Deux boissons Starbucks

Comment un hashtag TikTok rend fou les baristas chez Starbucks

© Thirteen .J via Unsplash

Décidément, TikTok produit les tendances conso à la chaîne. Et quand le réseau incite les fanas de Frappucino à commander des boissons alambiquées, ce sont les baristas qui trinquent.

« Un café noir s’il vous plaît. » Voilà la phrase que les employés de Starbucks rêveraient de réentendre.

La course aux Starbucks Hacks

On appelle ça les « Starbucks Hacks » et la mode nous vient encore et toujours de TikTok. Le principe du « Starbucks Hack » : partager en vidéo ses recettes préférées et ses petites astuces pour personnaliser les boissons Starbucks.

Mais ce qui pourrait être la petite manie de quelques-uns a tourné à l'emballement de masse. Le hashtag #starbucksecretmenu compte déjà plus de 183 millions de vues. Devenu viral, il invite les clients à commander eux-mêmes des créations toujours étonnantes, provoquant une surenchère de boissons plus jolies et colorées que jamais.

Des robots à faire du café

Les baristas, eux, sont au bout du rouleau. Leurs conditions de travail étaient déjà difficiles en raison des mesures sanitaires, les voilà transformés selon les termes de l'un d'eux en « robots à faire du café » soumis aux caprices de consommateurs ayant bien souvent envie de briller sur les réseaux. « Ces commandes nous rendent fous parce qu'elles sont si longues et si spécifiques, elles nous obligent à bien plus de travail qu'il n'en faut pour préparer un seul verre », a confié un employé au Guardian.

Et force est de constater que les exigences farfelues de leurs clients ont des conséquences tout à fait concrètes pour les salariés. Suite à la commande d'Edward ayant requis l'activation de près de 13 options, le barista Josie, qui s'était plaint sur Twitter de la longue préparation de la boisson incongrue, a été viré.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.