habillage
premium1
Un avocat coupé en deux
© Irene Kredenets via Unsplash

L'avocado toast va-t-il disparaître de votre brunch du dimanche ?

Le 24 janv. 2020

Pour des raisons écologiques ou sociales, certains restaurants font le choix de rayer l'avocat de leur carte.

Bon et beau, l’avocado toast a envahi nos feeds Instagram depuis 2014. Plus qu’une tendance de passage, la tartine emblématique des millennials s’est imposée dans les brunch du monde entier. À tel point que l’avocado toast est devenu un incontournable au menu de nombreux restaurants.

Pourtant, la culture de l’avocat est plutôt crado. Côté environnement, notre tartine préférée est responsable de la déforestation au Mexique, premier producteur mondial. La branche locale de Greenpeace alerte aussi sur l’utilisation de produits chimiques pour augmenter les rendements. La pression ne s'exerce pas que sur les terres : les producteurs aussi subissent les cartels locaux, attirés par l’appât du gain, et les violences qui s’ensuivent. Au point que les avocats du Mexique ont été comparés aux diamants de sang. Ça, on le sait depuis 2016. Mais le message met du temps à faire effet.

Toutes les bonnes choses ont une fin

Comme le rappelle Brigitte Gothière, présidente de l’association L214 qui se bat pour les droits des animaux, « on a de belles idées en tant que citoyens, mais en tant que consommateurs on est parfois lents à agir ». Bien sûr, ça s’applique aussi aux avocats. Les consommateurs ont donc du mal à résister aux sirènes de la tartine verte. Certains restaurants ont donc décidé de prendre leurs responsabilités et les devants.

Fin 2018, le Royaume-Uni avait connu une petite vague de restaurateurs engagés qui avaient décidé de laisser tomber l’avocat. Un an plus tard, c’est en France que le mouvement se poursuit. Début janvier 2020, ce sont donc les cafés Marlette qui retirent l’avocat de leur menu, comme le note le HuffingtonPost.

Le site des établissements parisiens n’a pas encore été mis à jour mais ces derniers ont annoncé sur Instagram le retrait du fruit controversé de leur carte. En expliquant toutefois que l’avocat serait de nouveau le bienvenu s’il provenait d’une filière bio, responsable et locale.

En novembre 2019, le restaurant vegan Aujourd’hui Demain avait déjà fait ce choix et expliquait l'impact économique d’une telle décision. L’établissement dévoilait ainsi que son avocado toast était le deuxième plat le plus vendu de sa carte. Normal puisque l’avocat est le produit frais le plus consommé par la restauration parisienne. Dans la foulée, le restaurant Wholywood, vegan également, annonçait plancher sur un guacamole à base de brocoli pour supprimer l’avocat de son menu. Le fruit n’a pas encore disparu du menu mais la dynamique semble bien enclenchée.

La fin de l'avocado toast ?

Alors l’avocado toast est-il en passe de disparaître de nos assiettes ? Pas vraiment. Que les amateurs se rassurent, on reste dans le signal (très) faible. La France demeure le troisième importateur mondial d'avocat et début 2019, un premier avocado bar a ouvert ses portes à Paris. En matière d'avocat, ce n'est pas encore la fin des haricots.

Alice Huot - Le 24 janv. 2020
À lire aussi
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.