habillage
premium 1
premium 1
Des silhouettes de gens qui portent des masques
© Pavlo Stavnichuk via getty image

Pourquoi assiste-t-on à une épidémie de hashtags mal orthographiés sur le coronavirus ?

Le 10 mars 2020

Sur les réseaux, les hashtags Coronavirus et Covid 19 ont été postés plus de 59 millions de fois depuis leur apparition en décembre 2019. Pourtant ils sont loin d’être les seuls mots-dièses utilisés pour taguer ce sujet fiévreux.

Pour se tenir au courant de l’évolution de l’épidémie du coronavirus en France et dans le monde, Twitter semble être à première vue un outil indispensable. Très souvent en tête des tendances, les hashtags #coronavirus ou #Covid-19 permettent de regrouper l'information sur l'épidémie très rapidement. D’après la plateforme de veille des médias sociaux Visibrain, les deux mots clés et leurs variantes ont été postés 59 075 186 depuis le début du mois de décembre 2019, avec une nette augmentation à partir du 20 janvier 2020.

 

Un jour, un hashtag différent

Pourtant, les utilisateurs de Twitter ont pu remarquer l’apparition d’autres hashtags dans les trending topics. Il s'agit bien souvent de petites coquilles... Coronovirus, Coronarovirus, Coronarvirus, Coronaravirus, Coronarivus, etc. On ne compte plus les variations. Cet internaute en a même fait une liste. D’autres préfèrent plaisanter sur le sujet.

Loin d’être anecdotique, ces hashtags mal orthographiés ont été très largement relayés sur les réseaux. D’après Visibrain, la palme revient à #Coronovirus qui a été retweeté plus de 701 000 fois depuis le début du mois de janvier. Les internautes ne sont d’ailleurs pas les seuls à utiliser ces hashtags ratés. Les médias et des personnalités politiques tweetent des articles ou des messages en utilisant les mauvais mots clés.

C'est la faute à l'immédiateté

L’apparition de ces hashtags faussés dans l’onglet tendance est largement due à l’algorithme de Twitter. Ce dernier est programmé pour détecter les mots-dièses qui percent rapidement à un instant T. Le terme « coronavirus », qui est utilisé depuis plusieurs mois n’apparait plus que très rarement en trending topic pour la simple raison qu’il est a été trop retweeté. Les internautes font donc des fautes (intentionnelles ou pas) afin de faire apparaitre un nouveau hashtag en tendance. Pour Michaël Szadkowski, @szadkowski_m, en charge de la rubrique Pixel sur le Monde.fr, ces hashtags faussés ne sont pas non plus corrigés par la plateforme qui est pourtant parfaitement au courant.

Quand l’un de ces mots-dièse est entré en trending topics il est automatiquement proposé à tous ceux qui commencent à entrer un hashtag dans leur post. Soit les auteurs ne font pas attention à la faute, soit ils décident de garder la mauvaise orthographe afin de bénéficier d’une plus grande visibilité sur les réseaux. Fait amusant, Facebook est lui aussi touché par cette épidémie de hashtags faussés. En tapant le début du mot coronavirus dans la barre de recherche, le terme « coronarovirus » apparait à plusieurs reprises. Heureusement, le réseau social redirige automatiquement les utilisateurs vers une page Web officielle du gouvernement comportant des informations sur l’épidémie.

Depuis quelques jours maintenant, ce sont les hashtags #Covid19France et #CoronavirusFrance qui semblent avoir la cote. Le premier est surtout utilisé depuis le 1er mars et semble déjà s’essouffler tandis que le second a été utilisé 322 895 depuis le début de l’épidémie.

David-Julien Rahmil - Le 10 mars 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.