La playlist  « hyperpop »  à écouter pour une fin du monde endiablée

La playlist « hyperpop » à écouter pour une fin du monde endiablée

Casque sur les oreilles, plongez dans l’univers de l’hyperpop, ce micro-genre musical à mi-chemin entre pop et EDM, qui ne rentre dans aucune case.

Elle a bercé le confinement des uns, est passée sous le radar des autres, mais fait son chemin dans les playlists du monde entier depuis les années 2010. C’est l’hyperpop, un micro-genre musical nébuleux, à mi-chemin entre pop traditionnelle et musique électronique, qui a trouvé un nouvel écho durant la pandémie.

Avant de se risquer à la définir, soyons clair sur une chose. À l’image de la musique pop, dont le genre a mué des tas de fois depuis les années 60, et à l’image d’Internet et de ses communautés (des plus mainstream aux plus étranges), l’hyperpop est un objet mutant, élastique. En clair, impossible de lui attribuer une étiquette définitive. 

Un ovni musical

C’est en 2019, lorsque Spotify consacre une playlist au genre, que ce dernier sort de l’obscurité. Sur Aesthetics Wiki, dictionnaire de référence de la culture pop et du Web, on le décrit comme mettant particulièrement l’accent sur «  la mignonnerie, la féminité et l'ivresse » . Un style obtenu par la combinaison de « tonalités aiguës » , « une déformation extrême de la basse et du rythme » , ainsi que « des synthés décalés et entrainants. »

Le genre, qui pousse le curseur de la pop au maximum, découle principalement du clubbing et est toujours fortement associé à la communauté LGBTQ+. Il est empreint d’éléments de surréalisme et de sonorités numériques parfois dissonantes et rend souvent hommage aux codes d’Internet. 

Comme tout objet culturel, l’hyperpop est le fruit de son époque et se fait le reflet d’un monde toujours plus complexe. Daily Nexus, journal du campus de l'Université de Californie à Santa Barbara, le résume plutôt bien. « Alors que nous inaugurons une nouvelle décennie de bouleversements politiques, où le sort du climat de la Terre est fortement débattu et où la société dystopique que l'humanité craint depuis des décennies devient une réalité, la musique pop change de forme une fois de plus pour prendre la forme... d'hyperpop. »

Par où commencer pour écouter ?  

Et pour mieux s’y frotter, il faut écouter. Pour cela, vous pouvez commencer par la playlist Spotify dédiée au sous-genre, celle mentionnée plus haut.

Les plus aventureux se rendront sur la playlist concoctée par A.G Cook. Musicien et principal responsable de la popularisation du sous-genre, il a créé le label PC Music en 2013. 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.