habillage
extrait du film les visiteurs
© Les Visiteurs

Oyez oyez, la musique médiévale fait son come-back sur YouTube

Le 29 juin 2020

À grands renforts de luths et de trompettes, la tendance « Bardcore » consiste à adapter des titres populaires en morceaux d’inspiration médiévale. Et sincèrement, c’est marrant. 

What is Love, Creep, Bad Romance... sur YouTube, les reprises médiévales de titres pop cartonnent.

Plus communément appelée « Bardcore » (du mot « barde » bien entendu), la tendance réunit une poignée de musiciens qui réarrangent des morceaux connus à l’aide de luths, de violons et de harpes. Ajoutez-y des paroles vieillottes tirant sur le ridicule et « vous voilà transporté à la table d’un banquet royal », écrit le magazine I-D

Reprises champêtres et bouffonneries

Certes, d’anciennes reprises médiévales existaient déjà dans les tréfonds du Web, mais la tendance semble avoir trouvé son public après la période du confinement. Un  internaute va jusqu’à dire, non sans humour, que le genre est peut-être « la meilleure chose que la pandémie de coronavirus ait offert ». 

De Cornelius Link au très chantant Hildegard von Blingin’, les comptes YouTube les plus populaires arborent des pseudonymes d’une autre époque. Aussi prisées que le dernier tube de l’été, certaines de leurs reprises enregistrent déjà des millions de vues. Sur Reddit, il existe même une sous-catégorie « Bardcore » réunissant plus de 800 membres. 

Il suffit de taper les mots-clés « medieval music » ou « medieval cover » dans la barre de recherche pour trouver son bonheur. De Rasputin de Boney. M à Bad Guy de Billie Eilish en passant par Africa de Toto, toutes les époques se prêtent au jeu à partir du moment où le morceau est reconnaissable du plus grand nombre. 

Entre la peste et le corona...

Sous chaque vidéo, les commentaires loufoques vont bon train. À vrai dire, on ne sait pas trop ce qui plaît dans le phénomène car il semble jouer sur deux tableaux. L’un, plutôt absurde et irrévérencieux, se moque de la naïveté de ce type de musique. L’autre, bien que camouflé derrière une bonne dose d’humour noir, fait écho à la période sombre que nous traversons, parfois comparée à la peste noire qui a ravagé une bonne partie de l’Europe au 14ème siècle.

Sous une reprise de Bad Romance de Lady Gaga, un internaute ironise : « qui d’autre est ici durant la peste bubonique ?? ». Une phrase que les aficionados de YouTube ont fréquemment pu lire durant le confinement lié à la pandémie de Covid-19.

« Dans des moments comme ceux-ci, je pense que les gens recherchent un moyen de se marrer, rapporte Sam Ord, un créateur de 27 ans originaire du Pays de Galles, et pour une raison que j’ignore, des chansons modernes transposées au style médiéval ont la capacité de les faire sourire, même si ce n'est que pour trois minutes. Je pense que c'est un bon remontant et que nous en avons tous besoin en ce moment. »

Si l’envie vous prenait de rejoindre le mouvement, il existe même un tuto pour se lancer. 

Margaux Dussert - Le 29 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.