habillage
Sur les réseaux, le confinement saison2 ne passe plus
© Camrocker via Getty images

La première semaine de reconfinement, vue par les réseaux

Le 9 nov. 2020

Loin d’atteindre les chiffres record du premier confinement, la période actuelle fait toutefois bien réagir Twitter. Les internautes questionnent notamment l’efficacité des mesures prises par le gouvernement.

Finis les applaudissements aux fenêtres, les photos de pain au levain maison et les longues heures à occuper avec des enfants désœuvrés. Pour ce confinement saison 2, on a l’impression que les scénaristes manquent d’imagination, et ça commence à se voir sur les réseaux.

Un sujet qui lasse vite

D’après Visibrain, la plateforme de veille des réseaux sociaux, ce nouveau confinement était bien le sujet français le plus commenté de la semaine sur Twitter avec 1 691 636 tweets publiés depuis le 30 octobre. Mais c'est près de quatre fois moins de messages que lors du premier confinement, en mars, sur une même période de temps. Et l'intérêt va décroissant : le premier jour de reconfinement a entraîné un fort volume de tweets (115 000 messages sur le sujet) tandis que le reste de la semaine a connu une lente décrue, comme le montre le graphique.

Drôle de confinement

L'impression d’avoir à affronter une mesure sanitaire en demi-teinte se voit dans les tweets les plus partagés. Les internautes font preuve d'incompréhension ou de colère face à un confinement jugé « moins respecté que le premier ».

En revanche, les rayons de supermarchés vides et le manque général de civisme de certains consommateurs rappellent les heures les plus sombres du premier confinement.

Et #bonlundi surtout

Enfin, la semaine ne serait pas complète sans un mouvement de grogne en train de monter sur Twitter. C’est notamment le cas des lycéens qui dénoncent, avec le hashtag #BonLundi, le non-respect des consignes sanitaires au sein des établissements scolaires. Partagé 22 584 tweets depuis la semaine dernière, ce hashtag pourrait bien devenir le cri de ralliement d’un mouvement plus large dans les semaines à venir.

David-Julien Rahmil - Le 9 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.