premium 1
Une personne en train de photographier une prise de parole scénique avec son téléphone portable
© Django via Getty Images

Comment réussir un événement augmenté ?

Mylène Bertaux
Le 21 mars 2019

Quelle est la recette magique pour donner vie à un événement sur la Toile ? L’agence black lemon, en partenariat avec L’ADN a livré ses secrets lors d’un talk. Compte rendu.  

Et si pour faire parler de sa marque sur les réseaux, il fallait tout miser sur un event IRL (in real life) ? Lors de la première « Lemon Talk » baptisée « Event : la content factory rêvée des marques et influenceurs », l’agence black lemon en collaboration avec L’ADN s’est penchée sur la question. Chloé Loizon, chargée des relations influenceurs de Givenchy parfum et le blogueur et influenceur Nicolas Plasmondon, alias Le Petit Français, étaient également présents.

On attend une année record sur le secteur de l'événementiel en 2019 avec une hausse attendue des investissements de 5 à 10%. Mais le secteur a évolué. Les marques misent aujourd’hui sur l’expérience pour donner envie au public de partager du contenu sur les réseaux. Cependant, 43% des organisateurs considèrent comme essentielle l’utilisation des médias sociaux contre seulement 35% des participants. Comment les convaincre ? 

Marques, de la culture à la contre-culture

La part des investissements publicitaires est largement canalisée sur le Web (41,7%). Et les marques ne misent plus seulement sur la publicité, mais sur leur engagement en faveur d’une cause, à l’instar de Barbie et ses nouvelles poupées ingénieurs. Côté égérie, les marques n’hésitent plus à faire appel à des célébrités décalées par rapport aux codes classiques. Ainsi Lacoste se réconcilie avec sa touche street en misant sur le chanteur Moha La Squale. Ou encore Chanel qui fait appel au registre de l’humour avec la « connasse » Camille Cottin.

Audiences : du storytelling au storyliving

Exit la communication top down où le public se rassemblait autour d’un canal pour la grand-messe du 20h, par exemple. Aujourd’hui, une génération en quête d’expériences engageantes, aussi bien sur la Toile que dans la vie, a pris le dessus. Alors, le nouveau Graal pour les marques est de miser sur la « Shareability », portée par des objets de communication hybrides avec une partie dans le réel, une autre sur les réseaux.

Les événements augmentés

Les réseaux sociaux multiplient le potentiel de diffusion d’un message. Ces événements augmentés font apparaître de nouveaux métiers et modèles d’agence. L’event devient un alibi pour communiquer sur les réseaux et démultiplie son potentiel de visibilité. La mesure principale n’est alors plus le nombre de participants, mais le reach ou le nombre de personnes atteintes.

Comment faire de son événement une content factory ?

60% des consommateurs ont déjà découvert une marque sur Instagram. Mais produire du contenu et animer des espaces de social media peut vite devenir coûteux. La solution ? Miser sur une direction artistique cohérente avec une scénographie minutieusement pensée pour les réseaux.

Miser sur un réseau d’influenceurs, en cohérence avec les valeurs de la marque est aussi un point clé. 70% des adolescents font confiance à un influenceur plus qu’à une célébrité traditionnelle. Mieux : utiliser la co-création et intégrer les influenceurs dans la création pour faciliter le partage. Ainsi, à la frontière entre social media, storytelling et brand content, l’événement augmenté peut donner toute sa mesure. 

>> Retrouvez l’intégralité de la présentation :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.