Joueur de cricket indien

Pourquoi Jeff Bezos n'est pas sur le mercato footballistique, mais se passionne pour... le cricket indien

© Yogendra Singh et Piyush Bansal

En ce moment, deux milliardaires s’arrachent les droits de diffusion de la Ligue indienne de cricket. L’un est asiatique, l’autre est Jeff Bezos. 

Du Super Bowl aux États-Unis à la Ligue des Champions en Europe, la question des droits de diffusion des grands évènements sportifs affole régulièrement les débats, et donne lieu à des frictions entre les plus gros portefeuilles de la planète. Mais pour Jeff Bezos, ce n’est a priori pas de football dont il faut parler en ce moment, mais plutôt... de cricket indien. En effet, le milliardaire cherche à s’offrir les droits de diffusion des matchs de l’Indian Premier League et devrait rencontrer les dirigeants de la fédération. Alors si tout cela vous semble un peu lointain, voici les raisons de penser qu’un tel investissement pourrait tout casser.

Ambani VS Bezos : un clash de milliardaires à 7 milliards de dollars

Vous n’en avez peut-être jamais entendu parler, pourtant s’il y a bien une discipline qui soulève l'enthousiasme des foules en Inde, c’est le cricket. Quelques chiffres : la première division est valorisée à hauteur de 4,7 milliards de dollars et se hisse dans le top 5 des sports les plus suivis de la planète avec une affluence avoisinant les 32 000 spectateurs en moyenne... par match. Avant Jeff Bezos, de nombreuses multinationales ont déjà souhaité faire affaire avec la BCCI (Board of Control for Cricket in India – fédération indienne de cricket). En 2013, Pepsi signait un contrat commercial à 74 millions de dollars avec la fédération. De telles sommes d’argent circulent au sein de la ligue que la réputation de cette dernière a d’ailleurs souvent été ternie par des affaires de corruption en tout genre.

Pourquoi Jeff Bezos irait tremper dans ce Marengo déjà si disputé ? Pour deux raisons principales. En s’octroyant les droits TV de la première division, Bezos assure l’acquisition d’un terrain de jeu publicitaire absolument colossal et facilement identifiable. Cela élargit et complète confortablement sa présence déjà forte dans la pop culture indienne. Grace à Amazon Prime, il possède la deuxième plus grande base d'abonnés en Inde, avec 22,3 millions d’utilisateurs.

Ainsi, Jeff Bezos pourrait réaliser un coup commercial exceptionnel. Seulement, il n'est pas seul sur le coup :  Mukesh Ambani est déjà dans la place. 13e fortune mondiale en 2018, le milliardaire est l’une des personnalités indiennes les plus influentes. Il possède l’un des maillons de l'industrie pétrochimique les plus lucratifs du pays, qui est surtout le plus gros producteur de polyester au monde. Pour situer l'envergure du personnage, Mukesh Ambani a fait construire pour son usage personnel un immeuble de 27 étages considéré comme la résidence privée la plus chère du monde. Elle est évaluée à 1 milliard de dollars. Par ailleurs, le puissant héritier aurait dépensé à l'occasion du mariage de sa fille en 2018 la modique somme de 100 millions de dollars... Dans le cas précis, Ambani s'avère être le principal rival de Jeff Bezos dans l’achat des droits TV de la Ligue pour la période 2023-2027. Leur prix a été fixé à 7 milliards de dollars par la fédération, libre aux deux prétendants de faire gonfler les enchères...

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.