Une femme fait du vélo d'appartement sur fond bleu

L'électrisation, leur astuce pour se remettre en forme

© Ryan JLan

Les boutiques de sport vantent désormais les mérites de machines permettant l’électrostimulation du muscle.

Non, vous n'avez pas accidentellement ouvert un vortex spatiotemporel vous conduisant droit dans une émission de télé-achat américaine des années 80. Pour faire du muscle, ils sont prêts à tout, même à investir dans une combinaison à électrodes.

Électrostimulation : à la conquête du corps parfait

L’électrostimulation, de quoi s'agit-il exactement ? La stimulation musculaire électrique (ou EMS, pour electrical muscle stimulation en anglais) est une technologie qui existe depuis près de deux décennies maintenant et implique le port d'une combinaison à électrodes rattachées à une machine. La combinaison délivre des impulsions électriques rendant les exercices traditionnels (squats, levers de poids...) plus difficiles et stimulants comme le muscle doit lutter contre la décharge. (Au lieu de soulever un poids, l'utilisateur soulèvera par exemple une balle de tennis.) D'après les adeptes, la technique est efficace pour développer force et masse musculaire. Les fournisseurs, rapportent The Wall Street Journal, affirment qu'une séance de « zapping » de 20 minutes équivaut à un entraînement classique de deux heures et demie. Aux États-Unis, quelques 400 centres de fitness, spas et points de vente proposent le dispositif, qui s'utilise sous la supervision d'un entraîneur. Prix des séances en salle de sport : de 95 à 130 dollars la séance chez Five Points Fitness, un centre californien. En ligne, les propositions d'achat de kits d'entraînement à domicile à monter soi-même fleurissent : la marque Katalyst, qui entend « libérer la personne forte qui vit en vous », propose son matériel à utiliser à la maison pour environ 2300 dollars.

Brûlures, arnaques et charge électrique

Aux États-Unis, le dispositif a bien été validé par la Food and Drug Administration. Toutefois, les régulateurs ont averti que le procédé pouvait être dangereux et à l'origine de brûlures ou lésions musculaires. Médecins et coachs sportifs (enfin, certains d'entre eux) rappellent aussi que la technique ne peut-être utilisée que par des personnes en bonne santé. En Europe, les appareils ont été associés à sept cas de rhabdomyolyse, une maladie grave dans laquelle des muscles endommagés et sur-utilisés libèrent dans le sang des substances pouvant endommager le cœur et les reins. L'EMS pourrait cependant être bénéfique à certains profils dans des situations spécifiques. D'après le média américain, la technique intéresse de près chercheurs et médecins, qui espèrent pouvoir l'utiliser pour réduire les risques d'inflammation chez les personnes obèses et fortifier les personnes âgées. Une étude de petite envergure présentée lors d'une conférence de l'American Heart Association en novembre dernier a aussi suggéré que l'EMS pourrait être bénéfique pour le cœur : vingt-quatre jeunes adultes en bonne santé ayant fait 20 minutes par semaine de squats, fentes et flexions des biceps en utilisant la stimulation électrique ont enregistré de meilleurs indicateurs de santé cardiaque qu'un deuxième groupe soumis au même régime sportif sans stimulation. Si l'étude n'a été publiée dans aucune revue scientifique, elle suffit néanmoins à piquer l’intérêt des médecins.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire