bombardement Ukraine

« Hello from Ukraine !  »  : ces internautes documentent la guerre menée à leur porte par la Russie

© captures compte Twitter @oswinwaled

Chars qui défilent aux pieds de chez eux, files d'attente interminables dans les gares et supermarchés, le tout sur fond de sirène d'alarme et de fumée noire... Ils nous racontent en images leur nouvelle réalité.

De Snapchat à TikTok, de nombreux contenus documentant l'invasion de l'Ukraine par la Russie sont partagés sur les réseaux. Sur Twitter, le #Ukraine rassemble plus d'un million de posts ; sur TikTok, le #ukraine affiche déjà près de 7 milliards de vues... Quant à avoir des informations plus précises sur les types de contenus véhiculés sur les réseaux sociaux et par qui, impossible : les CGU des plateformes interdisent aux plateformes de veille de monitorer les sujets qualifiés sobrement de « sensibles » .

Top des comptes d'Ukrainiens et sympathisants qui documentent leur nouveau quotidien glaçant et celui de leur famille.

Xena : « Hello from Ukraine ! »

Sur fond de musique classique ou de bande-son du film Le Parrain, Xena (xenasolo, 277 000 abonnés sur TikTok) décrit jour après jour le quotidien de son pays déclaré en état d'urgence. Dans ses vidéos de quelques minutes, elle décrypte la géopolitique du conflit avec finesse et dérision.

Andreï Vaitovich, un biélorusse qui veut « désoviétiser » sa nationalité

Journaliste et réalisateur franco-biélorusse ( « bélarusse » à ses yeux) aux 12 900 abonnés Twitter, Andreï Vaitovich partage des images de l'invasion, entre photo d'une explosion ayant eu lieu dans le quartier de Podil dans le centre de Kiev et vidéo tournée après le bombardement d'une usine à Odessa.

Inna Shevchenko : « Ma famille rapporte déjà une forte présence russe »

Cheffe de fil des Femen, la militante féministe ukrainienne Inna Shevchenko relaie les nouvelles et images transmises en direct de son pays d’origine (notamment par sa famille vivant en Ukraine), entre chars d'assaut qui débarquent et bâtiments ébranlés suite aux bombardements d'immeubles de civils à Chuhuiv près de Kharkiv.

Ana, cyber-activiste ukrainienne

Entre deux partages de vidéos et analyses de l’actualité, Ana (4450 abonnés Twitter) qui se définit comme un « canapé Ikea bisexuel » s'attache à partager des articles de médias ukrainiens sur l'invasion du pays par la Russie.

La Snap Map en Ukraine

Pour accéder aux vidéos partagées sur Snapchat en rapport avec l'invasion de l'Ukraine, il faut se rendre sur la Snap Map, la carte proposée par la plateforme. En cliquant sur une zone géographique spécifique il est possible de faire défiler les vidéos partagées sur place par les internautes. Autour de la ville de Dnipro, les vidéos montrent les files sans fin et les rayons vides dans les supérettes ; près de Kiev, des autoroutes bouchées en partance de la capitale.

La Snap Map à Kiev
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.