Le prochain géant de la télévision

Contre Netflix, TF1 et M6 veulent devenir un géant télévisuel

© Bet_Noire via Getty Images

Les deux chaînes ont annoncé leur volonté de fusionner afin de créer un groupe suffisamment puissant pour lutter contre les plateformes de streaming comme Netflix.

641 millions d’euros. C’est la somme que va débourser le groupe Bouygues pour acquérir 30% du groupe M6, mis en vente par l'Allemand Berteslmann. Longtemps perçues comme concurrentes directes, TF1 et M6 vont donc fusionner sous la direction de Nicolas de Tavernost, l'actuel président du directoire de la sixième chaîne. 

Faire face au streaming

Outre les économies d’échelle réalisées pour les deux chaînes, le nouveau groupe devrait aussi pouvoir capter près de 70% du marché publicitaire télévisuel en France. Ce bouleversement du paysage audiovisuel semble pourtant se justifier face aux chiffres en constante évolution des plateformes de streaming. Netflix cumule 8 millions d’utilisateurs payants (pour 18 millions d’utilisateurs au total avec les comptes partagés d’après Médiamétrie) tandis qu’Amazon Prime en revendique 4 millions (7 millions d’après Médiamétrie). Le rapprochement permettrait de ralentir la dilution des audiences, renforcer la valeur de la publicité, mais aussi aider le groupe à mieux négocier les droits des grands évènements.

Trop gros pour réussir ?

Tout n’est pas encore joué pour cette fusion. Au cours des 18 prochains mois, ce rapprochement va devoir être négocié auprès du CSA, mais aussi de l'Autorité de la concurrence. À elles deux, les chaînes de télévision avaient généré en 2020 1,41 milliard d'euros de recettes publicitaires pour TF1 et 830 millions pour M6. Pour le moment, ni Matignon ni l’Élysée n’ont commenté l’opération. Qui ne dit mot consent ?

premium2
commentaires

Participer à la conversation

  1. Aurélien Terrassier dit :

    C'est pas si mal car TF1 a fait pas mal de progrès au niveau des séries par exemple tandis qu'M6 est en régression constante je trouve depuis plusieurs années déjà. Maintenant, il va falloir du contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.