en application est de leur propre ressort ! Je suis d'accord cependant sur le fait qu'il ne faut pas s'arrêter à la "façade" et penser à creuser jusqu'à la vraie tête pensante. A méditer !

  • @Alex Et pourquoi pas ? Pourquoi dès que quelqu'un a un combat, on lui propose de ne pas en avoir un autre ? Pourquoi lorsque l'on défend une cause, tout le monde nous tombe dessus parce que l'on n'en défend pas une autre ? C'est usant... Il ne faudrait jamais rien dire car on ne pourra jamais tout défendre en même temps.
    Passif.

  • @Alex Et pourquoi pas ? Pourquoi dès que quelqu'un a un combat, on lui propose de ne pas en avoir un autre ? Pourquoi lorsque l'on défend une cause, tout le monde nous tombe dessus parce que l'on n'en défend pas une autre ? C'est usant... Il ne faudrait jamais rien dire car on ne pourra jamais tout défendre en même temps.
    Passif.

  • @Jude : "grands méchants » comme Mosanto, Neslé, Total". C'est à dire ? Des gens qui créent du profit, de la valeur, de l'emploi, de la richesse. Des "grands méchants ?"
    Merci de me dire en quoi ?

  • @Jude : "grands méchants » comme Mosanto, Neslé, Total". C'est à dire ? Des gens qui créent du profit, de la valeur, de l'emploi, de la richesse. Des "grands méchants ?"
    Merci de me dire en quoi ?

  • @Jude : dans ce cas précis, par pure honnêteté intellectuelle. Par dégout du prêt à penser. Entendons nous bien, l'artiste fait ce qu'il veut, mais il s'expose aussi à la critique et au questionnement

  • @Jude : dans ce cas précis, par pure honnêteté intellectuelle. Par dégout du prêt à penser. Entendons nous bien, l'artiste fait ce qu'il veut, mais il s'expose aussi à la critique et au questionnement

  • @Alex Rien qu'en voyant ce spectacle morbide que nous diffuse ce photographe tu devrais comprendre que ce n'est pas la réalité de ce que la tv et les nombreuses pubs "du bonheur" surbrillantes et à slogans accrocheurs veulent te faire croire.
    Ce magnifique "monde des bisounours" est par ailleurs si bien imagé par les clichés véridiques, pleins d'émotions et bourré de son ressenti, de ce que ces pauvres victimes vivent et vivront tant que ces multinationales ne cesseront pas leur accalmie. Reveille-toi !
    Le photographe a su justement montrer cet "envers/endroit du décor de la mondialisation", dans un état plus qu'objectif et positif par le bié de la photographie. En denoncant mais justement aussi en temoignant et en se renseignant. Car même si ces clichés peuvent sembler bien tristes, on peut ressentir (si tu en as bien sûr) un brin d'espoir dans le coeur de ces victimes, toujours plus nombreuses, pas si différentes des blessés de guerre. Car oui nous sommes en guerre. Peut etre bien que oui effectivement ce n'est pas visible mais justement, regarde ces photos, et médite sur ton steack Charral élevė aux hormones et antibitiotiques.

    Ce que ces c******ds font aux gens dans le simple but de se faire de l'argent et être au toptop en haut d'l'affiche , toi tu ne trouve donc pas ça suffisant pour fuir, justement, ce génocide ??? Pourquoi ??? La est notre question envers tous ces commentaires irréfléchis et déplacés que tu as du poster sans réfléchir. A bon entendeur. Belle journée pleine de lumière à chacun, et encore un grand merci et bravo à Mathieu Asselin pour sa recherche et son travail laborieux au milieu de ce désordre mondial. Un éclaircissement était justement de rigueur, surtout que lorsque l'on voit encore des commentaires de ce style on se dit que finalemment, quelque soit les raisons de notre revolte et de cette envie de changer, il faut le faire. Pour nous, pour eux, pour tous. Merci.

  • @Alex Rien qu'en voyant ce spectacle morbide que nous diffuse ce photographe tu devrais comprendre que ce n'est pas la réalité de ce que la tv et les nombreuses pubs "du bonheur" surbrillantes et à slogans accrocheurs veulent te faire croire.
    Ce magnifique "monde des bisounours" est par ailleurs si bien imagé par les clichés véridiques, pleins d'émotions et bourré de son ressenti, de ce que ces pauvres victimes vivent et vivront tant que ces multinationales ne cesseront pas leur accalmie. Reveille-toi !
    Le photographe a su justement montrer cet "envers/endroit du décor de la mondialisation", dans un état plus qu'objectif et positif par le bié de la photographie. En denoncant mais justement aussi en temoignant et en se renseignant. Car même si ces clichés peuvent sembler bien tristes, on peut ressentir (si tu en as bien sûr) un brin d'espoir dans le coeur de ces victimes, toujours plus nombreuses, pas si différentes des blessés de guerre. Car oui nous sommes en guerre. Peut etre bien que oui effectivement ce n'est pas visible mais justement, regarde ces photos, et médite sur ton steack Charral élevė aux hormones et antibitiotiques.

    Ce que ces c******ds font aux gens dans le simple but de se faire de l'argent et être au toptop en haut d'l'affiche , toi tu ne trouve donc pas ça suffisant pour fuir, justement, ce génocide ??? Pourquoi ??? La est notre question envers tous ces commentaires irréfléchis et déplacés que tu as du poster sans réfléchir. A bon entendeur. Belle journée pleine de lumière à chacun, et encore un grand merci et bravo à Mathieu Asselin pour sa recherche et son travail laborieux au milieu de ce désordre mondial. Un éclaircissement était justement de rigueur, surtout que lorsque l'on voit encore des commentaires de ce style on se dit que finalemment, quelque soit les raisons de notre revolte et de cette envie de changer, il faut le faire. Pour nous, pour eux, pour tous. Merci.

  • Il semblerait qu'une confusion soit faite entre l'agent orange et le glyphosate.
    En effet l'agent orange est herbicide utilisé durant la guerre du Vietnam, qui depuis a été interdit en 1970 en raison de ces effets néfastes ! Et heureusement quand on voit qu'aujourd'hui encore des jeunes nourrissons subissent les effets de l'agents orange (malformations etc)... Oui l'agent orange a été produit par Monsanto et Dow Chemical à l'époque, à la demande du département de la Défense des États-Unis (on voit bien ici que le but était pas agricole mais bien agressif). Mais dans le contexte de l'époque peut on vraiment les blâmer ? Combien l'état leurs a proposé pour cet production ? (tout ça je le rappel durant la guerre du Vietnam).

    Par ailleurs, l'article dit que Monsanto fabrique un herbicide, le glyphosate qui est « probablement cancérigène » d'après l’Organisation mondiale de la santé. Dans le doute, pas étonnant qu'il soit toujours sur le marché! Surtout que cet herbicide est largement utilisé par les fermes... ces fermiers qui tentent tant bien que mal de suivre notre consommation, et nos exigences sur les produits. ... À ce rythme on peut mettre le chapeau sur tout le monde : l'état, les industries de semence et "herbicide", les agriculteurs, la grande distribution, nous ..
    Bref il faut se poser les bonnes questions et arrêter de porter la faute à l'un puis à l'autre, à juger ceux qui ne pense pas comme vous, et tente de réfléchir sur le fond du problème. On réfléchit, pense ensemble, croise nos façon de penser et on avance !

  • Il semblerait qu'une confusion soit faite entre l'agent orange et le glyphosate.
    En effet l'agent orange est herbicide utilisé durant la guerre du Vietnam, qui depuis a été interdit en 1970 en raison de ces effets néfastes ! Et heureusement quand on voit qu'aujourd'hui encore des jeunes nourrissons subissent les effets de l'agents orange (malformations etc)... Oui l'agent orange a été produit par Monsanto et Dow Chemical à l'époque, à la demande du département de la Défense des États-Unis (on voit bien ici que le but était pas agricole mais bien agressif). Mais dans le contexte de l'époque peut on vraiment les blâmer ? Combien l'état leurs a proposé pour cet production ? (tout ça je le rappel durant la guerre du Vietnam).

    Par ailleurs, l'article dit que Monsanto fabrique un herbicide, le glyphosate qui est « probablement cancérigène » d'après l’Organisation mondiale de la santé. Dans le doute, pas étonnant qu'il soit toujours sur le marché! Surtout que cet herbicide est largement utilisé par les fermes... ces fermiers qui tentent tant bien que mal de suivre notre consommation, et nos exigences sur les produits. ... À ce rythme on peut mettre le chapeau sur tout le monde : l'état, les industries de semence et "herbicide", les agriculteurs, la grande distribution, nous ..
    Bref il faut se poser les bonnes questions et arrêter de porter la faute à l'un puis à l'autre, à juger ceux qui ne pense pas comme vous, et tente de réfléchir sur le fond du problème. On réfléchit, pense ensemble, croise nos façon de penser et on avance !

  • Anonyme
    PS : Oui Monsanto a fait, fait et fera des choses pas bien, comme beaucoup d'entreprise, mais Monsanto a aussi permis de grandes avancés agronomiques

  • Anonyme
    PS : Oui Monsanto a fait, fait et fera des choses pas bien, comme beaucoup d'entreprise, mais Monsanto a aussi permis de grandes avancés agronomiques

  • @anonyme et @Math, merci de débattre sereinement. Vous êtes visiblement les seuls ici !

    Le pires ravages ne sont pas ceux de Monsanto mais bien ceux du prêt-à-penser et de l'incapacité à tenir un débat !

  • @anonyme et @Math, merci de débattre sereinement. Vous êtes visiblement les seuls ici !

    Le pires ravages ne sont pas ceux de Monsanto mais bien ceux du prêt-à-penser et de l'incapacité à tenir un débat !

  • @Alex
    Non sérieux certe il y a la cupabilité de ceux qui utilisent les produits. Mais avant cela il y a ceux qui les produisent.
    @anonyme
    Donc si on vous suit c'est comme dire que certe un chirugien a décapité un patient, mais il a aussi avant cela supprimé une tumeur au foie... Car le problème que l'on rencontre avec les abeilles en ce moment est de mon point de vu le plus grave quelque soit les "progrès" qu'aurait pu occasionner ce groupe.

  • @Alex
    Non sérieux certe il y a la cupabilité de ceux qui utilisent les produits. Mais avant cela il y a ceux qui les produisent.
    @anonyme
    Donc si on vous suit c'est comme dire que certe un chirugien a décapité un patient, mais il a aussi avant cela supprimé une tumeur au foie... Car le problème que l'on rencontre avec les abeilles en ce moment est de mon point de vu le plus grave quelque soit les "progrès" qu'aurait pu occasionner ce groupe.

  • Attendez faut pas tout confondre et remettre dans le contexte ! (quoi que les plus grandes avancées médicales nous viennent des expériences atroces de la seconde guerre mondiale, mais là n'est pas le débat).

    Je voulais juste montrer que de "supprimer" ce genre d'industrie radicalement (chose bien en soit); mais là maintenant d'un coup, mettrait en péril tout une filière agricole, notamment aux états unis qui sont malheureusement très dépendant de leurs produits... (plus/peu de production agricole... plus de nourriture! )
    L'article mais en cause le glyphosate, aujourd'hui rien en prouve une corrélation entre ce produit et les handicaps/ cancer humains (photographié par le photographe, et qui sont le résultats d'un agent déjà interdit)... Se servirait il de ces photos pour mettre en cause également le glyphosate ? (bon ok son combat est légitime, mais il faut être claire et évite des amalgames de produit ).

    On a tous envie de sauver nos abeilles, éviter des contaminations de l'environnement et nous protéger, mais ça commence pas forcement par accuser des industries... mais a ce poser les bonnes questions...
    Finalement, le produit WC qui finit dans la nature, les champs, vos tomates, c'est peut être lui aussi le responsable de nombreux cancer.. qui dit ?... Posons nous les vrais questions...

  • Attendez faut pas tout confondre et remettre dans le contexte ! (quoi que les plus grandes avancées médicales nous viennent des expériences atroces de la seconde guerre mondiale, mais là n'est pas le débat).

    Je voulais juste montrer que de "supprimer" ce genre d'industrie radicalement (chose bien en soit); mais là maintenant d'un coup, mettrait en péril tout une filière agricole, notamment aux états unis qui sont malheureusement très dépendant de leurs produits... (plus/peu de production agricole... plus de nourriture! )
    L'article mais en cause le glyphosate, aujourd'hui rien en prouve une corrélation entre ce produit et les handicaps/ cancer humains (photographié par le photographe, et qui sont le résultats d'un agent déjà interdit)... Se servirait il de ces photos pour mettre en cause également le glyphosate ? (bon ok son combat est légitime, mais il faut être claire et évite des amalgames de produit ).

    On a tous envie de sauver nos abeilles, éviter des contaminations de l'environnement et nous protéger, mais ça commence pas forcement par accuser des industries... mais a ce poser les bonnes questions...
    Finalement, le produit WC qui finit dans la nature, les champs, vos tomates, c'est peut être lui aussi le responsable de nombreux cancer.. qui dit ?... Posons nous les vrais questions...

  • de tellement grandes avancées technologiques que les agriculteurs du monde entier ne peuvent pas produire leurs propres semences vivrières puisque Monsanto détient le monopole des semences avec des brevets déposés sur la plupart des graines ( qui devraient être patrimoine mondial de l'humanité). Ils les ont rendues stériles et en ont le monopole de la production et de la vente. Aucune autre semence n'est autorisée et cela au niveau mondial, causant la disparition de la diversité et de plantes naturellement résistantes aux parasites, du coup, grands sauveurs de la paysannerie ils produisent les pesticides et autres produits chimiques dont le agriculteurs sont dépendants si ils veulent avoir des récoltes rentables, et la boucle est bouclée, tant que personne ne mettra un grain e sable dans l'engrenage

  • de tellement grandes avancées technologiques que les agriculteurs du monde entier ne peuvent pas produire leurs propres semences vivrières puisque Monsanto détient le monopole des semences avec des brevets déposés sur la plupart des graines ( qui devraient être patrimoine mondial de l'humanité). Ils les ont rendues stériles et en ont le monopole de la production et de la vente. Aucune autre semence n'est autorisée et cela au niveau mondial, causant la disparition de la diversité et de plantes naturellement résistantes aux parasites, du coup, grands sauveurs de la paysannerie ils produisent les pesticides et autres produits chimiques dont le agriculteurs sont dépendants si ils veulent avoir des récoltes rentables, et la boucle est bouclée, tant que personne ne mettra un grain e sable dans l'engrenage

  • Alex le 13 octobre 2017 / Répondre
    @Jude : « grands méchants » comme Mosanto, Neslé, Total ». C’est à dire ? Des gens qui créent du profit, de la valeur, de l’emploi, de la richesse. Des « grands méchants ? »
    Merci de me dire en quoi ?
    Mon pauvre Alex... Ta connerie est si abyssale, ta condescendance tellement ridicule que je ne vais pas me fatiguer à te contredire. Comme dit un aphorisme rigolo : je parle pas aux cons ça les instruit. Fuck you. Et non je débat pas tu es beaucoup trop minable.

  • Alex le 13 octobre 2017 / Répondre
    @Jude : « grands méchants » comme Mosanto, Neslé, Total ». C’est à dire ? Des gens qui créent du profit, de la valeur, de l’emploi, de la richesse. Des « grands méchants ? »
    Merci de me dire en quoi ?
    Mon pauvre Alex... Ta connerie est si abyssale, ta condescendance tellement ridicule que je ne vais pas me fatiguer à te contredire. Comme dit un aphorisme rigolo : je parle pas aux cons ça les instruit. Fuck you. Et non je débat pas tu es beaucoup trop minable.

  • @Riri. Je vois que tu as des arguments. Surtout bien caché derrière ton clavier. Je comprends même pas que la modération laisse passer les insultes proférées par des petits comme toi. Restes bien caché derrière ton écran surtout…

  • @Riri. Je vois que tu as des arguments. Surtout bien caché derrière ton clavier. Je comprends même pas que la modération laisse passer les insultes proférées par des petits comme toi. Restes bien caché derrière ton écran surtout…

  • Je vous conseil d'écrire un livre sur ce sujet ... en fait écrivez un livre sur tous les sujets qui vous semblent opportun et laisser ceux qui veulent faire bouger les choses à leurs niveau !!!
    C'est quand même incroyable que les critiques inutiles fusent lorsque le sujet est sensible !!!

  • Je vous conseil d'écrire un livre sur ce sujet ... en fait écrivez un livre sur tous les sujets qui vous semblent opportun et laisser ceux qui veulent faire bouger les choses à leurs niveau !!!
    C'est quand même incroyable que les critiques inutiles fusent lorsque le sujet est sensible !!!

  • J'en reviens pas des commentaires. Les gens sont aveuglés. C'est incroyable. La consommation de leur bon stock vous affecte le cerveau. Mosento est bien plus fort que le gouvernement. Et certains croient que tout est ok pour la santé wow les bonnes etudes scientifiques de mosento. Bayer et mosento se sont unis wow. Et encore rewow. $$$$$$$

  • J'en reviens pas des commentaires. Les gens sont aveuglés. C'est incroyable. La consommation de leur bon stock vous affecte le cerveau. Mosento est bien plus fort que le gouvernement. Et certains croient que tout est ok pour la santé wow les bonnes etudes scientifiques de mosento. Bayer et mosento se sont unis wow. Et encore rewow. $$$$$$$

  • Il me semble qu Alex parle de ce qu'il ne connaît pas . Il ferait bien de se renseigner ailleurs qu'auprès des organes de communication de Monsanto et compagnie. Il n'est que le dindon de la farce.il devrait savoir que la seule chose qui compte pour monsanto c'est l'argent et pas le progrès pour l'humanité. S'il croit le conotaire, alors sa naïveté confine à la bêtise. A moins que.........

  • Il me semble qu Alex parle de ce qu'il ne connaît pas . Il ferait bien de se renseigner ailleurs qu'auprès des organes de communication de Monsanto et compagnie. Il n'est que le dindon de la farce.il devrait savoir que la seule chose qui compte pour monsanto c'est l'argent et pas le progrès pour l'humanité. S'il croit le conotaire, alors sa naïveté confine à la bêtise. A moins que.........

  • putain d'amalgame...vous appelez ça une enquête,je vois des photos d'handicapés victimes de guerre et une exposition de commentaires qui vont dans le sens de la connerie générale...mettre sur le meme plans l'agent orange qui est une arme avec le glyphosate qui est un désherbant supposé cancérigène c'est fort!comme les dérivés pétroliers ces produits font le job que la société de consommation vous et moi sans exception leur demande,ils sont dangereux par nature et le seront toujours si mal utilisé,s'en passer c'est changer radicalement de société et 8 milliards d’êtres humains ne sont pas pres de changer leurs habitudes meme si c'etait du suicide...

  • putain d'amalgame...vous appelez ça une enquête,je vois des photos d'handicapés victimes de guerre et une exposition de commentaires qui vont dans le sens de la connerie générale...mettre sur le meme plans l'agent orange qui est une arme avec le glyphosate qui est un désherbant supposé cancérigène c'est fort!comme les dérivés pétroliers ces produits font le job que la société de consommation vous et moi sans exception leur demande,ils sont dangereux par nature et le seront toujours si mal utilisé,s'en passer c'est changer radicalement de société et 8 milliards d’êtres humains ne sont pas pres de changer leurs habitudes meme si c'etait du suicide...

  • @Alex, sait tu qu'a l'epoque de la guerre du vietnam, Monsanto et les autres entreprises qui ont participer a la creation de l'agent orange avaient volontairement caché au gouvernement US les réels impacts de ce poison...Des documents écrits le prouvent !

  • @Alex, sait tu qu'a l'epoque de la guerre du vietnam, Monsanto et les autres entreprises qui ont participer a la creation de l'agent orange avaient volontairement caché au gouvernement US les réels impacts de ce poison...Des documents écrits le prouvent !

  • A mon sens nous restons tjs sur des problèmes de surfaces en ne nous focalisant que sur notre condition d’humain sans tenir compte de notre place dans cet équilibre qui a mis des millénaires à s’instaurer.
    Alors oui du progrès, des emplois, du profit mais pour quoi? Améliorer notre confort, notre durée de vie? Pour au final nous autodétruire.
    Monsanto n’est que la matérialisation de notre propension à vouloir tout contrôler sans nous préoccuper des espèces à qui nous devons notre existence.
    Il faut voir les choses sur le long terme et trouver des solutions qui nous permettrons de vivres dans de bonnes conditions tt en respectant la vie et pour cela il faut revoir nos valeurs et nos priorités.
    Maintenant à chacun d’y mettre du sien sans rejeter la faute tte entière sur un bouc émissaire.
    Comme le dit justement Pierre Rabi, chacun doit faire sa part, soyons des colibris !

  • A mon sens nous restons tjs sur des problèmes de surfaces en ne nous focalisant que sur notre condition d’humain sans tenir compte de notre place dans cet équilibre qui a mis des millénaires à s’instaurer.
    Alors oui du progrès, des emplois, du profit mais pour quoi? Améliorer notre confort, notre durée de vie? Pour au final nous autodétruire.
    Monsanto n’est que la matérialisation de notre propension à vouloir tout contrôler sans nous préoccuper des espèces à qui nous devons notre existence.
    Il faut voir les choses sur le long terme et trouver des solutions qui nous permettrons de vivres dans de bonnes conditions tt en respectant la vie et pour cela il faut revoir nos valeurs et nos priorités.
    Maintenant à chacun d’y mettre du sien sans rejeter la faute tte entière sur un bouc émissaire.
    Comme le dit justement Pierre Rabi, chacun doit faire sa part, soyons des colibris !

  • Il me semble utile et nécessaire de dénoncer certaines choses. La firme Monsanto a été condamnée pour "crime contre l'humanité" par un tribunal populaire sur base d'informations fournies par des scientifiques indépendants. En tant que consommateurs nous avons une responsabilité bien sûr mais le souci avec p.ex le glyphosate c'est que ce produit toxique se retrouve dans quasi tout et partout. Pour le Nutella rempli d'huile de palme c'est plus facile de faire un choix.

  • Il me semble utile et nécessaire de dénoncer certaines choses. La firme Monsanto a été condamnée pour "crime contre l'humanité" par un tribunal populaire sur base d'informations fournies par des scientifiques indépendants. En tant que consommateurs nous avons une responsabilité bien sûr mais le souci avec p.ex le glyphosate c'est que ce produit toxique se retrouve dans quasi tout et partout. Pour le Nutella rempli d'huile de palme c'est plus facile de faire un choix.

  • Je lis les commentaires et je me demande pourquoi on parle comme s'il s'agissait de faire un procès? Il ne s'agit pas de faire le procès de Mosanto mais bien de prendre conscience qu'il y a un lien entre le glyphosate et le cancer ce que montre l'artiste. Je vous rappelle que ce photographe ne veut pas avoir de contact avec Monsanto. Les produits fabriqués par cette firme tuent et mutilent la nature ( je vous rappelle que nous faisons partie de cette nature, l'artiste aussi d'ailleurs nous la rappelle), point c'est un constat sans appel, la vrai question est de savoir ce que nous en faisons de cette information chacun à notre niveau c'est ça la responsabilité. Savoir si Mosanto est le responsable est stérile d'autant que nous ne sommes pas habilités à rendre la justice. Par contre, nous devrons assumer la responsabilité d'avoir été mis au courant. C'est ce que nous faisons de cette information qui est importante pas de savoir si Monsanto est coupable ou non? Contrairement à nous Mosanto assume clairement sa position, il est au courant que ce qu'il vend depuis plus de 40 ans est nocif pour la nature et a fait le choix de continuer à le vendre. C'est cynique immorale tout ce que vous voulez mais c'est son choix et cette firme est très au clair avec ça! Et nous on fait quoi avec cette information? L'artiste en a fait quelque chose à sa manière et nous? On a des armes pour agir sauf celui de faire le procès de Monsanto: consommer différemment, informer ses proches, militer dans des associations, voter que sais je. Mais oui on a pas la possibilité de juger Monsanto. Frustrant, injuste mais cela ne veut pas dire que l'on est impuissant. Au lieu de chercher le responsable, demandons nous ce que nous pouvons faire et qu'elle est notre responsabilité face à cette info. C'est pas vendeur comme commentaire j'en conviens.

  • Je lis les commentaires et je me demande pourquoi on parle comme s'il s'agissait de faire un procès? Il ne s'agit pas de faire le procès de Mosanto mais bien de prendre conscience qu'il y a un lien entre le glyphosate et le cancer ce que montre l'artiste. Je vous rappelle que ce photographe ne veut pas avoir de contact avec Monsanto. Les produits fabriqués par cette firme tuent et mutilent la nature ( je vous rappelle que nous faisons partie de cette nature, l'artiste aussi d'ailleurs nous la rappelle), point c'est un constat sans appel, la vrai question est de savoir ce que nous en faisons de cette information chacun à notre niveau c'est ça la responsabilité. Savoir si Mosanto est le responsable est stérile d'autant que nous ne sommes pas habilités à rendre la justice. Par contre, nous devrons assumer la responsabilité d'avoir été mis au courant. C'est ce que nous faisons de cette information qui est importante pas de savoir si Monsanto est coupable ou non? Contrairement à nous Mosanto assume clairement sa position, il est au courant que ce qu'il vend depuis plus de 40 ans est nocif pour la nature et a fait le choix de continuer à le vendre. C'est cynique immorale tout ce que vous voulez mais c'est son choix et cette firme est très au clair avec ça! Et nous on fait quoi avec cette information? L'artiste en a fait quelque chose à sa manière et nous? On a des armes pour agir sauf celui de faire le procès de Monsanto: consommer différemment, informer ses proches, militer dans des associations, voter que sais je. Mais oui on a pas la possibilité de juger Monsanto. Frustrant, injuste mais cela ne veut pas dire que l'on est impuissant. Au lieu de chercher le responsable, demandons nous ce que nous pouvons faire et qu'elle est notre responsabilité face à cette info. C'est pas vendeur comme commentaire j'en conviens.

  • Sinon j'ai des pistes..Permaculture, maraichage bio, autosuffisance, eco responsable... Des notions parfois de doux rêveurs mais le rêve est souvent moteur.. Alors évidemment nous écrivons moins bien que vous, la langue française n'est pas aussi bien utilisée mais nous nous comprenons, c'est le principal.. Rouge, orange, mauve, bleu, vert.. nous nos produits sont bien souvent marron et ne sentent vraiment pas bons mais sentent la nature.. Evidemment nous n'aimons pas ces gros indus qui font des méchants produits mais nous n'avons pas trop de temps pour en parler et puis de toutes les façons nous faisons le maximum pour ne pas s'en approcher.. Pour nous c'est un combat sans parole, juste des actes et "non actes".. Mais pour ça bah, faut changer de voiture, faut oublier les jolies vacances qui coûtent chers, la viande tous les jours, les restos, les trucs high tech dans chaque pièce, la console, le film du soir, les pieds sous la table.. Bref faut mettre un peu les mains dans la terre et se les retirer des poches. C'est une petite "provoc" mais c'est une façon pour moi de proposer d'enrayer un système avec nos petites mains qui ne sont pas faites que pour appuyer sur des touches (le tactile c'est moins pratique avec de la terre sur les doigts..re clin d'oeil)..j'y vais mon potager m'appelle. Biz à tous

  • Sinon j'ai des pistes..Permaculture, maraichage bio, autosuffisance, eco responsable... Des notions parfois de doux rêveurs mais le rêve est souvent moteur.. Alors évidemment nous écrivons moins bien que vous, la langue française n'est pas aussi bien utilisée mais nous nous comprenons, c'est le principal.. Rouge, orange, mauve, bleu, vert.. nous nos produits sont bien souvent marron et ne sentent vraiment pas bons mais sentent la nature.. Evidemment nous n'aimons pas ces gros indus qui font des méchants produits mais nous n'avons pas trop de temps pour en parler et puis de toutes les façons nous faisons le maximum pour ne pas s'en approcher.. Pour nous c'est un combat sans parole, juste des actes et "non actes".. Mais pour ça bah, faut changer de voiture, faut oublier les jolies vacances qui coûtent chers, la viande tous les jours, les restos, les trucs high tech dans chaque pièce, la console, le film du soir, les pieds sous la table.. Bref faut mettre un peu les mains dans la terre et se les retirer des poches. C'est une petite "provoc" mais c'est une façon pour moi de proposer d'enrayer un système avec nos petites mains qui ne sont pas faites que pour appuyer sur des touches (le tactile c'est moins pratique avec de la terre sur les doigts..re clin d'oeil)..j'y vais mon potager m'appelle. Biz à tous

  • @Alex : le problème de Monsanto pour l'Agent Orange lors de la guerre du Vietnam, c'est que la commande passée par le gouvernement US n'est pas celle que Monsanto a fourni. Voir la note 17, page 51 du livre de photos de Mathieu Asselin : il y avait beaucoup moins (mais il y en avait tout de même) de dioxines dans la version "agricole" du 2,4,5 T, produit demandé par l'armée US. De plus, dans les années 1949/1950, les études de Monsanto (qui n'ont été dévoilées qu'en 1984) étaient falsifiées et minimisaient la nocivité des dioxines. En 1969, Diane Courney prouve cette toxicité (op. cit. note 13, page 35) et les Etats-Unis interdisent alors le produit...

  • @Alex : le problème de Monsanto pour l'Agent Orange lors de la guerre du Vietnam, c'est que la commande passée par le gouvernement US n'est pas celle que Monsanto a fourni. Voir la note 17, page 51 du livre de photos de Mathieu Asselin : il y avait beaucoup moins (mais il y en avait tout de même) de dioxines dans la version "agricole" du 2,4,5 T, produit demandé par l'armée US. De plus, dans les années 1949/1950, les études de Monsanto (qui n'ont été dévoilées qu'en 1984) étaient falsifiées et minimisaient la nocivité des dioxines. En 1969, Diane Courney prouve cette toxicité (op. cit. note 13, page 35) et les Etats-Unis interdisent alors le produit...

  • Peu objective ? Allons donc mais de quel boit êtes vous fait ? Les lobbies ne sont qu’invention, les insectes ne disparaissent pas, le nucléaire est safe, le 7eme continent vous savez celui en plastique n’existe que dans nos imaginations, les espèces animales ne déclinent pas, la surpeche en’est Que foutaise, le réchauffement de la planète c’est dans nos rêves, on peut boire un verre de glyphosate sans le moindre soucis... bref tout va bien dans ce monde où l’argent règne en maître. Peut importe les vérités, la prévention ne trouvera aucune grâce avec des individus dans votre genre. Vous êtes une insulte à l’intelligence d’esprit, à l’ampathie et à tout ce que l’etre Humain peut encore comporter de bon et Dieu sait qu’il ne reste pas grand chose de bon dans ce monde !

  • Peu objective ? Allons donc mais de quel boit êtes vous fait ? Les lobbies ne sont qu’invention, les insectes ne disparaissent pas, le nucléaire est safe, le 7eme continent vous savez celui en plastique n’existe que dans nos imaginations, les espèces animales ne déclinent pas, la surpeche en’est Que foutaise, le réchauffement de la planète c’est dans nos rêves, on peut boire un verre de glyphosate sans le moindre soucis... bref tout va bien dans ce monde où l’argent règne en maître. Peut importe les vérités, la prévention ne trouvera aucune grâce avec des individus dans votre genre. Vous êtes une insulte à l’intelligence d’esprit, à l’ampathie et à tout ce que l’etre Humain peut encore comporter de bon et Dieu sait qu’il ne reste pas grand chose de bon dans ce monde !

  • Alex... l'avocat du diable, en général j'aime bien le gars qui n'est pas d'accord mais là tu fais preuves de bcp d'intelligence pour défendre des connards en puissance...? Avocat du diable, pas si loin que ça.

  • Alex... l'avocat du diable, en général j'aime bien le gars qui n'est pas d'accord mais là tu fais preuves de bcp d'intelligence pour défendre des connards en puissance...? Avocat du diable, pas si loin que ça.

  • et l'agent orange qui a arrosé le Viet NAm il a fait combien de victimes et en fait encore c'était déjà Mosanto là, on l'oublie trop facilement

  • et l'agent orange qui a arrosé le Viet NAm il a fait combien de victimes et en fait encore c'était déjà Mosanto là, on l'oublie trop facilement

  • Alex, j'ai du mal à voir en quoi monsanto créé de la richesse, de l'emploi et je ne sais quoi d'autre. C'est juste un groupe représentatif de la bétise de l'homme et sa vision court terme des choses, enfin de "comment faire de l'argent vite et mal"
    ça me donne la gerbe

  • Alex, j'ai du mal à voir en quoi monsanto créé de la richesse, de l'emploi et je ne sais quoi d'autre. C'est juste un groupe représentatif de la bétise de l'homme et sa vision court terme des choses, enfin de "comment faire de l'argent vite et mal"
    ça me donne la gerbe

  • Monsanto sait depuis longtemps que leurs produits sont néfastes pour l'homme mais ils préférent privilégié les bénéfices.
    Comment peuvent ils s'endormirent le soir ?

  • Monsanto sait depuis longtemps que leurs produits sont néfastes pour l'homme mais ils préférent privilégié les bénéfices.
    Comment peuvent ils s'endormirent le soir ?

  • La démarche du photographe est honorable!
    C'est un acte de citoyen du monde.
    Quand je regarde un reportage ou lis un article sur Monsanto ou Bayer j'ai des larmes aux yeux et la boule au ventre car je me sens impuissante face au monstres des laboratoires pharmaceutiques.
    Bayer et Monsanto pourrissent notre terre mais aussi notre propre corps. La phone et la flore de notre environnement sont dévastés ou en danger autant que notre système immunitaire.
    Ils distribuent des médicaments qui détruisent les plantes et les Hommes.
    Ce n'est plus une question d'argent! Une entreprise qui inflige la mort et la distribue à bout de champs est en guerre contre l'humanité.
    J'aime la vie, j'aime voire une limace ou un puceron s'échapper de ma salade, j'aime être libre de ne pas m'infliger un médicament dès lors que je rescent une gène, j'aime boire du bon vin quand je sais comment la vigne a été entretenue.
    Je suis heureuse de partager ces mots avec vous!
    Je suis disponible pour combattre et irradiquer le pouvoir d'une firme multinationale qui contrôle la race de l'avocat que vous mettez dans votre assiette.

  • La démarche du photographe est honorable!
    C'est un acte de citoyen du monde.
    Quand je regarde un reportage ou lis un article sur Monsanto ou Bayer j'ai des larmes aux yeux et la boule au ventre car je me sens impuissante face au monstres des laboratoires pharmaceutiques.
    Bayer et Monsanto pourrissent notre terre mais aussi notre propre corps. La phone et la flore de notre environnement sont dévastés ou en danger autant que notre système immunitaire.
    Ils distribuent des médicaments qui détruisent les plantes et les Hommes.
    Ce n'est plus une question d'argent! Une entreprise qui inflige la mort et la distribue à bout de champs est en guerre contre l'humanité.
    J'aime la vie, j'aime voire une limace ou un puceron s'échapper de ma salade, j'aime être libre de ne pas m'infliger un médicament dès lors que je rescent une gène, j'aime boire du bon vin quand je sais comment la vigne a été entretenue.
    Je suis heureuse de partager ces mots avec vous!
    Je suis disponible pour combattre et irradiquer le pouvoir d'une firme multinationale qui contrôle la race de l'avocat que vous mettez dans votre assiette.

  • Ne pensez vous pas que Monsanto a mes moyens de payer des gens très cher pour venir troller ici ? Quand des citoyens prennent ici la défense de Monsanto en y revenant au moins dix fois, demandez vous combien ils touchent plutôt que de perdre du temps à leur répondre... La mauvaise fois épuisante de leurs commentaires est les signature du troll rémunéré 🙂 je ne vois personne vous les reconnaitrez !!

  • Ne pensez vous pas que Monsanto a mes moyens de payer des gens très cher pour venir troller ici ? Quand des citoyens prennent ici la défense de Monsanto en y revenant au moins dix fois, demandez vous combien ils touchent plutôt que de perdre du temps à leur répondre... La mauvaise fois épuisante de leurs commentaires est les signature du troll rémunéré 🙂 je ne vois personne vous les reconnaitrez !!

  • Tout ces commentaires concernent un passé proche Monsanto comme tant d'autres on participé à de véritables salopris contre l'humanité il continu hélas leur seul but le fric quand au monde agricole qui nous pourrissentla vie en utilisant leur produits qui détruisent la planète et les hommes ne sont pas innocent non plus il ne faut pas se cacher derrière sont petit doit les grands mots ils sont là pour nourrir l humanité certe mais pas en utilisant ces produits devastateur en toute conscience on appel cela de la complicité. avant tout productivité et renter un max de poignon en fermant conciament

  • Tout ces commentaires concernent un passé proche Monsanto comme tant d'autres on participé à de véritables salopris contre l'humanité il continu hélas leur seul but le fric quand au monde agricole qui nous pourrissentla vie en utilisant leur produits qui détruisent la planète et les hommes ne sont pas innocent non plus il ne faut pas se cacher derrière sont petit doit les grands mots ils sont là pour nourrir l humanité certe mais pas en utilisant ces produits devastateur en toute conscience on appel cela de la complicité. avant tout productivité et renter un max de poignon en fermant conciament

  • Comment les dirigeants de cette societe peuvent avoir la conscience tranquille. Il ne faut pas etre humain. Ces gens doivent bien avoir des enfants comment peuvent ils a ce point detruire l environnement, voir les ravages que font leurs produits sur des familles et ne pas se sentir coupable

  • Comment les dirigeants de cette societe peuvent avoir la conscience tranquille. Il ne faut pas etre humain. Ces gens doivent bien avoir des enfants comment peuvent ils a ce point detruire l environnement, voir les ravages que font leurs produits sur des familles et ne pas se sentir coupable

  • Vincent je suis bien d'accord avec toi. Mais tout le monde n'a pas la chance de pouvoir vivre à la campagne ou d'avoir un bout de terre pour jardiner. On doit pouvoir produire en quantité et en qualité. Les solutions existent mais elles sont tellement simples que ce n'est pas dans l"intérêt de certains qui perdraient bien trop d'argent. Ça commence dès le lycée agricole. Beaucoup d'agriculteurs sont victimes de ce qu' on leur a inculqué, vendu, fait signer. Et quand on entend le représentant "environnement" FDSEA (syndicat agricole) on a envie de hurler devant tant d'endoctrinement ou mauvaise foi (?)

  • Vincent je suis bien d'accord avec toi. Mais tout le monde n'a pas la chance de pouvoir vivre à la campagne ou d'avoir un bout de terre pour jardiner. On doit pouvoir produire en quantité et en qualité. Les solutions existent mais elles sont tellement simples que ce n'est pas dans l"intérêt de certains qui perdraient bien trop d'argent. Ça commence dès le lycée agricole. Beaucoup d'agriculteurs sont victimes de ce qu' on leur a inculqué, vendu, fait signer. Et quand on entend le représentant "environnement" FDSEA (syndicat agricole) on a envie de hurler devant tant d'endoctrinement ou mauvaise foi (?)

  • Je viens de lire l'article et les coms. Je trouve la raisonnement d'Alexandre assez juste malgré l'avalanches de propos plus que déplacés par certains à son encontre! Que l'on ne soit pas d'accord n'implique pas de déverser sa frustration sur une autre personne...
    Ensuite on critique Monsanto, mais on ne parle jamais de Bayer (Allemand) qui est le plus gros pétrochimiste d'Europe et peut être mondial si le rachat de monsanto est autorisé.
    Dans ces cas là je trouve très drôle de voir les Allemands, ou de voir les médias citer l'exemple allemand sur l'écologie... (raclement de gorge^^).
    Donc oui perso je suis d'accord avec Alex le soucis n'est pas la firme qui produit l'agent orange, à la base qui est fautif, mais bien l'état qui a commandé le dit produit! Ensuite plus de guerre l'entreprise veut survivre comme n'importe qu'elle organisme (vivant ou social) et fait tout ce qu'il peu pour cela. C'est extrêmement dommageable pour notre environnement et notre espèce. Mais c'est la triste réalité.
    Et personnellement je pense que c'est pas en insultant les gens ou en les dénigrant que les choses avances.
    Elles changeront quand on n'achètera plus de denrées alimentaires industrielles (et oui par le biais des produits industrielles vous encouragez la pétrochimie donc... (grincement de de dents 2^^).
    Pour finir sans une vision des plus larges possible en voyant l'impacte individuel de chacun que l'on peut critiquer l'autre et cela revient à dire "que celui qui n'a jamais pêché, me jète la première pierre!" 😉

  • Je viens de lire l'article et les coms. Je trouve la raisonnement d'Alexandre assez juste malgré l'avalanches de propos plus que déplacés par certains à son encontre! Que l'on ne soit pas d'accord n'implique pas de déverser sa frustration sur une autre personne...
    Ensuite on critique Monsanto, mais on ne parle jamais de Bayer (Allemand) qui est le plus gros pétrochimiste d'Europe et peut être mondial si le rachat de monsanto est autorisé.
    Dans ces cas là je trouve très drôle de voir les Allemands, ou de voir les médias citer l'exemple allemand sur l'écologie... (raclement de gorge^^).
    Donc oui perso je suis d'accord avec Alex le soucis n'est pas la firme qui produit l'agent orange, à la base qui est fautif, mais bien l'état qui a commandé le dit produit! Ensuite plus de guerre l'entreprise veut survivre comme n'importe qu'elle organisme (vivant ou social) et fait tout ce qu'il peu pour cela. C'est extrêmement dommageable pour notre environnement et notre espèce. Mais c'est la triste réalité.
    Et personnellement je pense que c'est pas en insultant les gens ou en les dénigrant que les choses avances.
    Elles changeront quand on n'achètera plus de denrées alimentaires industrielles (et oui par le biais des produits industrielles vous encouragez la pétrochimie donc... (grincement de de dents 2^^).
    Pour finir sans une vision des plus larges possible en voyant l'impacte individuel de chacun que l'on peut critiquer l'autre et cela revient à dire "que celui qui n'a jamais pêché, me jète la première pierre!" 😉

  • J'avais pas vu le truc sur les agriculteurs qui polluent lol
    Pour infos dans le cahier d'épandage d'une exploitation, l'exploitant ne peux pas mettre que du fumier, il est obligé de mettre de l'engrais chimique... Obligations données par l'Europe, chose fortement incité par l'Allemagne lors de la constitution des article sur les primes PAC ^^(Bayer etc etc)... Alors on peut critiquer une firme américaine (genre comme ça c'est pas nous c'est eux, l'être humain est le champion inter-espèce pour ça^^) ou alors on s'occupe de balayer devant notre porte ! 😉

  • J'avais pas vu le truc sur les agriculteurs qui polluent lol
    Pour infos dans le cahier d'épandage d'une exploitation, l'exploitant ne peux pas mettre que du fumier, il est obligé de mettre de l'engrais chimique... Obligations données par l'Europe, chose fortement incité par l'Allemagne lors de la constitution des article sur les primes PAC ^^(Bayer etc etc)... Alors on peut critiquer une firme américaine (genre comme ça c'est pas nous c'est eux, l'être humain est le champion inter-espèce pour ça^^) ou alors on s'occupe de balayer devant notre porte ! 😉

  • Merci Mathieu, merci Margot,
    Excellent reportage.
    Malheureusement, comme le prouvent certains commentaires, il restera encore pour un certain temps un combat à livrer contre des éntités diaboliques et leurs représentants.

  • Merci Mathieu, merci Margot,
    Excellent reportage.
    Malheureusement, comme le prouvent certains commentaires, il restera encore pour un certain temps un combat à livrer contre des éntités diaboliques et leurs représentants.

  • Monsanto n'est là que pour s'enrichir et développer de la nourriture (blé, orge, mais, etc.) d'un modèle unique et déposé, afin d'asservir la planète avec "leur" plants développés en laboratoire.
    Pour ce qui est du désherbage, c'est pareil (Rappelez vous de la pub Roundup, sois disant biodégradable et qui n’abîme pas l'os de Rex)
    Donc ce qui est de la santé des autres, Monsanto, Bayer & Co n'ont en rien à faire de vos états de conscience...) Mais Alex vous diras sûrement le contraire car il a emmené son grand-père à l'école

  • Monsanto n'est là que pour s'enrichir et développer de la nourriture (blé, orge, mais, etc.) d'un modèle unique et déposé, afin d'asservir la planète avec "leur" plants développés en laboratoire.
    Pour ce qui est du désherbage, c'est pareil (Rappelez vous de la pub Roundup, sois disant biodégradable et qui n’abîme pas l'os de Rex)
    Donc ce qui est de la santé des autres, Monsanto, Bayer & Co n'ont en rien à faire de vos états de conscience...) Mais Alex vous diras sûrement le contraire car il a emmené son grand-père à l'école

  • Comprenez que vous êtes l energie du pouvoir de ces sociétés qui n ont qu un but, le pouvoir la toute puissance.
    Peut importe si on meurt ,souffre peu importe la nature. Il n y a pas de combat car il n y a pas de guerre le profit sur la vie des hommes nous dépasse ...

  • Comprenez que vous êtes l energie du pouvoir de ces sociétés qui n ont qu un but, le pouvoir la toute puissance.
    Peut importe si on meurt ,souffre peu importe la nature. Il n y a pas de combat car il n y a pas de guerre le profit sur la vie des hommes nous dépasse ...

  • Mais tu as internet quand même pour t'informer de la parution de ce genre d'article sur ce genre de site via facebook et Google et pouvoir ainsi lire les commentaires ( c'est vrai que c'est parfois drôle, mais aussi intéressant ! ) et commenter à ton tour, peut-être grâce à une application sur ton smartphone. Bon la j'avoue je titille, mais même sans aller aussi loin dans la démarche bio ecolo, on peut agir un peu chaque jour a notre échelle. En utilisant le moins possible la voiture, en réfléchissant a notre consommation, évité bien-sûr un maximum de produits Monsanto, Coca-Cola, Nestlé et bordel ! Il y en a tellement des grandes industries. Bref, a notre échelle, a notre niveau, a notre rythme, inutile de voir changer de mode de vie radicalement au risque de ne pas le supporters et de revenir la tête baissé a sa vie d'avant avec la sensation d'échec.

  • Mais tu as internet quand même pour t'informer de la parution de ce genre d'article sur ce genre de site via facebook et Google et pouvoir ainsi lire les commentaires ( c'est vrai que c'est parfois drôle, mais aussi intéressant ! ) et commenter à ton tour, peut-être grâce à une application sur ton smartphone. Bon la j'avoue je titille, mais même sans aller aussi loin dans la démarche bio ecolo, on peut agir un peu chaque jour a notre échelle. En utilisant le moins possible la voiture, en réfléchissant a notre consommation, évité bien-sûr un maximum de produits Monsanto, Coca-Cola, Nestlé et bordel ! Il y en a tellement des grandes industries. Bref, a notre échelle, a notre niveau, a notre rythme, inutile de voir changer de mode de vie radicalement au risque de ne pas le supporters et de revenir la tête baissé a sa vie d'avant avec la sensation d'échec.

  • Pour moi nous sommes tous coupable et tous complice.. Car si un groupe comme montsanto vend ses produits c'est parce que il y a des gens pour acheter. Comme disait coluche tant qu'il y aura des cons pour acheter il y aura des cons pour vendre

  • Pour moi nous sommes tous coupable et tous complice.. Car si un groupe comme montsanto vend ses produits c'est parce que il y a des gens pour acheter. Comme disait coluche tant qu'il y aura des cons pour acheter il y aura des cons pour vendre

  • La photographie ne changera pas le monde, les gens le feront. La photographie ce qui peut faire est pousser les gens à se poser des questions et le questionnement est la base de tout changement.
    Merci pour le débat....
    M.A

  • La photographie ne changera pas le monde, les gens le feront. La photographie ce qui peut faire est pousser les gens à se poser des questions et le questionnement est la base de tout changement.
    Merci pour le débat....
    M.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.