habillage
premium1
habillage
Le jour où Bernie Sanders a rendu les mèmes mainstream
© L'ADN / lifesimply.rocks via Pexels

Le jour où Bernie Sanders a rendu les mèmes mainstream

Le 25 janv. 2021

Dans les médias, sur les réseaux, dans nos échanges privés... Bernie Sanders, ses moufles et son air ronchon sont partout. Après une année particulièrement chargée en mèmes angoissés et viraux (avec mauvais jeu de mot), le sénateur démocrate a achevé de faire basculer le phénomène dans les pratiques du grand public.

20 janvier 2021. Alors que Kamala Harris, Michelle et Barack Obama sont tirés à quatre épingles pour l’investiture du nouveau président américain Joe Biden, le sénateur progressiste Bernie Sanders, lui, tire la gueule derrière son masque, ses moufles et sa parka kaki. Figé dans le temps par le photographe de l’AFP Brendan Smialowski, le cliché n’a pas tardé à faire le tour du monde. 

Il faut dire que la scène a de quoi faire sourire quand on pense à la solennité de l’événement en cours. À quoi pense-t-il, Bernie ? Est-ce le froid qui lui donne cet air ? Et puis que dire de son flegme presque débonnaire ? Le mystère reste entier. C’est peut-être en cela qu’il est devenu la nouvelle mascotte d’Internet, celle qui a fait basculer les mèmes Internet du côté mainstream du numérique. 

Un mème « grand public »

Détourné près de 10 millions de fois via une plateforme éphémère aujourd’hui hors ligne, l’image du sénateur de 79 ans est devenue un véritable mème Internet. Comme beaucoup d’autres avant elle bien sûr, à peu de choses près que celle-ci semble avoir transcendé les différents îlots communautaires du Web. 

Selon la plateforme de veille des médias sociaux Visibrain, le hashtag #BernieMeme a généré plus de 52 000 messages sur Twitter depuis l’investiture de Joe Biden, sans compter les 150 581 tweets générés par les hashtags #BernieSandersMittens et #BerniesMittens. Idem sur Instagram où les termes #BernieMemes et #BerniesMittens ont respectivement rassemblé 85 604 et 30 440 publications. Sur TikTok, le nouveau « grand-père adulé » du Web (selon les termes de Naomi Klein) fait aussi un carton avec près de 25 000 vidéos et plus de 280 millions de vues cumulées sous le hashtag #BernieSanders (toutes périodes confondues). 

Entre Bernie à la fête foraine, Bernie attendant l’hiver dans Game of Thrones, Bernie déjeunant sur l’herbe ou Bernie, esseulé sur le canapé du générique de Friends, chacun y est allé de son petit montage artisanal. Même le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'est servi de l’image devenue virale pour dissuader ses compatriotes de voyager face à la pandémie de Covid-19. 

Un « changement radical » pour la culture numérique

Pour l’investisseur et ancien collaborateur du média TechCrunch Josh Constantine qui analyse le phénomène dans un thread Twitter, l’image s’apparente à « un moment de changement radical pour les mèmes » car elle prend en compte la participation du grand public. 

Si Bernie Sanders est partout, et ce même dans nos discussions de famille WhatsApp, c’est parce que tout le monde en comprend le contexte et peut s’y identifier. Simple, apolitique, l’image est aussi extrêmement facile à décliner : « pas besoin de légende ou de trait d’esprit » : il n’y a qu’à faire glisser le fichier PNG du sénateur sur le fond de son choix. À noter que la couverture médiatique du phénomène a pris une ampleur nouvelle lorsque ce dernier, amusé par ces détournements, en a profité pour vendre des produits dérivés à son effigie au profit d’associations caritatives

Bref, un enchaînement de plaisanteries bon enfant que le magazine Wired va jusqu'à décrire comme un « reset culturel » et un soulagement collectif au lendemain des années Trump.

« Internet a connu de bons mèmes au cours des quatre ou cinq dernières années, mais il a souvent été difficile, au milieu des querelles politiques, de savoir quand intervenir avec une bonne blague. Mercredi matin, les gens se sont laissés aller – et soudain, c’est le rire qui a réchauffé tout le monde. » Quand on vous dit que les mèmes adoucissent les mœurs...

Margaux Dussert - Le 25 janv. 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Marrant cette insistance de la plupart des médias à insister sur le caractère apolitique de l'affaire ou au contraire à ignorer son caractère politique....Bernie sur un trône, Bernie en compagnie de super héros, Bernie dans Stars Wars, devant chez soi, etc... Beaucoup semblent vouloir afficher une adhésion politique et faire en sorte que le sénateur ne disparaisse pas des radars médiatiques et politiques, ce qui semblait le cas ces derniers temps. Comme une piqure de rappel....une façon de dire, ne l'oubliez pas, il compte...