habillage
le fil d'actu du guardian
© The Guardian via Instagram

Comment le Guardian a gagné 1,3 million d’abonnés sur Instagram en un an ?

Le 18 sept. 2020

Le média revendique une hausse de 63% de ses abonnements sur le réseau social. Quelle stratégie se cache derrière ce succès ?

Non content d’afficher une bonne santé au niveau de ses abonnés et de ses membres payants grâce à la stratégie du membership, le Guardian est aussi en forme sur les réseaux sociaux. Dans un article publié sur le Facebook Journalism Project, on apprend que le média a gagné 1,3 million d’abonnés en un an sur Instagram, soit une hausse de 63%. Le nombre d’interactions avec les followers a, quant à lui, été multiplié par deux tandis que le nombre de vues sur les vidéos a été multiplié par 2,2.

Des formats innovants (et du carrousel)

Pour en arriver là, le média a produit du contenu exclusivement réservé à la plateforme sociale. Il a tout d’abord augmenté le nombre de vidéos IGTV, jusqu’à 9,5 fois plus par rapport à 2019. Le format du carrousel a aussi été particulièrement utilisé pour mettre en avant, une fois par semaine, des news positives.

L’article évoque aussi de nouveaux formats imaginés pour les plus jeunes qui mélangent des captures d’écrans de tweets associés à une photo ou une vidéo. Il est aussi question des « quote cards », un format mettant en exergue une série de portraits accompagnés de citations portant sur un sujet précis comme les femmes qui a été partagé près de 14 000 fois.

Les journalistes sont aussi encouragés à réaliser des stories, principalement liées à l’environnement, quand ils sont en reportage aux quatre coins du monde. Ce format vidéo très simple réalisé au smartphone permet d’augmenter le rapport d'authenticité avec le journaliste tout en donnant l’impression d’être avec lui en reportage.

Une activité monétisée

L’activité postée sur Instagram n’a pas pour seul objectif d’informer les lecteurs. Le Guardian utilise aussi la plateforme pour appeler ses abonnées à donner de l’argent. Une petite vidéo réalisée pendant le confinement a mis en scène les journalistes faisant un appel aux dons. Ce dernier a été entendu : à la clé, un doublement des rentrées d’argent entre janvier et août.

Pour Eleni Stefanou, la responsable des réseaux sociaux du média, l’interaction continuelle avec le public via les réseaux sociaux permet aussi aux journalistes de saisir rapidement quels sont les sujets les plus engageants et ceux qui doivent être approfondis. L’objectif est surtout de construire une communauté solide et fidèle, capable de donner régulièrement de l’argent pour soutenir le journal.

David-Julien Rahmil - Le 18 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.