habillage
premium1
premium1
Une bouée flamant rose sur l'eau
© Vicko Mozara via Unsplash

Sea, sun & vaccin : les stratégies des pays pour nous faire voyager

Le 22 avr. 2021

Mer, plage, soleil, ciel et... vaccin ! Cet été, les vacances auront un goût de Pfizer.

Pour sauver le secteur sinistré du tourisme, on a déjà vu certains pays faire la cour aux télétravailleurs pour les inciter à bosser les pieds dans l’eau. La Barbarde et l’Estonie ont même dégainé des visas spéciaux pour les digital nomads. D’autres pays préfèrent miser sur leur production de vaccins pour attirer les voyageurs.

Des séjours vraiment all inclusive

En Floride, les autorités locales ont été prises de cours au début de la campagne vaccinale. Le Sunshine State avait fait le choix de vacciner tous les plus de 65 ans. Résultat : un afflux de voyageurs canadiens, argentins, mexicains et américains d’États voisins en quête d’une dose de Pfizer et d’un peu de soleil. Face à la colère des résidents locaux, la Floride a mis en place des contrôles plus strictes.

Plutôt que de subir le tourisme vaccinal, certains États misent dessus pour relancer leur économie. C’est le cas des Maldives. Depuis le début de la pandémie, ces îles paradisiaques sont passé de 1,7 million de visiteurs annuels à un peu plus de 500 000. Alors pour les faire revenir, le gouvernement lance un « vaccination package » : visite des plus belles plages du pays, farniente et vaccin. Afin de recevoir leurs doses, les touristes devront séjourner au moins une semaine sur place. Un sacré avantage pour les Maldives qui précisent que ces « vaccinances » ne pourront être mises en place qu’une fois que toute la population locale sera vaccinée.

Autre ambiance : Moscou, sa place rouge et ses doses de Spoutnik V. Alors que son vaccin n’est pas homologué par les autorités européennes, la Russie autorise la vaccination pour les touristes. Résultat : des agences de voyages proposent des « packs vaccin ». Pour 2 000 euros, vous pouvez donc vous offrir deux allers-retours à Moscou avec quatre jours sur place à chaque voyage et deux doses de Sptounik V. En 2021, le terme all inclusive prend un tout nouveau sens.

De nouvelles idées business

Dans la lignée du tourisme médical, le tourisme vaccinal est aussi une vraie opportunité business pour les tours-opérateurs. En Inde, l’agence Gem & Tour Travel s’est très vite engouffrée dans la brèche. Dès octobre 2020, elle proposait des voyages Bombay-New York de 4 jours pour les Indiens disposant d’un visa américain.

Pour la conciergerie de luxe anglaise « Knighsbridge Circle » y voit aussi un service à proposer à ses ctémlients. L’entreprise aurait déjà noué un partenariat avec les Émirats Arabes Unis afin d’obtenir des dérogations pour emmener ses clients émiratis se faire vacciner en Chine. C’est sûr, on ne voyage plus vraiment comme avant.

Alice Huot - Le 22 avr. 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.