Constantin Tsiolkovski devant le drapeau russe

Les cosmistes russes : et si les transhumanistes de la Silicon avaient tout pompé aux Russes du XIXème ?

© Wikipedia / Montage

Qui est Constantin Tsiolkovski auquel Elon Musk et Vladimir Poutine ont tous deux rendu hommage ? Un personnage aussi mal connu que passionnant qui révèle que les transhumanistes de la Silicon ont leurs racines en Russie.

Dans son nouvel essai, Lénine a marché sur la lune... Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef de Philosophie Magazine et spécialiste de la Russie, lève le voile sur un étrange mouvement : le cosmisme. Né à la fin du xixe siècle, dans les cercles mystiques et anti-occidentaux que fréquentaient Tolstoï ou Dostoïevski, il a pour père fondateur Nikolaï Fiodorov, qui rêve de résurrection des morts. Pas comme horizon religieux mais comme « but concret à réaliser dès que possible ». Sa doctrine, condamnée par la révolution russe, influence de nombreux marxistes dissidents (comme l’écrivain Maxime Gorki). Et l’embaumement de Lénine doit beaucoup à leur influence.

De plus, la recherche de la vie éternelle et la conquête spatiale sont liées : « Si la terre porte de plus en plus de personnes qui ne meurent plus, il faut trouver de la place. Or il y en a dans l’espace. » C’est pourquoi dès les années 1920, Constantin Tsiolkovski, que vantent de concert Musk et Poutine, trace les grandes lignes d’un programme de conquête spatiale. Le cosmisme deviendra ainsi la philosophie plus ou moins déclarée des acteurs du programme de fusées soviétiques.

De nos jours, Sergueï Brin, cofondateur de Google né à Moscou, a choisi Ray Kurzweil comme directeur de l’innovation. Lui qui rêve de télécharger l’esprit humain dans une machine se réfère explicitement au cosmisme. Michel Eltchaninoff trace ainsi une autre généalogie du transhumanisme contemporain, qui explique sans doute ses accents messianiques. Et nous raconte une histoire aussi mal connue que passionnante.

Michel Eltchaninoff, Lénine a marché sur la lune... - La folle histoire des cosmistes et transhumanistes russes, Éditions Solin – Actes Sud : disponible ici

commentaires

Participer à la conversation

  1. Anonyme dit :

    Werner Von Braun avait beaucoup lu Tsiolkovski dans sa jeunesse. Au-delà des rêves utopiques de certains « gourous du business » actuels, lui et ses équipes ont créé Saturn V qui a envoyé l’homme sur la Lune. Il avait obtenu deux diplômes d’ingénieur (mécanique et physique) à 21 ans et son doctorat (physique théorique) à 22 ans ainsi que construit une voiture propulsée par des fusées à 14 ans. L’inspiration du cosmisme russe était chez lui étayée par une connaissance et une volonté exceptionnelle. Nous pouvons également mentionner Korolev son alter égo soviétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.