habillage
premium1
premium1
Sur E=M6 Mac Lesggy veut vraiment vous donner confiance dans l'agriculture conventionnelle.
© M6/Link production

Mac Lesggy pris en flagrant délit de « fabrique d’ignorance »

Le 2 mars 2021

Souvent épinglé comme étant le porte-parole de l’agro-industrie, l’animateur de E=M6 est de nouveau sous le feu des critiques après une émission voulant légitimer des pratiques agricoles décriées.

« Les truies ne sont pas enfermées, elles sont juste bloquées pendant un certain temps pour ne pas écraser leurs petits ». « Nos cochons même s’ils ne sortent jamais ont un jouet dans leur cage pour s’amuser. » « L’agriculture conventionnelle ne tue pas la vie dans le sol, elle en ralentit les propriétés, mais il y a quand même de la vie. » « Les œufs de poules élevées en batterie ont la même qualité nutritionnelle que les poules élevées en plein air ».

Propagande industrielle

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ces phrases ne sont pas issues d’une brochure éditée par une agence de communication travaillant pour le secteur de l’agriculture conventionnelle. Elles sont extraites de la dernière émission de E=M6 diffusée lundi 1er mars 2021 et consacrée au monde agricole. Celle-ci a réuni 1,8 million de téléspectateurs d’après son présentateur Mac Lesggy.

Pendant plus de deux heures, l'émission prend des airs d’opération de séduction et de rassurance de la part de l'agriculture industrielle vis-à-vis des consommateurs. Le ton se veut sérieux, scientifique même, tandis que le message y est asséné avec la délicatesse d'une moissonneuse-batteuse : les cochons élevés sans voir la lumière du jour sont heureux, les œufs de poules élevés en batterie sont de qualité, le blé conventionnel et traité donne la meilleure baguette, et si on fait pousser les tomates hors sol dans une serre, c’est pour les protéger. On a l’impression d’y voir le reflet inversé de l'émission Envoyé Spécial de 2019 consacrée au glyphosate, qui avait généré bien plus de débats et de polémiques sur les réseaux.

Cette impression d’opération de communication se poursuit d’ailleurs sur ce terrain. L'émission a en effet été déclinée en plusieurs extraits qui ont été largement partagés sur Twitter, plateforme très appréciée des agri-influenceurs. Malgré les louanges et les applaudissements de cette communauté, il est aussi possible d’y voir des voix discordantes critiquant le message porté par l'émission et mettant en doute la rigueur de son travail scientifique et journalistique.

La partie sur l'élevage de cochons qui insiste particulièrement sur le jouet comme un élément assurant le bien-être de l’animal en a fait tiquer plus d’un.

L'émission contenait aussi tout un segment sur une « expérience scientifique » consistant à enterrer un t-shirt dans des champs d’agriculture biologique ou conventionnelle afin de voir les différences de dégradation dues à la présence de champignons et de micro-organismes. Dans l’extrait mis en ligne sur le compte Twitter de M6, on peut y voir le présentateur accompagné par Serge Zaka, un « Docteur en agroclimatologie » et entrepreneur expliquant que malgré une dégradation moindre, la vie est bien présente mais « ralentie » dans des sols traités par des techniques conventionnelles.

De quoi faire lever un sourcil à plus d’un internaute, pas vraiment convaincus par la méthode ou la manière de tordre la réalité.

Vulgarisation scientifique au service des lobbies

Ce n’est pas la première fois qu’E=M6 et son présentateur Mac Lesggy se font les relais de la communication du secteur industriel sous le prétexte d’un vernis de vulgarisation scientifique. C’est d’ailleurs la principale activité de la société de production en charge de l'émission, Link Production, qui travaille entre autres pour Total, Casino ou Interbev, le lobby français de la viande et de l'élevage bovin. Télérama avait déjà relevé en 2017 les accointances entre la société de production et l’Aprifel, le lobby des producteurs de fruits et de légumes, pour une série d'émissions spéciales “nutrition” faisant la part belle aux tomates d’hiver cultivées sous serre.

Lui-même très présent sur les réseaux, Mac Lesggy est bien souvent épinglé pour son lobbying pro industriel. Avec d’autres twittos influents, il participe régulièrement aux polémiques sur le nucléaire, les pesticides, les OGM et bien d’autres sujets en se donnant une image de « défenseur de la science » en lutte contre les fake news et les charlatans. Dans le livre Les Gardiens de la raison de Stéphane Foucard, Stéphane Horel et Sylvain Laurens, il est classé parmi les « marchands de doute », aux côtés de Géraldine Woessner, Emmanuelle Ducros ou Laurent Alexandre dont le point commun est de mettre en avant de la sound science – une pratique scientifique basée sur des analyses en laboratoire plébiscitées par les industriels du tabac ou des produits phytosanitaires plutôt que sur des études épidémiologiques.

Bien moins visibles que les louanges qui ont accompagné l'émission, les critiques vis-à-vis d’E=M6 ont toutefois eu un effet positif : celui de rappeler l'existence de l'excellent documentaire La fabrique de l’ignorance, qui porte justement sur l’instrumentalisation de la science par les industriels. Celui-ci est toujours disponible gratuitement sur la plateforme d’Arte.tv. et sur YouTube.

David-Julien Rahmil - Le 2 mars 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Heureusement y a quelqun qui mets un peu d’ordre au sujet de l’èmission du lundi dernier...
    La honte d’entendre ce Mac Lessgy... il doit croire qu’on sait pas qu’est-ce que c’est le conflit d’interêt ce con

  • Cette émission est un tissu de tromperie qui mériterait que le CSA s'en occupe pour mettre cet illusionniste au pas. Faire avaler autant d'informations aussi manipulées au moment du Salon de l'Agriculture est scandaleux. Carton rouge à M6

    • Votre post montre bien à quel point nous sommes rentré dans dictature de la pensée unique . Et hop quand nous ne pensons pas comme vous malgré une information étayée et scientifique , nous devons passer devant le juge de la bien-pensance. Tres très inquiétant pour la démocratie...

  • Vous croyez vraiment ce que vous dites ?
    Je vous propose un petit jeu, on va inverser les rôles. Mais ne vous inquiétez pas, vous aurez aussi droit à un petit jouet !
    Tellement décevant.

  • Et il a plutôt raison.
    Tout le monde se croit expert en agriculture en tombant dans de l'émotion. Que ces gens cherchent à savoir avant toute chose, ils comprendront par eux même qu'ils ont tout à apprendre.

  • Honteux! Ce présentateur à dû toucher de belles commissions. Retournez aux brosses à dents, vous serez moins nuisible!₩

  • Bravo et merci pour cet article pertinent.
    Attention au piège néanmoins qui se cache dans le reportage d'Arte La fabrique de l'ignorance. Aucun industriel de la pharmacie n'y est épinglé (étonnant car c'est le 1er secteur en matière de conflits d'intérêt avec les scientifiques). La retentissante affaire pour imposer un médicament plutôt qu'un autre avec les fausses publications scientifiques dont celle du Lancet n'est pas mentionnée, étonnant non ? Car pour illustrer un tel sujet quoi de mieux que ces fausses publications scientifiques ?
    Alors si la première partie relate des faits historiques validés, c'est pour mieux cautionner deux dogmes non scientifiquement démontrés sur les crises climatique et sanitaire. Une excellente illustration de la désinformation. Le crime presque parfait.

  • c'est tres bien d'avoir un avis sur la forme, mais sur le fond qu'avez vous a dire, factuellement et argumenté ? Aussi pourquoi pas faire référence à Mr Foucart , je respecte son point de vue qui n'est pas le mien, mais vous pourriez au moins avoir l'honneteté de rappeler que ce Mr Foucart bloque tous les comptes sur twittter qui ne sont pas de son avis... une façon assez triviale de répondre aux arguments qui desservent son point de vue

  • L'auteur de cet article a fait un compliment bien involontaire - à l'insu de son plein gré - à MacLesggy et son émission:

    "On a l’impression d’y voir le reflet inversé de l'émission Envoyé Spécial de 2019 consacrée au glyphosate, qui avait généré bien plus de débats et de polémiques sur les réseaux."

    Oui, c'est le reflet inversé: l'information (MacLesggy) c. une désinformation outrancière. C'est bien pour ça que l'Envoyé spécial avait généré autant de polémiques et autant de signalements au CSA qui avait choisi à l'époque de fermer les yeux.

  • Pathétique ! la "propagande industrielle" c'est très mal, mais la propagande anti-industrielle, alors ça c'est très bien ! "instrumentalisation de la science par les industriels", mais jamais par les écolos ? Et si on distinguait plutôt le vrai du faux, plutôt que des préjugés anti-capitalistes ?

  • Ne pas opposer les agricultures, donner la parole aux agriculteurs, adopter une démarche rationnelle, via des expérimentations, des résultats et des comparaisons... Loin des dogmes et des idées reçues. Puisse cette émission avoir instillé le doute dans l'esprit des personnes qui ne connaissent l'agriculture qu'a travers les discours haineux des écologistes (je parle des politiques pas des scientifiques) et puisse cette émission servir à reconsidérer nos agriculteurs à leur juste place. Bien loin de l'agriculture fantasmée par ceux qui ne la connaisse pas, il est grand temps que notre société découvre la réalité et le quotidien des 4% des personnes qui nourrissent les 96% restant.

    • Et sur ces 4%, quel est le pourcentage qui nourrit avec de la merde le reste de l'humanité ? Pouvez-vous m'expliquer , vous qui avez l air bien mieux renseigné que moi, pourquoi mon fournisseur de viande de porc, qui élève lui même ses cochons en plein air, n a pas besoin de mettre en cage ses truies lorsqu elles allaitent leurs petits, et ceci dès les 1ers jours, sans pour autant avoir à déplorer de regrettables accidents de porcelets écrasés par leur mère ?
      Peut-on aussi m'expliquer pourquoi l'émission ne montre pas les enclos/salles ou cages dans lesquelles les mères et les petits sont réunis et gambadent sûrement joyeusement quand tout risque est passé car les porcelets sont assez vifs pour se dégager ?
      L'agriculture bio et traditionnelle ne servirait donc à rien ? Pourquoi verser autant de subventions aux agriculteurs qui passent au bio alors ? J attends avec impatience que vous eclairiez ma lanterne, monsieur le connaisseur !

    • Mon "grand père " refusait les produits phyto sanitaires et réussissait à nourrir sa famille, plus quelques personnes.
      Comme je ne sais pas ce que l'on met dans les champs, tout ce que je peux produire moi même je la fait.
      20 kg de tomates, des carottes et poireaux qui poussent ensembles..... et le goût de mes produits n'a rien à voir.
      Évidemment, je ne peux hélas pas produire assez.......

  • Nous avons été choqués par l’émission sur le blé. Exit les fongicides et autres substances chimiques mis dans les silos . A force de ralentir la vie elle finit par disparaître.

  • c’est inadmissible d’orienter les questions pour avoir des réponses adéquates à ce que l’on veut dire! c’est scandaleux de dire qu’on ne peut pas nourrir la planète sans pesticides et de décourager les agriculteurs prêts à faire des efforts à se dire que ça ne sert à rien. C’est criminel !

  • Incroyable cette manière de décrier tout ce qui ne va pas dans le sens du politiquement correct.
    Oui, ce qui est dit est vrai, l'agriculture conventionnelle produit des aliments sans résidus dans la majorité des cas, lorsqu'elle est produite en France par des agriculteurs fiers de leur métier et conscients de leurs responsabilités.
    D'ailleurs, si vous avez gardé votre esprit critique, vous vous serez rendu compte que les experts ont montré le pour et le contre de chaque manière de produire, en laissant les choix éthiques à la charge du consommateur. Est-on prêt à augmenter fortement le coût de nos aliments si tous les agriculteurs passaient au bio? Et il ne s'agit pas d'un débat qui devra être tranché par des bobos au pouvoir d'achat élevé, mais par la population dans son ensemble...

  • c'est fou comme les mêmes éléments de langage circulent dans la mouvance de l'écologie politique... Après David Belliard et Stéphane Foucart, David-Julien Rahmil qui parle aussi de fabrique de l'ignorance à propos de cette émission ! Evidemmenet c'est un pilonnage en règle et concerté.. Nos chantres militants de la décroissance se sont donnés le mot...
    Mac Lessgy a fait une vulgarisation grand public et une conclusion ludique pour celle qui compare trois types d'agricultures qui produisent du blé qui permettra de faire une baguette. Et devinez qui a gagné dans une dégustation à l'aveugle ? La baguette de l'agriculture conventionnelle ! Alors bravo Mac Lessgy.
    Toutefois une petite requête : pourriez vous vous habiller de façon plus décontractée pour aller dans les champs ?

  • Enfin une émission qui montre la nécessité et la vérité sur nos agriculteurs. Si tous les agriculteurs étaient bio nous serions tous morts de faim. Vos critiques sont nulles et prouvent encore le manque de connaissance totale des écologistes qui ne pensent qu aux complots.
    Comme beaucoup de français, je fais attention à mon échelle et je suis entourée de boboecolos autour de chez moi. Ils pensent bien faire mais ne connaissent rien et font n importe quoi. Donc, arrêtez de critiquer et aller voir comment travaille nos agriculteurs, car le bio est bien plus dans les lobbies que le conventionnel. Bravo à e=m6.
    Salutations

  • J'ai aussi été outrée par cette émission. Les pesticides qui ne tuent pas la vie dans les sols, les caillebottis ultra propres et confortables pour les cochons, j'en passe et des meilleures... C'est inadmissible de tromper ainsi les Français et les encourager à ne pas changer leur façon de consommer. 🙁

  • La démarche de mettre en comparaison du semis à l'assiette 3 modes différents d'agriculture est en soi intéressante et mériterait d'être plus souvent utilisée car dans ce domaine, où tout varie beaucoup, même au sein d'un seul mode agricole, il faudrait disposer de plusieurs répétitions.
    Il manque une réflexion à propos du bio: sa dépendance à l'élevage et qui conduirait, en le généralisant, à devoir augmenter beaucoup les surfaces en élevage et donc à réduire celles en culture végétale; et dans le cas inverse à voire les rendements en productions végétales diminuer bien au delà des 50% qui sont annoncés dans le reportage à propos du blé en Bio, et cela faute d'approvisionnements suffisants en fumier.

  • Bonjour
    J'ai été scandalisée par cette émission qui au départ se présentait comme objective. Mais au fur et à mesure que l'émission avançait, je me demandais pour qui roule Mac lesggy ! Qu'avec tout ce que l'on sait aujourd'hui, ce vendeur de brosse à dents ose dire et montrer cette émission de fausses informations ! Mais ce qui me choque le plus c'est qu'on puisse la diffuser à une heure de grande écoute. Je pense être assez informée et vigilante mais j'ai eu un moment de flottement en visionnant ce ramassis d'intox. C'est scandaleux de vouloir faire croire aux gens que quelque soit l'oeuf ou le pain qu'ils mangent c'est du pareil au même. Ce monsieur mériterait qu'on lui fasse un procès pour désinformation et mise en danger de la vie d'autrui avec les producteurs de l'émission. Merci à vous d'avoir si bien réagi et d'avoir fait cet article qui remet les choses à leur place et ce monsieur à ce qu'il est : un propagandiste de l'industrie agroalimentaire.
    Bien à vous
    Sylvaine Cencig

  • Pour une fois qu’un homme défend les agriculteurs, on le dit à la solde des lobbys, quand c’est l’inverse parfois sans aucune preuve tangible on dit hourra ! Moi je dis quand on importera notre alimentation on diras quoi ? Et c’est pas dans 10 ou 20 ans c’est pour demain.

  • Quel déception, moi qui aimait tant mac Lesggy dans ma jeunesse.
    Il expliquait simplement des choses compliqués, en s'appuyant sur la science.
    Mais comme beaucoup, il n'est pas tout blanc malheureusement...

  • Merci de nous ouvrir les yeux sur cette émission. Nous devons communiquer et parler autour de nous au sujet de ces émissions qui prônent les intérêts des géants de l'industrie au détriment de la vraie information

  • Il fait arrêter votre délire.. Vous êtes qui écrire des bêtises pareilles... Vous avez raisons continuer de casser du sucre sur le dos des agriculteurs.. Rapprochez vous du monde rural au lieu de faire le donneur de leçon. Le reportage était objectif, vos propos ne le sont pas. Les informations étaient basées sur des données réelles. Vos propos ne le sont pas !

  • Pendant ce temps la 2 a fait a 23 heures un débat antipesticide comme elle sait le faire : des incantations, des assertions, la culpabilisation des agriculteurs non bio , mais aucun essai aucun test aucune analyse ..

  • Cet article est décevant au possible et presque insultant. Je suis agronome et pro-bio et bien-être animal, et bien que vous soyez en droit de critiquer le message politique et lobbyiste de l'émission, vous remettez en cause les éléments scientifiques qu'elle contient en sous-entendant qu'ils ne sont pas fondés et ce, sans avoir fait la moindre recherche vous-même ni apporter le moindre élément de preuve. Le test du tshirt est tout à fait valide scientifiquement et le "test du slip" (car nous avons de l'humour en agronomie) est un test répandu et, s'il ne vaut pas une analyse d'activité biologique des sols, reste un bon marqueur. Il est également exact que les sols qui "subissent" l'agriculture conventionnelle sont vivants, même si leur activité est moins élevée. Je ne dis pas que ces pratiques ne sont pas néfastes, attention ! Mais vous sous-entendez ici que ces sols pourraient être morts (dans ce cas, rien n'y pousserait....), mais non. Il existe une différence entre les deux, que l'expérience et l'émission soulignent correctement. Les oeufs de batterie ont effectivement la même qualité nutritionnelle que les autres, tout comme les céréales conventionnelles par rapport aux bio. Le bio est positif pour beaucoup de raisons, mais il n'a pas d'influence sur la valeur nutrionnelle des aliments. Alors je vous en prie, critiquez ce qui est critiquable, l'orientation du message, ce ne sont pas les sujets qui manquent. Mais ne venez pas remettre en cause la validité scientifique des faits (que chacun peut ensuite interpréter et c'est sur cette interprétation que porte le débat) sans avoir fait la moindre vérification de votre côté. C'est insultant pour les équipes qui travaillent derrière, pour les professionnels du secteur et surtout, cela montre que vous n'avez pas fait votre travail et participez à orienter votre public avec des messages lobbyistes (dans un sens positif ? Sans doute, le lobbying peut également être positif) et sans leur donner toutes les clés de compréhension nécessaires.

  • @Azeleen l'agronome : des études existent par ailleurs qui dénoncent l'appauvrissement des caractéristiques nutritives de tous les aliments issus de l'agriculture productiviste (ce que peut devenir l'agriculture "bio"). L'article du nouvel obs "Une pomme de 1950 équivaut à 100 pommes d’aujourd’hui" en fait le détail et se conclut par "De même, si les produits bios sont cueillis avant maturité, ils sont finalement moins riches en nutriments que des produits mûrs de l’agriculture traditionnelle. Seule stratégie pour remettre de la vie dans son assiette : choisir des aliments mûrs, produits de manière non intensive et partir à la chasse aux variétés oubliées. Une épopée.". Ce qui contredit vos affirmations péremptoires.