habillage
premium1
premium1
Une femme avec les cheveux orange dans sa baignoire
© ActionVance via Unsplash

Le bain, la nouvelle star des réseaux sociaux

Le 2 oct. 2019

Entre technique de relaxation et tendance visuelle sur Instagram, le bain est la nouvelle pratique à la mode. Et tant pis pour la planète…

Les Romains nous ont laissé des thermes à l’architecture impressionnante. Mais il faut bien dire que depuis 2 000 ans, à l’exception de quelques stars d’Hollywood, la toilette est plutôt une affaire privée. C’était sans compter sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, faire trempette est devenu la grande tendance « bien-être ». Et ça va beaucoup plus loin que le simple bain moussant.

Instagram, temple 2.0 du bien-être

Dans les colonnes du New Yorker, la journaliste Rachel Syme, elle-même grande adepte de la pratique, raconte l’irrésistible ascension du bain sur les réseaux sociaux et dans les médias. Ça ne fait de doute pour personne, nous sommes à l’ère du bien-être, du self care voire du self tout court. Sur Instagram, c’est donc à qui prendra le plus soin de son corps et de son esprit. Et ça tombe bien, le bain permet de faire les deux.

La chroniqueuse du New Yorker s’étonne et s’amuse donc de connaître les rituels de baignade de stars comme Mariah Carey et Gwyneth Paltrow. Ou de personnalités moins connues comme Eva Chen, directrice des partenariats mode d’Instagram. Et au rayon routine de bain, il y a de tout. De l’immersion dans du lait froid à l’ablution rigoureusement minutée – 15 minutes, pas une de plus – en passant par l’eau brûlante agrémentée par un kilo de sel d’Epsom, il y a vraiment de tout.

Un nouveau type d’influenceur : les bathfluenceurs

Si Cléopâtre avait eu Instagram, ses fameux bains au lait d’ânesse auraient certainement fait fureur. Depuis l’époque de la célèbre reine d’Égypte, d’autres stars ont investi le créneau de la baignoire. Ils ont même un nom : bathfluenceurs. À chaque tendance ses influenceurs, donc.

Voir cette publication sur Instagram

Siedzę sobie w tej wannie i czuję tę ospałą, słodką i pachnącą błogość ❤ Jak początek czegoś nowego, pięknego i długo wyczekiwanego. Pogrążam się w czymś znajomym, ale jednocześnie nieznanym. Opuszkami palców czuję każdą chwilę. Hemingway napisał książkę zatytułowaną " Święto, które zawsze jest z Tobą". Staram uczyć się takiego małego świętowania każdego dnia. Tworzyć coś na kształt wakacji tylko dla siebie. To uczucie postaram się utrzymać przez następne miesiące i Wam życzę tego samego ☺️❤ Dobrej nocy 🌙 . . . #bathtime #bathtub #bathrelax #pamperingtime #aestheticlypleasing #inthebathroom #badezimmer #blissfull #holdthemoment #soulful_moments #holdthemoments #candlelover #relaxtion #quiettime #makeitblissful #bathroominspo #calmversation #bathroomstyling #bathtubgoals #

Une publication partagée par Justyna Niko (@_justynaniko_) le

Le bain devient social, les marques s’en emparent

La toilette sort de la salle de bain pour devenir sociale. Sur Instagram, le #bathbomb (bombes de bain en français) compte déjà plus de 2,3 millions d’occurrences. Et alimente le réseau de vidéos hautes en couleur façon oddly satisfying.

Et, naturellement, les marques s’en donnent à cœur joie pour investir nos baignoires. Goop, la marque de Gwyneth Paltrow, commercialise donc des sels de bain qui promettent de nous faire passer une bonne nuit. La marque Moonergy – qui a pour mission de reconnecter les femmes avec la Lune – propose des kits de « thés de bain » pour 48$. Ils se présentent sous forme de sachet, et votre baignoire fait office de tasse. Mais n'essayez pas de le boire – ce serait un peu crado.

Plus abordable, Lush offre des dizaines de références de bombes de bain. La marque de cosmétiques a même pensé à ceux qui ne possèdent pas de baignoire en proposant des bombes de douches. D’après Rachel Syme, même la marque Fur, d'habitude spécialiste des poils, s’apprête à lancer des « gouttes de bain ». Les marques ont pris la température – de l’eau – et il y bien du business à faire dans la salle de bain.

Et la planète dans tout ça ?

Faire trempette dans une baignoire remplie de paillettes, ça permet de poster de jolies photos sur Instagram. Certes. Sauf qu’un bain consomme en moyenne entre 150 et 200 litres d’eau alors qu’une douche de 5 minutes n’utilise que 60 à 80 litres. De quoi faire réfléchir avant de céder aux sirènes des bathfluenceurs...

Alice Huot - Le 2 oct. 2019
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.