Advertisement
premium2Advertisement
banniere1
banniere1
Kate Winslet au téléphone
© Contagion - Warner Bros.

Cinq œuvres qui connaissent un regain de popularité avec le coronavirus

Le 9 mars 2020

À l’heure où les sorties de plusieurs films sont reportées à cause du coronavirus, d'autres œuvres (dont trois livres, un film et une série documentaire) connaissent au contraire un regain de popularité.

Toutes ont une chose en commun : notre peur panique face à une épidémie.

La Peste, Albert Camus (1947)

« Les fléaux, en effet, sont une chose commune, mais on croit difficilement aux fléaux lorsqu’ils vous tombent sur la tête », écrivait Albert Camus dans son roman La Peste, publié en 1947. C’est peut-être pour faire face à celui du coronavirus que les lecteurs se sont empressés d’en acheter une copie et que les ventes du livre ont triplé en Italie, l’un des foyers principaux de l’épidémie en Europe.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Albert-Camus-Official (@albertcamusofficial) le

Pour rappel, le roman raconte le quotidien des habitants d’Oran, ville algérienne frappée, puis ravagée, par la peste bubonique. Un écho sombre à l’actualité, actuellement saturée d’annonces de mises en quarantaine et de messages de prévention.

En France, les ventes du livre auraient également fortement augmenté avec plus de 1 600 exemplaires vendus au cours de la dernière semaine de janvier, soit une augmentation d’environ 300% par rapport à l’année précédente, rapporte The Guardian. Chez l’éditeur Penguin, qui s’est empressé de réimprimer la version anglophone du livre, on annonce que les ventes de la dernière semaine de février étaient en hausse de 150% par rapport à la même période en 2019. Idem sur Amazon où ses ventes sont en rupture de stock.

The Stand (Le Fléau), Stephen King (1978)

Dans un monde décimé par une pandémie de grippe créée dans un laboratoire américain, les survivants (il reste 0,6% du genre humain) se scindent en deux camps. Certains choisissent de suivre Mère Abigaël, une vieille de dame âgée de 108 ans, d’autres de marcher sur les traces de l’Homme Noir, figure maléfique du roman… Avec un pitch pareil, l’éditeur Hodder revendiquait une hausse de ses ventes de 163% le 4 mars dernier, avec des ventes d’e-books en hausse de 58%, selon The Guardian.

The Eyes of Darkness (Les Yeux des Ténèbres), Dean Koontz (1981)

C’est le troisième livre le plus vendu sur Amazon la semaine du 1er mars et peut-être le plus prémonitoire. Publié il y a plus de 40 ans, le roman décrit la propagation d’un virus appelé « Wuhan-400 ». Comme son nom l’indique, il est originaire de la ville chinoise de Wuhan, exactement comme le coronavirus. La coïncidence est telle qu’elle a provoqué la propagation de théories complotistes. Cependant, la comparaison s’arrête là, rapporte Deadline. Selon le média américain, Dean Koontz aurait initialement baptisé son virus « Gorki-400 », du nom de la ville russe que l’auteur avait choisi comme point de diffusion de son arme biologique. « Lorsque l’URSS disparait en 1991, les éditions ultérieures ont changé la ville pour faire de la Chine le méchant de l’histoire. » Mystère résolu.

Contagion de Steven Soderbergh (2011)

Marion Cotillard, Jude Law, Matt Damon, Kate Winslet… le casting du film Contagion est alléchant, mais ce n’est pas ce qui fait son succès du moment. Sorti il y a huit ans, le long-métrage qui raconte la course contre la montre de la communauté médicale internationale face à une épidémie, a récemment intégré le top 15 des films les plus vus sur iTunes aux États-Unis, selon BuzzFeed. Même chose sur Google Play et Amazon où la popularité du film va croissant selon un porte-parole de la Warner Bros.

Fait encore plus marquant : Contagion qui était le 270ème film le plus vu du catalogue du studio est désormais le 2ème.

Pandemic sur Netflix (2020)

Tristement ponctuelle, la plateforme lançait Pandemic le 22 janvier, une série documentaire en 6 épisodes sur la lutte de professionnels de santé contre la propagation mondiale de virus.

 

Margaux Dussert - Le 9 mars 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.