Un dragon céleste

Sur Twitter des références au manga One Piece dissimulent des insultes antisémites

© One Piece / Mont Corvo

Pour évoquer leur haine des juifs et dissimuler des insultes antisémites, de nombreux twittos détournent les personnages des « dragons célestes ».

« Les dragons célestes ont trop de pouvoir, c’est une dinguerie », « attention à ce que tu dis, les dragons célestes vont faire sauT ton compte » … Sur Twitter, il est assez fréquent de tomber sur des messages cryptiques. C’est notamment le cas de ceux qui emploient l’expression « dragon céleste ». Utilisée depuis quelques années, elle permet de parler des juifs en évitant tous bannissements pour messages haineux et antisémites.

Qui sont les dragons célestes ?

Pour comprendre pourquoi cette expression est utilisée, il faut se plonger dans la culture manga et tout particulièrement dans l’univers de One Piece. Dans la BD d’Eiichirō Oda démarrée en 1997 et toujours en cours de publication, les dragons célestes sont de nobles descendants d’un groupe de rois fondateurs. Ces derniers sont à l’origine d’une organisation connue sous le nom de « gouvernement mondial ». Ils considèrent les personnes qui ne sont pas de leur rang comme des esclaves, peuvent ignorer la loi et semblent protégés par une forme d’immunité permanente. Toutes ces caractéristiques semblent s’aligner avec la manière dont sont décrits les juifs dans la rhétorique antisémite propulsée par Alain Soral ou Dieudonné.

Une dérive qui remonte aux forums de JVC

L’usage de cette expression codifiée n’est pas né sur Twitter. En effet, le réseau social n’a jamais été concerné par l’algospeak, ces mots-clés que l’on modifie pour ne pas être censuré par un système de modération automatique. Sur TikTok ou YouTube par exemple, les mots sexe ou pénis sont souvent bipés à l’oral ou remplacé par les mots « s*xe » et « p3nis » pour éviter un shadowban ou une censure. En fait, l’usage de l’expression « dragon céleste » vient des forums de Jeux-Videos.com qui utilisent des filtres de mots-clés pour éviter les dérapages antisémites. Certains messages vieux de 2014 utilisaient déjà cette expression, de manière sporadique.

De quel antisémitisme est-il question ?

Les messages employant l’expression « dragon céleste » n’ont pas toujours de portée haineuse directe, mais véhiculent continuellement la même idéologie nauséabonde. On va employer ces mots pour parler d’une personne pingre ou riche, ou bien d’une personnalité influente dans les médias. Les tweets évoquant la soi-disant immunité judiciaire d’une personne, ou bien commentant une décision de justice vécue comme injuste (notamment sur l’affaire Marvel Fitness, un youtubeur ayant été condamné en appel pour harcèlement) y font aussi référence. Derrière l’emploi de l’expression, toujours la même idée : il faut se taire, et ne pas évoquer la communauté juive à voix haute, de peur de se faire bannir.

Une pratique qui s’étend à TikTok

Sur la plateforme de vidéo TikTok, l’utilisation du terme « dragon céleste » est aussi bien présente, avec un message antisémite parfois bien plus agressif. Quand on le tape dans la barre de recherche, on tombe très souvent sur des vidéos évoquant les dérapages négationnistes et interviews polémiques du rappeur Kanye West, présenté comme un fou ou un héros s'opposant à un soi-disant complot mondial. Mais chose étonnante, des tiktokeurs juifs commencent eux aussi à s'emparer de ce terme pour mettre en valeur leur communauté. Sans doute le début d’un retournement de stigmate.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.