Des faux amis sur Discord

Qui sont les « chatters », ces travailleurs qui bidonnent les communautés Discord ?

Dans la famille arnaques et dark patterns, je demande les « chatters ». Contre quelques dollars, des armées de travailleurs précaires proposent de gonfler votre communauté Discord et d'animer le lancement de votre NFT.

Le 4 septembre dernier, le cryptoinvestisseur Masson Versluis postait sur son compte Twitter une vidéo sidérante. On y découvrait un appartement où de jeunes asiatiques tapaient frénétiquement sur leurs claviers d’ordinateur. Sur les écrans, des fenêtres de chat Discord. Masson accompagne la vidéo du commentaire suivant :

« On vient juste de m’envoyer ça sur Discord, par un mec qui me disait qu’il pouvait recruter une équipe de “chatters” afin de rendre n’importe quel Discord, attractif.

Il a dit que ces gens étaient ses employés.

Putain, mais qu’est-ce qui se passe mec… »

Sur le principe, cette vidéo rappelle fortement les fermes à clics qui avaient émergé il y a quelques années en Chine. À cette époque, ces armées de petites mains s'occupaient à augmenter le nombre de vues ou de likes de n’importe quel contenu sur les réseaux. À mi-chemin entre un bot et un faux follower, le travail de ces « chatters » s'avère plus complexe que le dépôt d'un like ou d'un petit cœur.

Rendre la communauté en ligne attractive

Que ça soit pour faire monter la notoriété d'une chaîne Twich, assurer le succès d’un projet NFT ou l'envolée d'une cryptomonnaie, les serveurs Discord sont devenus un rouage essentiel pour tous les projets qui doivent mobiliser une communauté d’Internautes. Dans le monde physique, l'adage est connu : la foule attire la foule. Hé bien, sur les Internets, le principe est strictement inchangé : un serveur Discord vide ne fait pas bonne impression. C’est là qu’interviennent les « chatters ». En meute, ils vont surinvestir les fils de conversation de leurs clients, rebondir sur tous les sujets et donner l’illusion d’une communauté active et engagée.

Pour 10 dollars sur Fiverr

Pour mesurer le succès de cette nouvelle pratique, il faut aller sur Fiverr, l’une des plateformes de travailleurs indépendants (et souvent pauvres) les plus populaires du Web. En tapant les mots Discord Chatter Service, il est aisé de tomber sur une multitude de comptes proposant leurs services. La plupart travaillent depuis le Nigéria, l’Inde ou le Pakistan. Pour une dizaine d’euros par jour, ils proposent de discuter dans les serveurs Reddit, d'animer les communautés, d’accueillir les nouveaux venus, de recruter de nouveaux membres et même de nouer des liens spéciaux avec certains membres influents. Ces activités s’accumulent souvent avec d’autres compétences comme la mise en place et la modération de serveurs. Une sorte de community manager donc, spécialisé sur Discord, très bon marché... et peu regardant sur les tâches demandées.

Les meilleurs alliés des arnaqueurs NFT

S’ils indiquent travailler pour tous les types de serveurs, il est clair que ce sont les Discords dédiées aux projets NFT qui ont le plus de demandes. Les « chatters » en ont d'ailleurs conscience puisque beaucoup arborent un avatar en forme de singe ou d’animal anthropomorphique rappelant l'esthétique Web3. En effet, pour vendre beaucoup de NFT très rapidement, il faut pouvoir générer de la hype pendant le Mint (voir notre lexique NFT en cliquant sur ce lien), période où il est possible pour une communauté, d’acheter des NFT avant leur mise en vente officielle.

C’est dans ces moments-là que les « chatters » se révèlent être les plus précieux. Ils vont aller recruter sur d’autres forums, mettre en confiance les nouveaux venus, et donner l’impression que le projet pour lequel ils travaillent en secret est solide. Une chose est certaine. Ils sont, pour le moment, difficilement identifiables et sont donc l’arme parfaite de tous les arnaqueurs.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire