habillage
premium 1
premium1
un personnage de jeu vidéo de fortnite avec une tête d'ours rose
© Epic Game/Fortnite

Fortnite : le paradis de l'arnaque et du blanchiment d'argent

Le 7 janv. 2019

Quoi de mieux qu’un jeu vidéo ultra populaire pour arnaquer des enfants ? Sur Fortnite, des escrocs blanchissent de l’argent volé sur le darknet en vendant de la monnaie virtuelle aux joueurs.

Avec ses 200 millions de joueurs, Fortnite est LE jeu vidéo qui cartonne. Cette popularité n’a évidemment pas échappé aux escrocs qui y voient une source inépuisable de pigeons à plumer et de revenus faciles. D’après la société de cybersécurité Sixgill, de nombreux criminels utiliseraient le système pour blanchir de l’argent volé.

Pour une poignée de V-Bucks

Cette manipulation commence généralement sur les places de marché du darknet. Sur ces dernières, il est facile de trouver des données bancaires piratées que l’on peut acheter en Bitcoin. Mais une fois en possession de ce butin, comment pomper les comptes en question ? C'est là que Fortnite entre en scène. Les escrocs échangent l’argent obtenu via les codes volés contre des V-Bucks, la monnaie virtuelle du jeu qui permet d’acheter des armes ou des accessoires rares très prisés par les joueurs. Ces comptes sont ensuite revendus sur des places de marché spécialisées dans les jeux vidéo multijoueurs comme G2G, G2A ou tout simplement eBay.

un compte fortnite mis en vente sur Ebay

Epic Games est complètement largué

L'opération est certes un brin complexe, mais rapporte beaucoup d’argent. Sur eBay, près de 250 000 dollars d’objets virtuels ou de comptes Fortnite ont été vendus aux mois de novembre et décembre 2018. D’après le spécialiste en sécurité informatique de Sixgill Benjamin Preminger, Epic Games - l’éditeur du jeu - pourrait faire mieux en matière de surveillance des transactions. « Epic Games pourrait suivre les transactions passées sur les skins (texture personnalisable d’armes ou de personnages) les plus rares et les plus chères, explique-t-il dans son rapport. L’éditeur pourrait aussi surveiller l’économie des V-Bucks, identifier les joueurs les plus « riches » et repérer les schémas les plus étranges. » En effet, le blanchiment d’argent laisse des indices plutôt évidents. Quand un joueur russe active un compte Fortnite depuis l’Allemagne avec une carte bleue française... il y a de fortes chances pour qu’il soit un escroc.

 

Les données bancaires des joueurs dans le viseur

Ce n’est pas la première fois que l’éditeur de Fortnite doit faire face à des failles de sécurité. Le piratage de comptes reste une activité très pratiquée. Attirés par une offre de V-Bucks gratuite, les joueurs se rendaient sur de faux sites copiant le design d’Epic Games. Une fois qu’ils avaient entré leurs identifiants, le compte était alors volé et les pirates profitaient des données bancaires inscrites dessus. Il aura fallu attendre août 2018 pour qu’Epic Games installe une double authentification sur les données bancaires. Mieux vaut tard que jamais...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.