habillage
premium1
premium1
Le visage d'une femme avec les cheveux bouclés
© Jaroslav Devia via Unsplash

De quoi ont peur les millennials ?

Le 10 sept. 2019

Entre la crise écologique, les tensions politiques internationales et les angoisses du quotidien, l'anxiété est presque devenue un mode de vie pour toute une génération. Une étude dévoile ce qui empêche les millennials de dormir.

Qu’est-ce qui fait flipper les millennials français ? Une étude menée par YouGov montre que 56% de la génération Y craignent autant les attentats terroristes que le réchauffement climatique. Chez les 18-24 ans, ils sont même 62% à être davantage angoissés par l’état du climat que par le contexte sécuritaire. Dans la même veine, les moins de 24 ans sont 57% à flipper à cause des dégradations environnementales. Au vu de la situation de la forêt Amazonienne, qui continue de partir en fumée, le stress ne risque pas de retomber tout de suite.

Nés pour la plupart après l’éclatement du bloc communiste, les millennials français n’ont jamais connu la guerre. Ils sont quand même 47% à redouter une guerre internationale. La « génération stress » est partagée entre enjeux écologiques et sécuritaires. En revanche, ça ne les empêche pas de penser à l’avenir et de s’y projeter avec des enfants. Ils sont 72% à envisager avoir un ou plusieurs rejetons. La généralisation de la tendance childfree, ce n’est pas encore pour tout de suite.

Les plus grandes peurs des millennials

  1. Réchauffement climatique (56%)
  2. Attentats terroristes (56%)
  3. Guerre internationale (47%)
  4. Guerre civile (42%)
  5. Coup d’État (17%)

Au début de l’année 2019, lors de son discours à Davos, Greta Thunberg appelait les grands dirigeants du monde « à paniquer ». Il semblerait que le message ait été entendu. Par la jeune génération, au moins.

Mais outre les grandes peurs sociétales, les jeunes ont également des angoisses plus personnelles. En tête, la maladie d’un proche qui concerne 64% des sondés. À force de spots de prévention choc de la Sécurité routière, les accidents de la route angoissent 38% de la génération Y. Moins dangereux a priori, les ruptures amoureuses et la solitude inquiètent 3 jeunes sur 10.

Les femmes plus angoissées que les hommes

Face à toutes ces peurs, 55% des sondés affirment ressentir quotidiennement de l’angoisse ou de la peur. Un tiers des millennials avouent que l’anxiété les empêche de dormir. Ces peurs se traduisent par une modification des comportements et notamment des espaces fréquentés. Certains évitent les lieux publics trop bondés par peur d’une attaque terroriste, mais ce sont surtout les femmes qui n’osent pas se déplacer partout. 35% des sondées ne fréquentent pas certains endroits qu’elles trouvent dangereux – contre 28% du total des répondants. De même, elles sont près de 3 sur 5 à avoir peur de se déplacer seules la nuit. Leurs homologues masculins ne sont que 10% à ressentir la même peur. En matière d’angoisse aussi, l’égalité des sexes, ce n’est pas encore ça.

POUR ALLER PLUS LOIN

> Éco-anxiété : quand le changement climatique nous envoie chez le psy


Méthodologie
Etude Omnibus réalisée du 02 au 07 août 2019 auprès de 1 008 personnes représentatives des millennials en France, selon la méthode des quotas.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.