habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
take-this-lollipop
© Jason Zada

10 ans après, le serial killer de Facebook est de retour

Le 22 oct. 2020

Sorti en 2011, le film interactif Take this Lollipop mettait en scène un sociopathe fouillant dans vos données personnelles pour vous traquer. Près de 10 ans plus tard, il revient. Et il est bien décidé à vous éliminer pour prendre votre place en réunion Zoom.

En 2011, le film d’horreur Take this Lollipop devenait une sensation virale, en particulier sur Facebook où l’on s’est partagé des centaines de milliers de fois le lien du film sous la forme d’une application Web. Aujourd'hui hors ligne, le court métrage interactif mettait en scène un tueur en série affairé à décortiquer la moindre des informations visibles sur le profil des utilisateurs qui s’essayaient à l’expérience. Sueurs froides garanties. 

Photos, date de naissance, conjoint, conjointe, enfants, domicile ou lieu de travail… le film, personnalisé en fonction de chaque spectateur, tentait déjà de nous sensibiliser au partage de données personnelles sur Facebook. 

En insistant sur ce lien ténu entre vie virtuelle et vie réelle, « il a codifié un sentiment collectif sur ce qui pourrait arriver si nos données personnelles tombaient entre les mains d'un harceleur », explique son créateur et scénariste Jason Zada à Rolling Stone

Une traque par webcam

Presque 10 ans plus tard, le vilain bonhomme qui a effrayé toute une génération s’attaque désormais à nos webcams. Dévoilée le 15 octobre 2020, la suite de l’expérience interactive, Take this Lollipop 2, plonge le spectateur dans une réunion virtuelle typique (pour ne pas mentionner Zoom) lors de laquelle chaque participant disparaît de l’écran dans des circonstances étranges.

Jusqu'au moment où... il ne reste plus que vous. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jason Zada (@jasonzada) le

Fuite de données et objets connectés, reconnaissance faciale, deep fakes… plus abstrait que le premier, le film nous alerte cette fois sur la manière dont notre image peut être manipulée et modifiée en ligne à des fins malveillantes.

« L'IA et les deep fakes sont tellement puissantes que les images de présidents, de célébrités et d'athlètes sont désormais susceptibles d’être profondément truquées, commente Jason Zada. Le premier volet de Lollipop mettait les gens en garde contre les dangers du partage d'informations personnelles en ligne. Aujourd’hui, nous voulons leur montrer comment quelqu'un peut réellement se faire passer pour eux. »

Tester l'expérience.

Margaux Dussert - Le 22 oct. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.