premium 1
premium 1 mobile
hack-facebook-feed

Il hacke le feed Facebook et envoie 20 dollars à Mark Zuckerberg pour s’excuser

Le 2 mars 2018

Un freelance a développé une extension Chrome capable de pirater le feed Facebook. Il a envoyé une lettre à Facebook dans laquelle il explique sa démarche.

« Cher Mark Zuckerberg, je voudrais m’excuser. » C’est avec ces mots que Louis Barclay commence sa lettre, envoyée à la maison mère du réseau social à Menlo Park en Californie. Dans la correspondance, le jeune homme annonce au patron de Facebook qu’il a tout bonnement hacké le Feed grâce à une extension Chrome de son invention, nudgeware.io .

Ce petit logiciel utilise le « talon d’Achille du réseau social », selon le freelance : la fonctionnalité « unfollow », ne plus suivre, qui fait disparaître les personnes et les pages du flow du mur de l’utilisateur. « Je me suis demandé, explique le fondateur de Nudge dans un post sur Medium, ce qui se passerait si je poussais cette fonctionnalité à ses limites ? Donc j’ai littéralement arrêté de suivre tout le monde et toutes les pages, et quelque chose de beau est arrivé : j’ai fini avec un News Feed entièrement vierge. »

Gain de 120 heures par an

Dans un précédent billet sur Medium, posté en septembre 2017, Louis Barclay estime que Nudge peut faire gagner 20 minutes par jour à l’utilisateur, soit 120 heures par an. Car, selon lui, le feed est la partie la plus addictive de Facebook, d’autres fonctionnalités restant un « formidable outil social », selon le créateur.

Choisir plutôt que de subir

« C’était comme si j’avais hacké Facebook - comme si j’avais choisi par moi-même comment utiliser votre réseau social, plutôt que de vous laisser choisir pour moi », écrit encore Louis Barclay à Mark Zuckerberg. « Malheureusement pour vous, cela veut dire que je ne vois plus vos sinistres, mais hautement lucratives, publicités ciblées. C’est la raison pour laquelle, dans la même enveloppe que cette lettre, j’ai aussi joint un croustillant billet de 20 dollars - pour me rattraper de l’année de revenus publicitaires que je vous ai volée », ironise l’auteur du post.

Clap

Le post Medium de Louis Barclay a été « clapé » (l’équivalent de « liké » sur Medium) 2 800 fois. Le créateur de l’extension a aussi relayé son article sur Facebook. Et Seth Rosenberg, un ancien chef de produit chez Facebook de 2013 à 2016 a commenté : « Le bouton “unfollow” a été le premier chantier sur lequel j’ai collaboré chez Facebook. Ravi que vous en fassiez bon usage ! ». Les deux hommes se connaissaient d’une précédente collaboration à Goldman Sachs où Seth était investisseur.

Vider son Feed n’est pas la seule fonctionnalité proposée par Nudge. L'extension est aussi un chronomètre qui vous avertit lorsque vous passez plus de 15 minutes sur des sites addictifs comme Facebook ou quand vous quittez un site pour y retourner compulsivement quelques secondes après. Par ailleurs, Nudge vous déconnecte facilement de Facebook par un simple clic et fait disparaître les notifications dans vos onglets en haut de la page du navigateur.

Du « push » au « pull »

Interrogé par la rédaction de l’ADN, Louis Barclay s’estime heureux de ne plus avoir de News Feed. « Cela ne m’a jamais manqué. Je peux toujours avoir les mêmes informations, les photos de mes amis, si je le veux vraiment. Mais maintenant, c’est moi qui demande, plutôt que de laisser Facebook me dire quoi regarder. Ce que j’essaye de dire, c’est que tout le monde devrait le faire parce que l’impression est formidable, mais je comprendrais que certaines personnes ne le fassent pas parce qu’elles sont attachées à leur Feed ».
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.