habillage
Des télévisions allumées au milieu d'un champ rasé
© xavierarnau via Getty Images

Moins de choix mais plus de pertinence : ces alternatives à Netflix trouvent le film parfait

Le 28 mars 2019

Plutôt que de vous laisser dans l’angoisse de l'indécision, certaines plateformes de vidéo à la demande vous proposent des programmes tout faits. Suivez le guide !

Choisir son programme sur Netflix devient une épreuve pouvant vous plonger dans les affres de l’indécision. Heureusement, il existe d’autres plateformes de VOD qui proposent des contenus ainsi qu’une expérience différente. Plutôt que de laisser un algorithme peu efficace choisir pour vous, certaines d’entre-elles osent même mettre en place des programmes thématiques, comme pourrait le faire une bonne vieille cinémathèque de quartier. 

LaCinetek, la plateforme qui vous demande de suivre un programme

À consulter ici 
Abonnement : 2,99 euros par mois

Créée en 2015 par les réalisateurs Pascale Ferran, Laurent Cantet et Cédric Klapisch, Cinetek est un véritable anti-Netflix. Plutôt que de se concentrer sur la quantité, le catalogue de cette plateforme de VOD insiste surtout sur la qualité. Les 950 films disponibles sur le site ne sont pas classés par genre. Ils sont recensés dans des listes dressées par une trentaine de grands cinéastes internationaux. Vous pouvez par exemple vous faire les meilleurs films d’Alain Chabat, de John Woo ou de Bertrand Tavernier. Si vous préférez les surprises, vous pouvez aussi vous laisser guider par la sélection du mois qui propose une dizaine de films par thématique. Vous ne risquez pas de tomber sur les Avengers ou la dernière série à succès, mais pouvoir se vanter d’avoir fait une rétrospective de film japonais des années 50, avouez que c’est la classe !

Mubi, le Snapchat du cinéma

À consulter ici 
Abonnement : 8,99 euros par mois

Comme pour LaCinetek, Mubi a choisi de limiter le nombre de films disponibles. Chaque mois, vous avez la possibilité de piocher parmi une trentaine de titres issue du cinéma d’auteur, ancien et récent. Chaque soir, à minuit, un film est retiré de la liste tandis qu’un autre entre dans la danse. Un peu comme les stories éphémères des réseaux... À vous ensuite de faire votre choix parmi de grands noms de la réalisation ou des courts métrages expérimentaux. Pour vous donner une idée, vous avez actuellement le choix entre The Game de David Fincher, Alphaville de Jean-Luc Godard ou le documentaire Demi-Vie à Fukushima de Mark Olexa. Par ailleurs, vous avez la possibilité de noter et donner votre avis sur le film que vous venez de voir et réaliser des listes de recommandations, comme sur le site SensCritique.

Tënk, un festival de documentaires dans votre salon

À consulter ici
Abonnement : 1 euro par mois

Depuis bientôt trente ans, Les États généraux du film documentaire de Lussas se tiennent au fin fond de l’Ardèche. Il s’agit du rendez-vous incontournable des amateurs de documentaires d’auteur qui vient de se doter d’une plateforme de vidéo à la demande. Tënk, qui signifie « énoncer une pensée de façon claire et précise » en langue Wolof, vous propose donc  chaque semaine une sélection de quatre à cinq films différents et ancrés dans le réel. La sélection se veut aussi auditive avec toute une série de documentaires sonores immersifs. Toute la programmation se retrouve sur le blog de la plateforme.

Imago TV, la plateforme qui veut changer le monde

À consulter ici
Abonnement : gratuit

Vous aimez les documentaires ou les reportages engagés et inspirants ? ImagoTV est pour vous. Cette plateforme lancée en 2018 agrège des contenus vidéos disponibles sur Vimeo ou YouTube avec comme thématiques principales des sujets de société, de l’économie, de la santé ou de l'environnement. Le catalogue compte déjà 2 000 vidéos sélectionnées par les deux créateurs de la plateforme. De plus cette dernière a été optimisée pour être la moins gourmande possible en énergie.

POUR ALLER PLUS LOIN

> Netflix : ces séries documentaires qui vont vous scotcher à votre canapé

> Les jeunes ne peuvent plus se passer des sous-titres sur Netflix (et ils ont raison)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.