premium1
premium1
Stratégie ou fail ? La nouvelle campagne Prada déjà détournée en mèmes
© Prada

Stratégie ou « fail » ? La nouvelle campagne Prada déjà détournée en mèmes

Le 6 janv. 2021

« Le Cloud te fait-il penser aux data ou au ciel ? », « Est-ce qu’une chose peut réellement être nouvelle ? » Avec ses questionnements existentiels, la nouvelle campagne Prada a déjà droit à ses mèmes parodiques sur Twitter.

La maison Prada a-t-elle volontairement tendu la perche aux créateurs de mèmes ? C’est ce que laisse penser sa nouvelle campagne printemps/été 2021 dont le ton existentiel, digne d’un sujet de philo au bac, est déjà parodié en ligne. 

Prada (Printemps/Été 2021)

Une campagne à fort potentiel « mèmesque »

Dans une série de clichés – tous réalisés par des caméras à 360° – la marque semble vouloir entamer un dialogue métaphysique avec son public. 

« À quelle utopie rêves-tu ? », « Le Cloud te fait-il penser aux data ou au ciel ? », « Devrions-nous ralentir ou accélérer ? », « Est-ce qu’une chose peut réellement être nouvelle ? » Autant de questions – relatives à la vie, au futur, à la technologie et à l’année écoulée – que chaque image pose dans l’attente de vraies réponses.

« Méditant sur différents sujets, ces questions sont les pierres de touche de la campagne et de la collection, mais aussi de la vie, argumente Prada. Rejoignez la conversation et répondez à une ou plusieurs questions », enjoint la marque. 

Et il fallait s’y attendre, les retours n’ont pas tardé à fleurir en ligne, en particulier sur Twitter ou des internautes s’amusent à parodier l'esthétique de la campagne. Des images brutes et minimalistes, une typo négligée… et hop, le tour est joué ! 

De quoi se demander si Prada n’a pas volontairement conceptualisé sa campagne à la manière d’un créateur de mèmes, en pyjama/chaussettes derrière son écran. 

*Si toutefois vous souhaitiez répondre sérieusement aux questions de la marque, vos réponses sont attendues ici. Certaines d'entre elles devraient être publiées dans un ouvrage qui présentera la collection sous un angle inédit. 

Margaux Dussert - Le 6 janv. 2021
À lire aussi
premium 2
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.