bannière 2
premium 1
premium 1
longue vue sur Paris
© John Towner via Unsplash

Vous pensiez avoir fait le tour de Paris ? Vous avez tort.

Le 8 janv. 2019

Visiter le marché de Rungis de nuit, s’initier à la permaculture dans une ferme urbaine de Saint-Denis, redécouvrir Montmartre ou Ménilmontant par le biais de ciné-balades... La capitale bouge, et pas qu’intra-muros. Suivez ses guides !

Non, Paris n’est pas qu’une ville-musée. De part et d’autre du périphérique se déploient des offres culturelles abordables et insolites qui n’ont rien à voir avec l’image de nature morte que l’on prête à la capitale. Street art, nature, visites d’entreprises, ateliers, lieux alternatifs, bijoux d’architecture méconnus… la ville bouge au rythme du Grand Paris et se construit une image de métropole avant-gardiste.

Des visites insolites, pas que des grands classiques

Fruit d’une collaboration entre plusieurs acteurs franciliens (comités départementaux, Office du Tourisme et des Congrès de Paris, RATP, Welcome City Lab…), la plateforme #ExploreParis réunit l’ensemble de ces activités alternatives. Dans le cadre d’un contrat de destination signé avec l’État en 2016, hyper-centre touristique et banlieues parisiennes activent le « mode Airbnb » et proposent désormais de l’expérientiel à gogo.

« L’idée est de proposer des visites alternatives aux grands classiques parisiens, pour les touristes européens comme pour les Franciliens », rapporte Hélène Sallet-Lavorel, Directrice du comité départemental du Val-de-Marne. Dans le 94, on peut en effet faire du paddle sur la Marne, découvrir le savoir-faire des street artists de Vitry-sur-Seine, visiter le grand marché de Rungis (ou y déguster un menu gastronomique) et même visiter le chantier du Grand Paris Express. « Paris, ce n'est pas que des clichés ! En unissant nos efforts à ceux des départements des Hauts-de-Seine et de Seine-Saint-Denis, nous tentons d’offrir une vision plus insolite, moderne et alternative de la Métropole du Grand Paris ».

Vincent Chartier, Responsable communication au Comité départemental du tourisme en Seine-Saint-Denis, évoque également l’essor du tourisme industriel dans la région. Moyennant 6 euros, il est ainsi possible de découvrir les coulisses de la navigation aérienne à l’aéroport du Bourget, de pousser les portes d’un Stade de France sans supporters ou de visiter Placoplâtre, la plus grande usine de plâtre d’Europe. Le plus souvent, ce sont les salariés qui font faire le tour du propriétaire.

Voir Paris et ses habitants, autrement

À la carte des circuits urbains, parcours street art, ciné-balades et jeux de piste font aussi découvrir la capitale de façon ludique et immersive. Testée et approuvée, la ciné-balade de Montmartre fait redécouvrir le quartier de la butte à travers son histoire cinématographique et artistique. De Jean-Pierre Jeunet (Amélie Poulain) à Claude Lelouch (Itinéraire d’un enfant gâté) en passant par quelques clins d’œil à ses artistes peintres (Renoir, Utrillo, Lautrec…), la visite passe au peigne fin les lieux incontournables du 18ème arrondissement. On en sort, après deux heures de marche, nostalgique, la tête pleine de films à voir ou à revoir…

Partant à la rencontre d’habitants issus de l’immigration, les visites « Passeurs de culture » proposent enfin aux participants de découvrir les richesses multiculturelles de certains quartiers. Terres d’accueil à la confluence de plusieurs vagues d’immigration, les villes de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine et Fontenay-sous-Bois en sont les premières instigatrices et proposent chacune un parcours.

Sur #ExploreParis, le prix d’une visite dépasse rarement les 15 euros. À quelques exceptions près : comptez 17 euros pour visiter les coulisses du théâtre de Mogador, 40 euros pour un escape game dans la crypte de la Basilique Saint-Denis ou encore 85 euros pour passer une nuit à Rungis... Ça vaut le coup non ?

En savoir plus

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.