premium 1
Un vieil homme à barbe blanche écoute de la musique à travers un casque audio
© DragonImages via Getty Images

Oubliez Jacquie et Michel : le podcast érotique est bien plus éthique

Le 24 avr. 2019

Produit par une industrie peu scrupuleuse et diffusé par des plateformes multimillionnaires, le porno dit « amateur » est au top de son succès et du sexisme. Mais il existe une petite communauté qui est en train de prendre sa revanche sur cet univers ultra normé : il s’agit du porno sonore.

Commençons tout de suite par un petit rappel. L’ASMR et le porno sonore ne sont pas la même chose. Le premier consiste à créer des frissons et une sensation de bien-être au niveau du cuir chevelu. Le second s’apparente à une fiction audio érotique racontée à la première personne dont la vocation est de vous émoustiller. La communauté la plus active se retrouve sur Reddit, sous le nom de GoneWild Audio. Très peu connu en France, ce subreddit a récemment été mis en avant par Claire Richard dans son livre (et sa série de podcasts sur Arte Radio), Les chemins du désir.

Le plus important dans le porno... c'est le scénario !

Sur ce forum qui rassemble 272 000 membres, on trouve de nombreux enregistrements titrés, avec des tags bien précis. Certains sont réalisés en improvisation totale, d’autres sont scénarisés avec des monologues très variés. On y trouve bien évidemment les mêmes fantasmes que sur les sites porno classiques. De la baby-sitter docile au docteur coquin, il y en a pour tous les goûts. Même si une majorité de la production est réalisée par des femmes et répond aux désirs et fantasmes masculins hétérosexuels, il est toutefois possible de trouver des enregistrements faits par des hommes, à destination des femmes hétérosexuelles.

À la différence des vidéos qui se concentrent uniquement sur l’acte sexuel, le porno audio réintroduit de la narration. Les actrices et les acteurs simulent avec leur voix des fellations ou des orgasmes, mais ils donnent aussi beaucoup d’espace au « setting » - comprenez ici le scénario qui mène à l'acte sexuel. S’ajoute à ça la voix des contributeurs, qui, d’après les utilisateurs Gonewild Audio, apporte une proximité et un sentiment d’intimité difficile à obtenir avec une vidéo. « Dans la plupart des enregistrements, la voix vous parle directement, confie un anonyme au média jezebel.com. Il est possible d’imaginer son visage ou son corps comme bon vous semble. Vous ne faites pas que regarder d’autres personnes en train de faire l’amour, vous mettez en pratique vos propres fantasmes. Ça émoustille l’imagination et c’est vraiment très amusant ».

Rien n'est vrai... donc tout est permis ?

L’autre grande caractéristique du porno sonore, c’est son côté « facile » à produire. N’importe qui peut proposer un enregistrement, du moment qu’il classe ce dernier avec les nombreux tags proposé par le subreddit. La communauté encourage aussi les « requests ». En gros, il est possible de soumettre son fantasme à la communauté, dans l’espoir de le voir être mis en scène dans un enregistrement. C'est en quelque sorte l'anti-Jacquie et Michel qui, sous couvert de se présenter comme une plateforme de vidéos amateurs, est en réalité une grosse usine avec tous les travers que cela entraîne : des scénarios au rabais, des actrices exploitées et des productions à la chaîne.  

En évitant les ornières de l’argent et de l’exploitation sexuelle, le porno sonore pourrait bien être la pratique la plus éthique du genre. Cependant, cette libération du visuel et de la performance corporelle va de pair avec une exploration des fantasmes parfois déviants. Entre viol, humiliation et inceste, certains enregistrements sont remplis de cris ou de larmes et sont difficiles à écouter.

Si ce type de contenu est trop extrême pour certains, il est possible de se rendre sur le subreddit PillowTalk. Ce forum fonctionne sur le même principe que GoneWild Audio mais propose des contenus plus soft, penchant plus vers l’érotisme que le porno.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Les meilleurs comptes Instagram coquins à suivre (chez vous, pas dans le métro)

ASMR : orgasmes, drogues, fétichisme... Et si on arrêtait les idées fausses sur une vraie tendance ?

Commentaires
  • La France arrive timidement sur une offre de podcast autour du plaisir en France. La plateforme Histoiredejouir tente de les agréger afin d’avoir une offre exhaustive. Ça prendra un peu de temps mais on tente aussi dans l’hexagone de relever ce challenge 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.