habillage mobile
premium 1
premium 1
IA compte de fee

Il était une fois une IA qui écrivait des histoires

Le 17 mai 2018

Oui, le développement des machines intelligentes inquiète mais les belles histoires existent aussi. Un collectif d’écrivains s’est allié à une intelligence artificielle pour ressusciter les Frères Grimm après 150 ans de silence. Le résultat : une nouvelle histoire aussi féérique que loufoque.

Après Raiponce, Blanche-Neige, Hansel et Gretel… voici, « La Princesse et le renard », le dernier conte de fées signé Jacob et Wilhelm Grimm... ou presque. Il ne s’agit pas d’un manuscrit original qui aurait refait surface après deux siècles passé dans l’oubli mais d’une collaboration entre intelligences humaine et artificielle. Pour enrichir sa collection de podcasts pour s’endormir, l’application de méditation Calm a fait appel à Botnik, un collectif d’auteurs et développeurs qui utilisent la technologie pour créer de nouvelles histoires.

« Il était une fois, un cheval doré, avec une selle dorée, qui arborait une magnifique fleur violette dans sa crinière. Le cheval apporta la fleur au village où la princesse dansait de joie à l’idée d’être si belle.

Elle est magnifique, dit-elle à son père, le Roi du Pain et du Fromage. Lui donnerez-vous de quoi boire et manger si j’épouse enfin le Prince ?

Voyez-vous, le Roi exhortait depuis longtemps sa fille à se marier avec l’unique Prince qui convenait à son rang. Mais la Princesse ne l’aimait pas et refusait sans cesse sa demande. Ravi, le Roi répondit : "Accompagne-moi jusqu’au cellier du château, où j’ai gardé une part de gâteau et du jus pour l’étrange animal qu’est ton cheval." »

Calm Sleep Story | The Lost Grimm Fairy Tale | Trailer
Une jolie princesse, des animaux dotés de la parole et un prince charmant... Tous les ingrédients du genre sont réunis dans cette nouvelle histoire dont les premières lignes ont été publiées sur le site de Calm. Et si l’idée qu’une princesse offre son amour pour un morceau de pain vous paraît absurde, c’est toujours mieux que ce que l'intelligence artificielle de Botnik a fait d'Harry Potter. L’année dernière le collectif a publié « Harry Potter et ce qui semble être un gros tas de cendres », un chapitre inédit du best-seller de J.K. Rowling dans lequel Ron, le meilleur ami du héros, dévore la famille d’Hermione, troisième membre du trio de sorciers.

harry potter et ce qui semble être un gros tas de cendres

Pour donner naissance à de nouvelles œuvres littéraires à la manière d’auteurs parfois disparus depuis plusieurs siècles, les artistes du collectif Botnik s'appuient sur la technologie Voicebox. Des claviers d’écriture prédictive qui suggèrent des mots dans le style de Karl Marx, Beyoncé ou une recette de crêpes, selon les goûts.

 

Dans le cas de La Princesse et le Renard, les développeurs du groupe ont nourri le programme avec les recueils de contes des frères Grimm. Après avoir digéré les informations, Voicebox a constitué un nouveau clavier capable de proposer des phrases dans le style des deux frères allemands. Les écrivains de Botnik ont ensuite assemblé les phrases entre elles pour obtenir la trame d'un récit cohérent. De nouvelles formules dictées par l'intelligence artificielle ainsi que des créations d'auteurs humains sont venues compléter l'histoire pour lui donner sa forme finale.

L'agence McCann Japan a déjà nommé une IA comme directeur de création, le groupe de musique britannique Muse a confié la réalisation d'un clip à un algorithme, mais pas de panique : Botnik n'a pas l'intention de tuer les créatifs. Au contraire, pour le collectif, il s'agit moins de remplacer l'imagination humaine par des machines que d'utiliser la technologie pour libérer la créativité des Hommes. A la manière des surréalistes ou de l'Oulipo dans les années 60, les artistes du groupe inventent de nouveaux modex de création en utilisant les technologies actuelles et se retrouvent à faire un cadavre exquis avec une IA.

Si vous manquez d'inspiration, vous pouvez aussi tester les claviers prédictifs de Botnik, ici.

Commentaires
  • A lire d'urgence : Ada d'Antoine Bello ! Après sa superbe trilogie les falsificateurs, les éclaireurs et les producteurs, il a écrit un roman sous la forme d'un polar qui traite exactement de ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.