lire

Sélection de 5 livres pour mieux capter les tendances sociétales de l'année

© Min An via Pexels

Une sélection idéale (et subjective) d’essais en sciences humaines, pour aborder la fin d’année avec de la perspective et de l’esprit critique. 

La France sous nos yeux

de Jean-Laurent Cassely et Jérôme Fourquet
chez Seuil
Novembre 2021

QUI : Le premier est journaliste et auteur, connu pour ses bons mots (« CAP is the new HEC ») et son regard affûté sur les obsessions contemporaines. Un regard que l'on retrouve dans ses essais, dont No fake : contre-histoire de notre quête d’authenticité en 2019 et La révolte des premiers de la classe en 2017 chez Arkhê. Le second est directeur du département « opinion et stratégie d’entreprise » de l’IFOP. Comme auteur, il a fait paraître plusieurs essais, dont le très commenté L’Archipel français en 2019. 

QUOI : Une analyse approfondie du territoire, par la carte et les usages d’aujourd’hui. À quoi rêve la France de Stéphane Plaza ? Pourquoi sommes-nous obsédé·e·s par le yoga ? Quelle géographie dessinent les ronds-points et les ZAC péri-urbaines ? Pourquoi la Drôme attire les intello-décroissants quand le Pays basque devient un ghetto bobo ? Autant de sujets traités avec finesse, pour comprendre la France, ses aspirations et ses mutations. 

POURQUOI : Consacré Livre de l’année 2021 par le magazine Lire, cet essai brosse un portrait sociologique de la « classe moyenne », cet agrégat aux contours flous qui n’a cessé de se transformer. Jusqu’à se retrouver menacé à la fois par le bas (endettement et hard discount), le haut (élévation perpétuelle des standards) et par le côté (quête de sens et d’un mode de vie convivial et sobre). 

À lire sur L'ADN : https://www.ladn.eu/nouveaux-usages/tendance-france-2022-nouvelles-aspirations-classe-moyenne/

Réinventer l’amour. Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles

de Mona Chollet 
chez Zones / La Découverte
Septembre 2021

QUI : La plus populaire des féministes mainstream. Journaliste au Monde Diplomatique et autrice à succès depuis le carton de son précédent essai Sorcières, la puissance invaincue des femmes (Zones, 2020).

QUOI : Peut-on être féministe et aimer les hommes ? Comment réaliser son aspiration à l’égalité tout en vivant en couple hétérosexuel ? Deux questions qui figurent parmi les controverses les plus piquantes du féminisme contemporain. Mona Chollet les ausculte avec brio, usant de son talent pour créer des liens entre la littérature, le cinéma et la théorie féministe. 

POURQUOI : Les hommes y trouveront des ressources pour se déconstruire et traquer les réflexes patriarcaux qui les conditionnent. Les femmes y glaneront des clés pour mettre en perspective l’idéal de l’amour romantique et le réinventer à la sauce égalité. Les féministes hétéros s’y plongeront pour se confronter à certaines contradictions. 

À lire : https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2021/11/26/la-mecanique-du-succes-de-mona-chollet_6103637_4500055.html

Comment sommes-nous devenus réacs ?  

de Frédérique Matonti
chez Fayard
Novembre 2021

QUI : L’autrice est politiste, spécialiste de l’histoire des idées, de la matrice idéologique du Parti Communiste Français à celle du Front National.

QUOI : Prenant pour point de départ la banalisation des discours d’extrême droite dans les médias ainsi que l’omniprésence des nouvelles figures de la droite réactionnaire sur les chaînes d’info en continu, Frédérique Matonti pose une question : comment en sommes-nous arrivés là ?  

POURQUOI : Cet essai permet de recontextualiser l’actualité. L’époque étant caractérisée par les outrances et les missiles en 280 caractères sans éléments de contexte, il est utile de savoir cartographier les idées pour pouvoir les débunker. Par exemple, l’idée droitière (et fausse) selon laquelle l’antiracisme est un combat raciste. 

À lire : https://www.ladn.eu/media-mutants/frederique-matonti-reactionnaire/

Au commencement était... Une nouvelle histoire de l'humanité

de David Graeber et David Wengrow
chez Les Liens qui Libèrent
Novembre 2021

QUI : Anthropologue anarchiste, figure du mouvement Occupy Wallstreet, David Graeber est décédé en septembre 2020 et n'a pas vu la parution de cet ouvrage posthume. Son co-auteur, David Wengrow, est archéologue et professeur d’archéologie comparée. 

QUOI : La thèse de ce pavé luxuriant : l’évolution qui va des sociétés de chasseurs-cueilleurs au capitalisme contemporain au prix d’un développement faramineux des inégalités n’est pas notre seule option. Certaines régions du monde ont vécu pendant des siècles selon d’autres modes d’organisation

POURQUOI : Pour se donner de la perspective et remettre en cause le récit dominant de l’histoire. En offrant une perspective scientifique solide et originale par le biais de l’archéologie, cet essai fournit des armes politiques pour sortir de la matrice de pensée T.I.N.A (there is no alternative).

À lire : https://www.la-croix.com/France/Au-commencement-etait-nouvelle-histoire-lhumanite-2021-12-11-1201189722

Écologies Déviantes. Voyage en terres queers

de Cy Lecerf Maulpoix 
chez Cambourakis
Septembre 2021

QUI : Journaliste et militant écologiste, Cy Lecerf Maulpoix défend une approche queer des questions écologiques.

QUOI : Un cheminement à travers les pensées (Vinciane Despret, Starhawk) et la mémoire des luttes écologistes (les Radical Faeris ou le Bloomsbury Group de Virginia Woolf). Pour apprendre et se perdre dans un foisonnement d’idées, des plus poétiques aux plus radicales. 

POURQUOI : Ce point de vue éclaire un impensé – le continuum des violences entre exploitation de la Terre et discriminations contre les personnes LGBTQI+ – et offre un prolongement queer à la pensée sur l’éco-féminisme.

À lire : www.liberation.fr/culture/livres/cy-lecerf-maulpoix-cultiver-notre-memoire-comme-on-cultive-un-jardin-20211208_OCCYMNNNIJEDHCJ6NBBM3PTUTI/

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.